Humeurs

C’est décidé : cet été, j’essaie le naturisme !

01 juin 2013 - 16 : 47
par Sandrine

Attirant et intimidant à la fois, le naturisme m’interpelle depuis longtemps. Cette envie de me débarrasser de mes fringues et de me sentir libre.


 

N’y voyez là aucune envie exhibitionniste ou libertine. Il y a d’autres lieux que des camps naturistes pour ça d’ailleurs. Non, là je vous parle d’un retour au naturel. D’être à l’écoute de mes sensations. Sentir l’eau de mer glisser sur mon corps, le vent effleurer ma peau et le soleil me réchauffer toute entière. J’ai envie de me sentir en harmonie avec la nature. Est-ce mon côté écolo qui m’attire vers le naturisme ? Peut-être. Les naturistes sont bien souvent respectueux de l’environnement. Normal remarquez, se rouler dans une herbe pleine de pesticides, c’est mauvais pour la peau.


 

Les camps naturistes sont d’ailleurs la plupart du temps des endroits où la nature est préservée, loin des plages bondées et sales où je vais m’agglutiner tous les étés avec mes enfants. Les gens privilégient davantage le vélo et un certain art de vivre.


 

Et puis il y a de sacrés avantages !


. Au naturel, je peux garder mes poils, alors finies les longues heures d’épilation l’été !


. Plus de traces de maillot de bain, bronzage impeccable.


. Plus de maillot de bain à acheter d’ailleurs.


. Fini le maillot qui s’enlève dans une grosse vague, et le sable dedans.


. Et tellement de sensations…


 

Bon, il y a aussi des inconvénients, d’accord :


. Davantage de crème solaire à utiliser pour couvrir tout le corps (gare aux coups de soleil sur les fesses, ouille !).


. Il faut assumer son corps et s’aimer suffisamment soi-même pour se mettre ainsi à nu.


 

A ce sujet, parlons un peu de nudité. Dans notre société, elle est tabou, sauf lorsqu’elle est commerciale ou sexuelle. Et surtout, elle ne concerne que les mannequins. Vos corps à vous et moi, il vaut mieux les cacher. Et pourquoi d’abord ? OK, il n’est pas magnifique mais c’est mon corps et je n’en ai pas honte ! La preuve, je vis dedans. Un corps est un corps, quel qu’il soit. On n’est pas forcément exhibitionniste quand on le montre. Les naturistes se sentent d’ailleurs souvent mal à l’aise lorsqu’ils sont nus face à quelqu’un d’habillé. L’inverse est vrai. Cela me semble bien normal.


 

Et si on arrêtait de se poser trop de questions et qu’on se laissait juste aller à nos envies ? Le bonheur tient souvent à de petites choses, lâchons prise et vivons pleinement nos vies, nus ou habillés…


 
Ajouter les points
15
Points
Sandrine
Rédactrice freelance, je suis ici pour partager avec vous ce qui me passe par la tête, ce qui peut vous faire sourire ou même vous permettre de voir les choses sous une nouvelle perspective. Je vous parle de ma vie de femme, de maman, de working girl. N'oubliez pas : "Il n’y a pas de destin mais ce que nous faisons" (Terminator).