Famille

6 conséquences terribles du ghosting (et comment les éviter)

24 mai 2022 - 09 : 33
par Mylène

Vous ne l'avez pas vu venir car de votre point de vue, tout semblait très bien se passer, mais du jour au lendemain, pouf : vous n'avez plus du tout eu de nouvelles de ce crush qui s'annonçait pourtant prometteur. Et il n'y a rien à faire : vous avez eu beau relancer, rappeler, renvoyer quelques messages, vous n'avez obtenu aucune réponse sans savoir pourquoi.

Vous êtes donc victime de ghosting, cette façon affreuse et si peu respectueuse de rompre qui devient pourtant tellement répandue. Le gros problème du ghosting, c'est qu'en plus de ne pas se sentir respecté sur le moment, on subit surtout des conséquences psychologiques terribles qui sont difficiles à éviter mais qu'on peut toutefois surmonter rapidement à condition d'avoir conscience de ces mécanismes tout à fait normaux.

On vous propose de faire tout de suite le point sur ce qu'on ressent quand on se fait ghoster du jour au lendemain, ce que vous pouvez vous dire pour accuser au mieux le coup et surmonter cette situation désagréable et douloureuse au plus vite :

Une profonde incompréhension

C'est sûrement le sentiment le plus présent : quand on se fait ghoster, on n'a absolument plus aucune nouvelle du jour au lendemain. On ne comprend donc pas pourquoi les choses se passent de cette façon, ce qu'on a fait ou pas fait pour que l'autre coupe ainsi tout contact et on cherche absolument à comprendre (alors qu'on n'a aucun élément ou réponse qui pourraient nous permettre de le faire).

Une perte totale de confiance en soi

Le gros problème de de comportement toxique, c'est qu'il engendre un profond sentiment d'impuissance ainsi qu'une réelle perte de confiance en soi. On a tendance à tout remettre en question et à douter de soi-même, puisqu'on se repasse le scénario des derniers dates ou échanges en boucle dans sa tête pour essayer de comprendre à quel moment quelque chose a foiré sans qu'on s'en soit rendu compte ou ce qu'on a bien pu dire ou faire de si choquant et détestable pour que l'autre n'ait même pas le respect de nous dire qu'il ne souhaite plus être en lien avec nous ni pourquoi.

Il faut savoir que même si tout le monde peut être susceptible de ghoster ou d'être ghosté, une étude menée pour Elle Magazine a révélé que 24 % des femmes subissent en moyenne ce comportement toxique contre seulement 16 % des hommes interrogés.

des pensées et des comportements obsessionnels

De ce comportement toxique découle hélas des réflexes qui peuvent vite être toxiques eux aussi, et sources de mal-être : puisqu'on n'arrive pas à comprendre pourquoi on s'est fait ghoster du jour au lendemain, on traverse une véritable crise émotionnelle qui nous fait souffrir et qui nous pousse à chercher sans cesse et sans relâche des explications, soit en essayant de stalker l'autre sur les raisons sociaux, soit en posant des questions à toutes les personnes qui pourraient connaître de près ou de loin le partenaire en question, soit en guettant tout simplement un message ou un signe de vie qui pourrait tout expliquer et rétablir une vérité saine pour sortir de cette situation toxique si douloureuse.

Une sensation de subir un rapport de force inégal

Si le ghosting a de telles conséquences psychologiques sur la personne qui en est hélas victime, c'est parce qu'il est soudain, brutal et que le besoin d'explications génère un rapport de force totalement inégal : la victime de ghosting se retrouve impuissante, sans aucun moyen d'action, et ne peut même pas poser des questions ou obtenir des réponses pour l'aider à rétablir sainement ce rapport de force et se sentir tout simplement plus respectée. Le silence devient vite insupportable et source de mal-être.

une réelle douleur

Exactement de la même manière qu'une rupture amoureuse, se faire ghoster sans aucune raison et du jour au lendemain par un partenaire avec lequel on partageait une relation amoureuse et romantique génère d'après une étude de 2011 menée par le Proceedings of the National Academy of Sciences (Pnas) une réelle douleur physique.

Pour parvenir à ces résultats, les chercheurs ont montré une photo de leur ancien partenaire à des personnes ghostées, et ont observé que la zone du cerveau qui s'est activée lorsque la photo en question a été observée est exactement la même que celle qui s'active en cas de douleur physique. On a donc vraiment mal quand on se fait ghoster, et il ne s'agit pas là d'une simple expression mais d'un mal-être physique plus que réel.

un haut niveau d'anxiété

Une autre étude de 2021 partagée dans le Journal of Social and Personal Relationships a même révélé que les personnes ghostées avaient en moyenne un niveau d'anxiété bien plus haut que la moyenne, et quasiment toujours beaucoup plus élevé qu'avant d'avoir été ghostées.

comment éviter les conséquences terribles du ghosting ?

