Food

Lisez ça avant de sauter un repas pour maigrir ou de vous lancer dans le jeûne intermittent

10 juillet 2018 - 15 : 04
par Clémence

Vous n'arrêtez pas de lire des témoignages de femmes ou de copines qui réussissent à maigrir en sautant des repas ou en faisant des jeûnes intermittents de temps en temps, et vous avez envie d'essayer vous aussi.

Avant de vous précipiter pour tester cette « méthode » , lisez les avantages et les inconvénients de cette nouvelle tendance à la mode.

Sauter des repas et jeûne intermittent : les avantages

Sauter des repas, ou faire un jeûne intermittent, a des bienfaits qui vont bien au-delà du seul fait de maigrir car ça permet également de diminuer la sensation de faim, d'avoir moins de fringales et de détoxifier le corps. Voici en détails tous les avantages du jeûne intermittent :

Avoir plus d'énergie

L'un des effets secondaires très positifs est de se sentir plein d'énergie et d'avoir l'esprit plus clair après un jeûne intermittent.

Cela vient sûrement du fait que quand on fait un jeûne intermittent, notre corps ne se repose plus uniquement sur la nourriture pour avoir son apport d'énergie et commence à brûler les graisses pour continuer à fonctionner de manière optimale.

Se sentir plus performant

Beaucoup d'adeptes du jeûne intermittent disent ressentir plus de force et d'endurance pendant leurs entraînement. La preuve que le jeûne et le sport peuvent tout à fait aller ensemble, si toutefois on fait quelques ajustements dans ses entraînements pour éviter de faire une activité sportive trop intense pendant le jeûne.

Se sentir mieux dans son corps

Plusieurs études ont montré que le jeûne intermittent permettrait de réguler la glycémie, le cholestérol, le taux de triglycérides et la pression artérielle.

Des études ont également montré que le jeûne intermittent pouvait réduire le risque de contracter certaines maladies cardiovasculaires.

Une étude en particulier a démontré que le jeûne intermittent pouvait augmenter le taux de bon cholestérol et diminuer le taux de mauvais cholestérol et de triglycérides.

Dans une autre étude, des rats qui jeûnaient un jour sur deux avaient presque 66% de chance de plus de survivre à une attaque cardiaque que ceux qui suivaient un régime alimentaire traditionnel.

Ainsi, si vous vous sentez fatigué et que vous cherchez une solution pour avoir plus d'énergie, être plus endurant et performant physiquement ou encore baisser votre mauvais cholestérol et votre taux de triglycérides pour être en meilleure santé, le jeûne intermittent peut vous faire beaucoup de bien.

Mais le jeûne n'a pas que des avantages : il a aussi un certain nombre d'inconvénients qu'il faut bien garder en tête avant de se lancer.

SAUTER DES REPAS ET JEÛNE INTERMITTENT : LES inconvénients

Même s'il a de nombreux bienfaits pour l'organisme, le jeûne intermittent n'a pas les mêmes conséquences chez chacun de nous, et peut ne pas être conseillé pour certains.

Le jeûne intermittent peut en effet avoir plusieurs effets secondaires indésirables, en particulier si vous vous lancez dans le jeûne ou que vous sautez des repas du jour au lendemain sans savoir ce que vous faites.

Voici comment savoir si le jeûne intermittent est bon pour vous :

Il faut prévoir une période d'adaptation

Même si le jeûne intermittent a de nombreux bienfaits, certains effets secondaires peuvent survenir, en particulier pendant la période où le corps va s'adapter à ces changements.

Un des effets secondaires potentiels peut être une plus grande sensation de faim, des fringales, moins d'énergie, des migraines légères, de la nervosité, un manque de concentration et des troubles du sommeil.

Bien sûr, ces symptômes ne devraient être présents qu'à court terme et ne devraient pas durer, mais s'ils ne disparaissent pas au bout d'une semaine ou deux (ou s'ils réapparaissent après que vous pratiquiez régulièrement le jeûne intermittent depuis un moment), cela veut peut-être dire que le jeûne intermittent est trop stressant pour votre corps ou que vous devez y aller plus en douceur.

