Beauté

J'ai fait du sport tous les jours pendant un mois et j'ai été très étonnée de voir les conséquences sur mon poids

17 octobre 2019 - 20 : 52
par Laura

J'ai grandi avec deux grands frères, et ça m'a appris deux choses : à aimer faire du sport (on en faisait quasiment tous les jours quand on était gamins) et à développer un fort esprit de compétition. J'adore me dépasser et aller au-delà de mes objectifs, et je pense que ça vient clairement de là.

Il y a quelques mois, je me suis fixée un nouveau défi : faire du sport tous les jours pendant 30 jours. Je fais de la course à pied chaque semaine, donc je me suis fait un programme pour courir 25 minutes et pour faire ensuite des exercices qui permettent de cibler certains muscles en particulier : les abdos et les bras, les jambes et les fesses, le dos et les abdos ou le corps tout entier.

Même si j'avais donc déjà l'habitude de pratiquer une activité physique très régulière, faire du sport tous les jours pendant un mois m'a permis de me rendre compte d'un certain nombre de choses que je n'aurais pas soupçonnées avant de démarrer ce challenge.

Mon poids est resté exactement le même

Quand j'ai commencé ces 30 jours de sport quotidien, je revenais d'un weekend de trois jours en amoureux à faire la gourmande et à manger absolument tout ce que je voulais.

Je mesure 1,65m et je pesais à ce moment-là 53 kilos. 30 jours plus tard, après avoir fait du sport TOUS les jours sans aucune interruption, je pesais exactement le même poids.

J'ai certainement perdu de la graisse et pris du muscle, mais je dois reconnaître que j'ai augmenté mon apport calorique quotidien et que je ne me suis jamais privée de dessert.

En même temps, ça peut se comprendre : après avoir couru 3 kilomètres et fait mes exercices de musculation tous les matins, j'avais vraiment faim !

J'ai donc mangé entre 2 500 et 3 000 calories par jour (donc beaucoup plus que l'apport calorique de 1 500 à 2 000 calories auxquel j'étais habituée). J'ai essayé de manger équilibré, mais j'ai suivi cette règle des 80-20 et je me suis fait plaisir régulièrement.

Mon objectif n'était pas de maigrir, mais de finir ces 30 jours de sport tous les jours sans avoir faim et sans me sentir fatiguée, donc je ne regrette rien du tout.

J'ai en revanche été un peu étonnée du résultat sur la balance, car sur le principe, on aurait vraiment pu s'attendre à une perte de poids : c'est en tout cas ce que toutes mes copines m'ont dit quand elles ont appris que je me lançais dans ce défi. Après la première réaction de surprise (« Mais pourquoi tu fais ça ? Tu ne penses pas que c’est trop ? »), elles ont quasiment toutes eu la même réflexion : « Après 30 jours de sport, tu vas fondre, c’est sûr ! ». Et je pense que ça aurait été évidemment le cas si je m'étais privée ou que j'avais suivi un régime alimentaire avec un déficit calorique au quotidien.

Ce n'était toutefois pas ma démarche, je voulais juste tenir pendant 30 jours sans fatigue et en mangeant à ma faim. Même si j'ai en effet fondu dans le sens où ma morphologie a un peu changé (je sens que mes cuisses, mes mollets et mon ventre sont beaucoup plus fermes, je me sens plus en forme et les muscles de mes bras sont mieux dessinés), je n'ai en revanche pas perdu de poids sur la balance comme beaucoup s'y étaient apparemment attendu.

sport ne veut pas nécessairement dire sport de haute intensité

Et ça, c'est vraiment la chose que j'ai apprise de ces 30 jours de défi sportif. Pour moi, depuis toujours, « Faire du sport » voulait dire courir, faire des pompes ou des abdos, faire de la corde à sauter ou du HIIT. Bref, quoi qu'il arrive, une activité physique signifiait pour moi pratiquer un sport de haute intensité. Marcher pour faire une petite promenade, faire du yoga ou du jardinage ne rentraient donc pas dans mon esprit dans la catégorie « Activités sportives » à proprement parler... alors que j'avais totalement tort !

C'est évidemment faux, et toutes les applis sportives le prouvent puisqu'on compte bien le nombre de pas effectués dans la journée pour calculer le nombre de calories brûlées quotidiennement et la durée d'activité physique effectuée. Je m'en suis aperçue surtout dans la deuxième partie de ce défi, où je commençais à me fatiguer je dois l'avouer, et surtout à me lasser de mes activités habituelles.

