Humeurs

Voilà pourquoi on aime autant les ragots

21 avril 2019 - 19 : 36
par Laura

Vous adorez les discussions entre copines ou devant la machine à café avec vos collègues, surtout quand vous apprenez de nouveaux ragots ? Vous n'êtes pas le seul, et il y a même une explication tout à fait logique à cela.

Même si être médisant est vraiment mal vu, entendre et raconter des ragots est, pour beaucoup de gens, plutôt agréable.

Voici trois raisons qui peuvent expliquer pourquoi raconter des ragots est si plaisant :

1. Un prétexte pour discuter

Bien souvent, raconter un ragot est surtout un moyen de créer du lien et d'échanger.

Même si vous ne connaissez que très peu votre nouvelle collègue ou que vous avez déjà écoulé toutes les idées de sujets de conversation à aborder lorsque vous ne savez plus quoi dire, rien ne vaut un bon ragot pour resserrer instantanément les liens.

Grâce à une petite anecdote, on peut se sentir proche d'une personne qu'on ne connaît finalement pas si bien que ça...

Et ça marche aussi bien au bureau qu'avec ses voisins, son beau-frère qu'on ne voit qu'aux fêtes de famille ou encore un parent qu'on a croisé deux fois à l'école.

2. Une façon de sortir de la solitude

C'est scientifiquement prouvé, la solitude, c'est mauvais pour la santé, et c'est justement pour ça que les ragots ou les petites histoires sans importance sur les uns et les autres peuvent momentanément aider à en sortir.

C'est une façon comme une autre d'aborder quelqu'un ou de démarrer une conversation. Quand on commence sa phrase par « Vous ne connaissez pas la dernière ? Il paraît que… », peu importe ce qui suit, on sait qu'on a attisé la curiosité de son interlocuteur.

Même si on est timide, il n'y a plus qu'à dire quelques mots de plus pour commencer à discuter.

Et si on se sent seul, il faut le dire, ça fait un bien fou !

3. c'est bon pour le moral

Bien évidemment, passer sa journée à critiquer toutes les personnes qu'on connaît n'a vraiment pas d'intérêt et ne fait que polluer les personnes auxquelles on raconte tous ces ragots.

Mais lorsqu'on partage les derniers potins avec modération, ces ragots auraient un réel avantage.

Quand on dit du mal de quelqu'un, on ressentirait une vague de culpabilité qui pousserait automatiquement notre cerveau à identifier les qualités de la personne en question.

Voilà pourquoi on finit souvent une critique par "on dit ça, mais il faut reconnaître qu'il a quand même des qualités".

Dire des ragots permettrait indirectement de mieux apprécier une personne, en ayant conscience de ses défauts, mais en prenant aussi conscience de toutes ses qualités.

La prochaine fois que vous raconter des ragots, pensez-y : pour que ce soit constructif, essayez de finir sur une note positive qui vous permet de voir les qualités ou les points positifs de la situation.

C'est un bon exercice pour vous efforcer d'être moins négatif au quotidien !

Découvrez maintenant pourquoi râler souvent permettrait de vivre plus longtemps et comment se plaindre au travail permet d'être moins stressé et améliore considérablement la productivité.

Lire aussi :
Je râle trop : comment faire pour moins râler ?
 5 choses qu'il faut absolument arrêter de faire pour être heureux
 Je boude souvent : 5 conseils pour arrêter

Ajouter les points
5
Points
Laura
Je suis gourmande, susceptible et râleuse (surtout quand on veut goûter mon dessert). Mais à part ça, je ne mords pas, je vous jure !