Si vous avez été ghostée et que vous souffrez et / ou que vous souhaitez surmonter cet évènement si désagréable le plus vite possible, gardez bien en tête que :

- c'est hélas très courant, entre autres parce que les applications de rencontre encouragent les personnes à se désinvestir d'une relation ou d'un échange en un seul clic sans même prendre la peine de donner des explications. Vous n'êtes donc pas du tout la seule.

- il est normal de souffrir, de se sentir impuissante, pas respectée ou de perdre totalement confiance en soi. Il est également courant de développer des comportements obsessionnels après s'être fait ghoster : vous avez simplement besoin de comprendre pour vous sentir respectée, et c'est là encore tout à fait normal.

- essayez autant que possible de ne pas trop douter de vous, de ne pas vous poser mille questions sur ce que vous avez bien pu faire, dire, laisser penser... qui n'aurait pas plus à la personne qui vous a ghostée car cela ne fera qu'amplifier le sentiment d'impuissance et de douleur, et vous n'êtes pas responsable de ce comportement toxique. Si l'autre avait quelque chose à vous dire, il aurait dû le faire clairement et directement En vous laissant dans le noir du jour au lendemain, il ne vous donne aucune piste concrète pour vous remettre en question sainement. Ce n'est donc pas à vous de faire votre propre procès et de remettre en question toute votre personnalité ou votre vie en espérant trouver des pistes d'explication, cela ne fera que détruire petit à petit votre confiance en vous, et c'est ce qu'il faut éviter à tout prix.

- vous pouvez toujours écrire ce que vous avez sur le coeur à cette personne, sans attendre de réponse, mais pour vous permettre de vous exprimer et de parler librement de ce que vous ressentez (ce dont l'autre vous a finalement privée, puisque vous n'avez eu ni explications, ni droit de réponse, et que cette décision a été prise de façon totalement unilatérale sans vous consulter). Ecrivez soit sur une feuille que vous brûlerez ensuite, dans un fichier notes sur votre ordinateur, dans votre journal ou écrivez directement à la personne, peu importe du moment que cela vous permet de mettre des mots clairs sur ce que vous ressentez, de vider votre sac et de retrouver un semblant de respect pour vous-mêmes en rétablissant le rapport de force déséquilibré et inégal.

Enfin, si quelqu'un à qui vous teniez vous a ghostée du jour au lendemain et que cela vous fait souffrir, répétez-vous bien que cela n'est pas normal, pas respectueux, et que cela n'aurait pas dû arriver, cela ne peut d'ailleurs pas arriver dans une relation saine, bienveillante et respectueuse.

Le ghosting n'est pas une simple technique de séduction désagréable, c'est carrément un gros red flag qui doit vous donner envie de fuir en courant, et vous pouvez au moins vous consoler en vous disant que cette relation n'était définitivement pas pour vous puisque vous méritez de partager une relation saine avec un partenaire qui a le courage (ou qui prend la peine) de vous dire les choses directement quand et si quelque chose ne lui convient pas, sans fuir la discussion ou le conflit.

Et si vous avez l'intention de ghoster quelqu'un, vraiment, abstenez-vous : écrivez au moins un court message d'explications pour prévenir la personne que vous ne souhaitez plus être en contact, et si possible en lui disant en quelques mots pourquoi. Dans tous les cas, essayez de lui laisser un droit de réponse et veillez à ce qu'elle se sente respectée. Même si vous n'avez plus jamais l'intention d'être en contact avec cette personne, c'est essentiel pour mettre en place des relations saines et respectueuses avec ceux qui vous entourent...

Si vous pensez être victime de ghosting et que vous ne savez plus comment avancer, découvrez maintenant les 5 choses à faire pour passer à autre chose quand on s'est fait ghoster.

Lire aussi :
Cette façon affreuse de rompre est de plus en plus répandue (et c'est abusé)
 5 signes évidents que votre relation est vraiment terminée
 15 signes qui indiquent qu'on a surmonté la rupture

Mylène
Je suis Mylène, blogueuse, beauty addict, Rédactrice en Chef du webzine So Busy Girls et maman de 2 petits bouts. Et fana de chocolat. Et de bons polars. On avait dit "courte description" ?! Ah oui, j'ai oublié de dire que j'étais très (très très) bavarde...!