Le jeûne progressif est moins stressant pour le corps

Une méthode qui fonctionne bien pour beaucoup de femmes est la méthode du jeûne progressif. Le principe est très simple : on jeûne un ou deux jours par semaine, au lieu de tous les jours pendant plusieurs jours.

La période de jeûne est ainsi moins longue et nécessite une période d'adaptation plus courte pour l'organisme.

On peut même continuer à pratiquer une activité physique douce pendant les jours de jeûne et à espacer les jours de jeûne pendant la semaine.

Le jeûne peut être dangereux pour certaines femmes s'il n'est pas pratiqué correctement

Il ne faut surtout pas se mettre au jeûne intermittent uniquement parce que c'est à la mode, et c'est à éviter absolument si on essaye de tomber enceinte, qu'on est enceinte ou qu'on allaite.

Le jeûne intermittent ne peut être pratiqué que par des personnes en bonne santé, qui n'ont aucune demande en énergie particulière de la part de leur corps et qui ne subissent aucun stress significatif.

Vous savez que le jeûne intermittent n'est pas fait pour vous si vous remarquez des changements négatifs après avoir commencé le jeûne.

Certains changements négatifs assez courants sont un changement d'humeur, une baisse d'énergie, des problèmes de sommeil, des pensées autour de la nourriture qui virent à l'obsession, des changements au niveau de votre cycle menstruel, une perte de libido et des boutons d'acné.

Le jeûne intermittent ne convient pas à tout le monde

Nous sommes tous différents, et nous réagissons donc tous différemment aux changements de régimes alimentaires.

Si vous êtes maigre, que vous subissez beaucoup de stress, que vous êtes nerveux, que vous pratiquez une activité physique intense, le jeûne intermittent n'est sûrement pas la meilleure chose pour vous.

Le jeûne intermittent n'est pas mauvais en soi, mais c'est un changement physiologique radical qui mérite qu'on s'en méfie et qu'on ne s'y mette pas sans préparation et sans prendre quelques précautions.

que faut-il penser du jeûne intermittent ?

Le plus important, c'est d'écouter son corps et d'observer tout changement (positif ou négatif) qui peut survenir pour déterminer si le jeûne intermittent est bon pour vous.

Si vous voulez vraiment essayer de sauter quelques repas ou de pratiquer le jeûne intermittent de temps en temps, le mieux est de commencer doucement.

Ne vous sentez pas obligé de jeûner tous les jours ou même toutes les semaines. Trouvez ce qui fonctionne le mieux pour votre corps et ce qui correspond le mieux à votre planning.

Si ça ne vous semble pas naturel et que ce n'est pas facile à mettre en place, ne forcez pas les choses, car vous risquez de vous faire plus de mal que de bien.

Si vous remarquez que vous avez tellement faim que vous n'arrivez pas à vous concentrer, que vous vous sentez fatigué, faible ou que vous avez une réelle baisse de la motivation, alors laissez tomber et remettez-vous à manger.

Pour les femmes, si vous remarquez des changements dans votre cycle menstruel, un changement d'humeur, des règles plus douloureuses, des problèmes de peau ou une perte de cheveux, sachez que tous ces signes montrent que votre corps subit un fort stress et qu'il réagit négativement à cette agression.

Dans ce cas, ne vous obstinez pas et trouvez un moyen de jeûner de manière plus progressive, ou arrêtez le jeûne : ce sera vraisemblablement mieux pour vous.

A lire aussi :
J'ai testé : 2 jours de jeûne thérapeutique
10 choses à se dire pour que la perte de poids ne devienne pas une obsession
5 conseils pour manger moins de calories

Ajouter les points
15
Points
Clémence
Je fais partie de la rédac' SBG, et j'aime écrire, sortir, m'amuser, manger (très important, ça aussi !) et partager. Je vous propose donc régulièrement de découvrir mes derniers coups de <3.