Beauté

Voilà pourquoi moins tu dors, plus les gens t'insupportent (et oui, c'est prouvé)

20 février 2021 - 17 : 05
par Mylène

Vous l'avez sûrement déjà remarqué un lendemain de nuit blanche ou de fête arrosée : généralement, le réveil est difficile et le mal au crâne dure toute la journée. Si vous n'avez qu'une seule envie, c'est d'enfiler des lunettes de soleil et d'éviter tout contact social, ce n'est pas uniquement à cause de la gueule de bois (la preuve : certaines personnes ressentent ce besoin d'isolement social un lendemain de nuit blanche même lorsqu'elles n'ont rien bu du tout). Car c'est prouvé : moins on dort, moins on supporte ceux qui nous entourent.

les conséquences d'un manque de sommeil

Dormir suffisamment d'un sommeil récupérateur est indispensable pour se sentir serein, calme, apaisé, avoir une bonne concentration et une bonne mémoire ainsi qu'une productivité optimale. En revanche, le manque de sommeil a des conséquences désastreuses sur notre niveau de stress, nos capacités de réflexion, d'analyse et de concentration mais aussi sur nos capacités sociales.

Vous ne vous en doutez peut-être pas, mais votre état de fatigue joue en effet un rôle décisif sur votre vie sociale. Des chercheurs suédois du Karolinka Institute et de l'Université de Stockholm ont mené une étude auprès de 641 participants, tous professionnellement actifs. Dans le cadre de cette étude publiée dans la revue Proceedings of the National Academy of Sciences, les participants devaient tous tenir un journal de bord et y noter tous les jours pendant 3 semaines leurs habitudes de vie, leurs activités sociales et tous les moments où ils avaient particulièrement envie de dormir.

boire-biere-copines

ne pas dormir assez diminue les interactions sociales

Après lecture et analyse de toutes ces informations, les chercheurs ont démontré que les personnes qui s'engagent dans des activités sociales en fin de matinée ou en début d'après-midi ont davantage tendance à piquer du nez. Inversement, passer un moment entre amis en soirée diminuerait l'envie de dormir et écourterait les nuits de sommeil.

Il y aurait ainsi un réel lien entre la fatigue et l'envie de sociabiliser. De manière générale, les chercheurs ont évalué que les interactions sociales étaient environ 70% moins importantes lorsque la fatigue se fait ressentir, ce qui est particulièrement conséquent, surtout quand on sait qu'environ 36% des Français professionnellement actifs dorment moins de 6 heures par nuit alors que la National Sleep Foundation conseille de dormir en moyenne 7 à 9 heures par nuit.

Cela n'a rien de rassurant, surtout quand on sait à quel point la solitude, c'est mauvais pour la santé, le nombre de câlins dont nous aurions impérativement besoin chaque jour pour survivre et combien de fois on devrait tous voir nos amis pour être en bonne santé.

Pensez donc à dormir suffisamment chaque nuit, essayez d'avoir autant d'interactions sociales que possible, même si c'est de façon virtuelle (vu la situation sanitaire actuelle, il faut hélas bien s'adapter) et essayez d'appliquer les 5 principes du honjok, la méthode coréenne pour vivre en harmonie avec la solitude.

Cela devrait vous aider à surmonter les nuits de sommeil trop courtes sans que celles-ci n'aient trop d'impact sur votre vie sociale et surtout, sur votre bien-être quotidien.

Lire aussi :
♥ 5 conseils pour ne plus se sentir seul
♥ 5 façons simples de se sentir plus heureux et plus aimé tout de suite
 Pourquoi vous ne devriez jamais sous-estimer le pouvoir d'un câlin réconfortant

Mylène
Je suis Mylène, blogueuse, beauty addict, Rédactrice en Chef du webzine So Busy Girls et maman de 2 petits bouts. Et fana de chocolat. Et de bons polars. On avait dit "courte description" ?! Ah oui, j'ai oublié de dire que j'étais très (très très) bavarde...!