Geek

Vous ne vous doutez pas à quel point les réseaux sociaux vous empêchent de bien dormir

09 août 2019 - 22 : 13
par Laura

Une étude américaine vient de révéler que les réseaux sociaux perturbaient notre sommeil. Les chercheurs ont en effet démontré que la mauvaise habitude (que nous avons tous) d'attraper notre smartphone pour jeter un oeil à Facebook, Twitter, Instagram ou Snapchat conduisait à un décalage de notre horloge biologique.

Une étude menée par les chercheurs de l’université de Pittsburgh, aux Etats-Unis, et publiée par la revue Preventive medicine a en effet démontré que cette habitude, anodine en apparence, avait en réalité de lourdes conséquences sur notre durée d'endormissement et la qualité de notre sommeil.

Car il suffit que nous soyons dans notre lit 10, 15 ou 20 minutes sans dormir pour avoir le réflexe d'attraper notre smartphone et d'aller faire un tour sur les réseaux sociaux. Cette utilisation compulsive et la lumière bleue émise par l'écran de l'appareil perturbent notre horloge biologique, ce qui conduit ensuite à des troubles du sommeil plus ou moins important.

Pour parvenir à ces résultats, l'équipe de chercheurs a interrogé 1 788 adultes âgés de 19 à 32 ans pendant l’année 2014 pour étudier leur utilisation des réseaux sociaux comme que Facebook, Twitter, Instagram et Snapchat.

Les chercheurs en ont profité pour évaluer le sommeil de chacun des participants, et ont noté que 30% d'entre eux souffraient de troubles du sommeil importants.

D’après les chercheurs, chaque participant a passé chaque jour en moyenne 61 minutes sur les réseaux sociaux et s’est connecté environ trente fois par semaine.

Les participants qui se sont connectés le plus souvent (soit jusqu'à 58 fois par semaine) avaient jusqu'à 3 fois plus de risques de mal dormir par rapport à ceux qui ne se connectaient que 8 fois par semaine.

La durée passée sur les réseaux sociaux est également un paramètre important puisque rester connecté plus de deux heures par jour sur les réseaux sociaux double les risques de troubles du sommeil.

Enfin, l'implication émotionnelle et intellectuelle ainsi que la volonté de partager toujours plus d'informations sur les réseaux sociaux peut générer beaucoup de stress qui, là encore, perturbe le sommeil.

Ces résultats rejoignent cette autre étude qui révèle la durée qu'il faudrait passer loin des écrans pour ne pas avoir un sommeil perturbé (attention, ça fait peur) et la durée maximale que vous devriez passer chaque jour sur les réseaux sociaux pour ne pas déprimer.

On savait déjà que les réseaux sociaux nous rendent moins heureux. On sait désormais à quel point ils nous empêchent de bien dormir !

Pensez à éteindre votre smartphone de temps à autre, et si ça vous semble mission impossible, foncez vous lancer dans cette detox digitale pour apprendre à passer moins de temps sur son téléphone en seulement 7 jours.

Découvrez maintenant ces 8 preuves que Facebook nuit à vos relations amoureuses.

Lire aussi :
♥ Pourquoi les gens heureux en couple ne parlent pas de leur relation sur les réseaux sociaux
♥ 10 bonnes raisons d'éteindre votre téléphone et de sortir prendre l'air
 Ces 5 dangers de l'addiction aux smartphones vont vous donner envie d'éteindre le vôtre

Ajouter les points
5
Points
Laura
Je suis gourmande, susceptible et râleuse (surtout quand on veut goûter mon dessert). Mais à part ça, je ne mords pas, je vous jure !