Puisque je faisais du sport tous les jours avec au départ le même programme que mes exercices hebdomadaires, mes muscles ont vite commencé à tirer, les courbatures ont fait leur apparition, et comme je tenais vraiment à aller au bout de ce challenge, il m'a bien fallu revoir mon programme d'activités pour ne pas risquer de me blesser. J'ai donc ajouté beaucoup plus de marche à pied, de vélo et même du yoga dans mon programme pour continuer à faire du sport tous les jours même les journées où les courbatures étaient les plus douloureuses.

Cela m'a permis de travailler plusieurs postures de yoga très utiles pour détendre les muscles, s'étirer, améliorer sa souplesse, travailler sa respiration, et cela m'a d'ailleurs tellement plu que j'ai fini par me renseigner pour faire un stage de yoga prochainement. J'ai ainsi découvert le principe des séjours bien-être Yin Yoga entre femmes, en petit comité, qui proposent de nourrir l'esprit, le corps et l'âme avec des cours de yoga, de méditation, de pleine conscience mais aussi des cours de cuisine, des chants de mantra, des séances de massage ou encore des cours de Qi Gong dans un cadre exceptionnel. Si cela vous intéresse, vous pouvez évidemment vous renseigner pour aller plus loin sur le sujet, car ces séjours peuvent vous être utiles si vous cherchez vous aussi à vous remettre en forme, à retrouver plus d'énergie et à prendre soin de vous le temps d'un week-end.

J'ai pour ma part découvert ce principe lors de ce challenge sportif, et il m'aura fallu faire du sport de haute intensité pendant plus de 10 jours d'affilée pour être convaincue que ralentir, prendre son temps, faire des gestes lents, doux et à faible intensité, c'est très bien aussi. C'est même d'ailleurs beaucoup mieux et nettement moins traumatisant pour le corps et les articulations en particulier, puisque c'est une activité qu'on peut pratiquer tous les jours sans jamais avoir peur de se blesser et en l'accompagnant d'une démarche de reconnexion à soi-même, de bien-être intérieur et de développement personnel, ce qui est encore bien plus bénéfique pour le corps mais aussi le coeur et l'esprit.

ça m'a rendue plus musclée et plus endurante

Même si la balance affichait toujours le même poids, j'ai senti une grande différence au niveau de mon corps, et en particulier sur ma respiration et la facilité avec laquelle je venais à bout de mes exercices.

Les premiers jours ont été les plus difficiles. J'ai eu mal aux muscles qui n'étaient pas habitués à autant d'efforts et j'avais du mal à retenir ma respiration, ce qui ne m'arrive jamais désormais. Car même si j'étais assez active avant, ça ne m'était jamais arrivé de courir tous les jours ni de sprinter comme ça. Au bout d'une semaine, mon corps s'était habitué à cette activité physique plus intense. J'ai même été étonnée de voir à quelle vitesse je me suis adaptée à la distance et aux exercices de musculation.

Très vite, je ne me suis plus sentie fatiguée après ma séance, je n'avais plus l'impression de manquer d'air, c'était vraiment agréable. Et c'est un bon conseil à connaître : quel que soit le sport que vous pratiquez, c'est toujours une bonne idée d'augmenter la vitesse ou les poids que vous soulevez si vous voulez gagner en endurance.

Au bout de deux semaines, j'ai voulu travailler mon mental. J'ai fait des sprints pendant 30, 45 et même 60 secondes sans rien lâcher. J'avais toujours hâte d'aller faire mon sport parce que ce défi me tenais très à coeur, par contre j'aurais aimé me garder un ou deux jours de repos pour laisser à mes muscles le temps de récupérer, car la fatigue se faisait sentir, et je commençais à me lasser.

La quatrième semaine, je me suis légèrement blessée, mais j'ai tenu à continuer quand même (je vous en reparle juste après) avec en revanche des activités beaucoup plus douces et adaptées.

ça m'a aidée à mieux dormir

En parlant de repos, justement, faire du sport tous les matins m'a permis de mieux dormir la nuit.

Depuis des années, j'ai beaucoup de mal à dormir, et en général, je ne dors jamais plus de cinq heures par nuit.

Pendant ces 30 jours de sport, j'ai dormi au moins sept heures par nuit. Je n'avais plus d'insomnie, je ne me retournais plus pendant des heures dans mon lit pour trouver le sommeil, j'étais beaucoup plus calme.

J'ai eu l'impression d'avoir un sommeil plus récupérateur et je ne me réveillais plus épuisée comme c'était le cas quand je ne faisais pas de sport.

