Famille

Voilà pourquoi on se sent invincible quand on tombe amoureux

01 octobre 2019 - 20 : 22
par Mylène

Quand on tombe amoureux, il y a certains signes qui ne trompent pas : on se sent pousser des ailes, on a le coeur léger, on est euphorique, on a l'impression que rien ne peut nous atteindre... un peu comme si on était invincible.

D'après des chercheurs américains, ce sentiment de force décuplée n'est en réalité pas qu'une sensation. Une étude menée par des chercheurs de l’UCLA, l’Université de Californie située à Los Angeles, auprès de 47 femmes récemment tombées amoureuses a en effet démontré que lorsqu’on tombait amoureux, notre corps produisait des protéines particulières, les interférons.

Ceux-ci sont naturellement produits par les cellules du système immunitaire et ont de précieuses qualités car ils sont à la fois antiviraux, antifongiques et ils combattent également la croissance d'éventuelles tumeurs… Autrement dit, les interférons confèrent aux amoureux un pouvoir magique qui les rend plus ou moins invincibles.

Du moins, pendant quelques temps. Cette réponse naturelle du corps permet à l'organisme de se protéger au mieux contre les virus pour nous laisser vivre tranquillement cette belle idylle.

En revanche, cette armure naturelle ne dure pas toute la vie (ce serait trop beau !) : lorsque la flamme s'étiole, le taux d'interférons diminue dans l'organisme.

Découvrez maintenant 5 choses qui expliquent pourquoi on est complètement euphorique quand on est amoureux et les 4 raisons pour lesquelles on a si peur de tomber amoureux.

Lire aussi :
10 signes que vous êtes définitivement amoureux (et qu'il n'y a vraiment plus aucun doute là-dessus !)

♥ 5 choses ridicules (mais si mignonnes) que tous les amoureux font
♥ Pourquoi on aime autant s'embrasser avec la langue (et ce n'est sûrement pas ce que vous croyez !)

Mylène
Je suis Mylène, blogueuse, beauty addict, Rédactrice en Chef du webzine So Busy Girls et maman de 2 petits bouts. Et fana de chocolat. Et de bons polars. On avait dit "courte description" ?! Ah oui, j'ai oublié de dire que j'étais très (très très) bavarde...!