Je savais que j'allais aller au bout de ces 30 jours, mais j'avais peur de me blesser

Dès le début, je savais que j'allais tenir bon et que j'allais réussir à faire ces 30 jours de sport tous les jours. Par contre, j'étais assez inquiète car j'avais peur de me blesser.

J'ai toujours été très sportive depuis l'adolescence, et j'ai déjà été blessée plusieurs fois, ce qui m'a conduite à être immobilisée deux fois (une fois pour une entorse à la cheville et une fois au poignet).

Et comme je suis très têtue, je ne supporte pas qu'une "simple" blessure m'empêche de faire ce que j'ai envie de faire. C'est justement là que ça peut devenir dangereux (comme chez tous les grands sportifs), car même si je sens que ça tire ou que j'ai un peu mal, tant que je peux courir, en général, je continue.

Comme j'avais décidé d'aller au bout de ces 30 jours et de tenir coûte que coûte, je ne me suis pas beaucoup écoutée. Pendant les deux premières semaines, j'ai été enrhumée, mais j'ai continué quand même.

La dernière semaine, j'ai eu très mal au dos pendant plusieurs jours (un mauvais mouvement, sûrement), mais au lieu de tout arrêter, j'ai simplement évité de courir et j'ai remplacé ma séance de running par des exercices plus doux comme le yoga (que j'ai désormais intégré à ma routine quotidienne en réduisant mes séances de sprint).

Mes proches ont été très surpris

Quand j'ai parlé de ce défi que je m'étais fixée aux personnes qui m'entourent, ça a généré beaucoup de réactions différentes.

Certains m'ont dit que ça les motivait à faire plus de sport, d'autres se sont montrés très sceptiques.

On m'a dit que j'étais folle, courageuse, forte ou motivante.

Beaucoup de gens m'ont posé des questions : est-ce que j'avais des courbatures ? Est-ce que j'avais mal ? Est-ce que j'avais maigri ? Est-ce que je continuais à faire du sport ?

J'ai donc reçu pas mal d'encouragements, suscité beaucoup d'étonnement et mes amies ont même reconnu (avec le sourire) être un peu jalouses de ma motivation.

Est-ce que je recommencerai ?

A part le manque de repos, j'ai adoré faire du sport tous les jours.

Me dépasser, réaliser un objectif que je m'étais fixée et me rendre compte que j'ai réussi à devenir plus endurante et plus musclée, c'est une vraie fierté pour moi.

Je pense donc continuer à faire du sport très souvent, mais désormais, je m'écouterai plus.

Je prévoierai au moins un ou deux jours de repos par semaine pour laisser le temps à mes muscles de récupérer et si je sens que je suis physiquement fatiguée, je zapperai la séance de running pour faire du yoga ou de la marche à la place.

Faire du sport tous les jours a indéniablement de nombreux bienfaits et permet de se sentir vraiment bien dans sa peau, et je vous conseille d'essayer si vous avez envie de vous faire du bien et de vous sentir mieux rapidement.

Vous pouvez commencer par une activité physique douce, qui vous plaît, et pas forcément longtemps au début.

Marcher 20 minutes tous les jours ou faire 15 minutes de yoga tous les matins chez soi est par exemple un bon début.

Ensuite, quand vous vous sentirez plus à l'aise physiquement et que vous verrez tous les bienfaits que cela vous apporte, vous aurez certainement envie de prolonger la séance ou de pratiquer un sport un peu plus intense.

Essayez, et vous verrez bien si ça vous fait du bien !

Faire du sport est définitivement LE moyen gratuit, accessible à tous et excellent pour la santé pour se sentir bien dans son corps et dans sa tête. Ce serait tellement dommage de se priver de tous ces bienfaits !

Découvrez maintenant pourquoi lever les jambes contre un mur tous les jours peut vous faire autant de bien qu'une séance de sport et 10 bonnes raisons de faire du sport aujourd'hui (vous n'avez plus aucune excuse !).

Lire aussi :
♥ 10 façons de vous motiver à faire plus de sport 
Les hormones et les neurotransmetteurs libérés quand on fait du sport (ou pourquoi on se sent aussi bien après l'effort)

♥ Ces sociétés qui imposent à leurs employés une heure de sport OBLIGATOIRE (mais c'est quoi ce délire ?!)

Laura
Je suis gourmande, susceptible et râleuse (surtout quand on veut goûter mon dessert). Mais à part ça, je ne mords pas, je vous jure !