Humeurs

Comment faire le ménage dans sa vie pour un quotidien plus joyeux

23 juillet 2021 - 09 : 11
par Mylène

On parle très souvent de faire le ménage et de toutes les techniques et astuces qui permettent d'avoir un intérieur mieux rangé, plus net, beaucoup plus serein... mais on ne parle pas assez de faire le ménage dans sa vie. Il est en effet essentiel de faire le tri dans ses relations exactement comme on peut le faire avec les objets qui encombrent sa maison, d'ouvrir grand les fenêtres pour laisser entrer le maximum d'air et de lumière et de choisir sa déco avec soin pour veiller à s'y sentir bien.

Vous avez envie d'avoir un quotidien plus serein et beaucoup plus joyeux, mais vous ne savez pas comment vous y prendre ni par où commencer ? Voici quelques pistes qui peuvent vous aider à faire le ménage dans votre vie et vous sentir vraiment mieux chaque jour qui passe :

1. Se poser les bonnes questions

La première chose à faire est de ralentir, voire de s'arrêter totalement pour faire un travail d'introspection efficace. Il est temps d'être totalement sincère avec vous-mêmes : qui êtes-vous vraiment ? Où souhaitez-vous aller ? Que feriez-vous si vous n'aviez pas peur, ni de l'échec, ni du jugement ? Auriez-vous précisément la vie que vous avez aujourd'hui ?

Si la réponse est non, listez dans une colonne toutes les choses que vous aimeriez faire dans votre vie et dans une deuxième colonne juste en face tous les freins qui vous retiennent. Concentrez-vous uniquement sur ces retenues et réfléchissez à des façons de les contourner, de les affronter ou de les dissiper. C'est uniquement en analysant les choses avec sincérité que vous pourrez vous poser les bonnes questions et surtout trouver les réponses qui vous correspondent et vous conviennent vraiment.

2. s'assumer

Une fois que vous aurez intensément réfléchi à la personne que vous souhaitez être, vous devrez passer par une étape essentielle et indispensable : assumer qui vous êtes vraiment. Cela signifie :

  • ne plus justifier vos choix sans arrêt (vous pouvez les expliquer, parler de votre démarche et de vos motivations, mais essayez de ne plus vous excuser de votre parcours, il y a une nuance entre les deux)
  • ne plus chercher à prouver votre valeur à d'autres personnes (si vous êtes vous-même convaincue que c'est le bon choix pour vous, vous n'avez rien à prouver à personne, ne perdez pas votre énergie dans cette quête perdue d'avance !)
  • oser tout simplement incarner qui vous êtes, sans gêne, sans hésitation, sans crainte du jugement, en mettant totalement de côté ce que les autres peuvent en penser.

Si cela ne se fait pas du jour au lendemain, pas d'inquiétude : certains mettront toute une vie à assumer leurs choix et leur vrai "moi". Vous aurez peut-être besoin d'un petit temps d'ajustement pour vous imposer, tranquillement mais sereinement, et prendre la place qui est la vôtre. Laissez-vous du temps sans jamais perdre à l'esprit l'essentiel : vous avez le droit d'être vous-même et de ne pas vous excuser pour ça.

3. Se libérer de tout environnement ou relation subis

Nous subissons tous, depuis la plus tendre enfance, des règles, des injonctions, des obligations que nous n'avons pas choisis. Entre temps, les années sont passées, et nous n'avons parfois jamais eu l'idée de remettre ces règles en question pour chercher à savoir si nous souhaitions continuer à les respecter. Nous le faisons par automatisme, parce que nous pensons que nous "devons" le faire, et nous ne nous posons même plus la question de savoir si l'on souhaite faire autrement.

Réfléchissez à tout ce que vous subissez malgré vous dans votre quotidien et qui vous pèse. Voici un petit indicateur bien utile pour vous aider : à chaque fois que vous dites "il faut" ou "je dois", vérifiez d'où vient cette injonction. Vient-elle totalement de vous ? L'avez-vous décidée, validée et avez-vous accepté consciemment de répondre à cette exigence, ou est-ce simplement quelque chose qu'on vous répète depuis toujours et que vous pensez devoir faire ?

Il y a une immense différence entre une règle, un environnement ou une relation subis et au contraire une action qu'on fait spontanément : c'est le choix. Dans le deuxième cas, cette action résulte d'un choix de votre part, que vous avez fait en pleine conscience et qui vous rend donc maître de la situation. Dans le premier cas, vous faites exactement la même chose, mais pour une mauvaise raison : vous appliquez un automatisme parce qu'on vous l'a imposé et vous le subissez, ce qui fait que vous n'avez pas le contrôle de la situation ni de votre vie.

Pour faire le ménage dans sa vie et retrouver un quotidien plus joyeux, il est indispensable de se libérer de tout ce qu'on subit sans l'avoir choisi consciemment : cela implique les tâches (ménagères ou professionnelles), les règles que l'on suit au quotidien, les injonctions que l'on s'oblige à respecter parfois malgré soi et évidemment les relations subies qu'on ne souhaite plus entretenir (ou pas de cette manière) mais qu'on préserve tout de même par peur (du jugement, d'être seul, d'être rejeté, etc.).

Là encore, faites un profond travail d'introspection et questionnez à chaque moment de la journée les tâches que vous effectuez : la choisiriez-vous si vous pouviez faire autrement ? Si non, comment pouvez-vous faire changer les choses ? Si oui, continuez à effectuer cette tâche avec le sourire, puisque vous avez le contrôle de votre vie !

Voilà un moyen simple mais très efficace de retrouver plus de sérénité, de puissance et de bonheur au quotidien.

femme-rousse-sourire

4. vaincre ses peurs et sa culpabilité

Au cours de votre transformation vers un quotidien plus libéré et plus serein, vous rencontrerez très certainement des blocages, ou vous prendrez conscience de blocages déjà présents depuis longtemps et que vous n'aviez jusque-là pas encore remarqués.

Les peurs et la culpabilité sont un poids très lourd à porter qui nous ensevelit et étouffe nos envies. Si vous êtes concerné, rassurez-vous : c'est le cas d'absolument tout le monde à un moment ou à un autre de la vie, certains en ont simplement plus conscience que d'autres. Je vous conseille très vivement de lire le livre génial "Comment vaincre peur et culpabilité grâce à l'autohypnose et aux neurosciences" de Bernard Sensfelder qui donne des outils précieux, faciles à appliquer et à comprendre par tous pour se libérer dans la bienveillance et la douceur. Je vous ai résumé ce livre juste ici si vous voulez en avoir un petit aperçu, je vous y explique comment j'ai appliqué ces conseils et ce que ça a changé pour moi au quotidien. La méthode est facile à appliquer mais incroyablement efficace : vous apprendrez ainsi à ne plus culpabiliser et à reprendre encore une fois le contrôle de votre vie en devenant responsable plutôt que de vous sentir coupable.

5. lâcher prise

Nous voulons tous contrôler un maximum de choses dans l'espoir de contrôler notre vie et de construire notre bonheur. Faire un travail d'introspection, se poser les bonnes questions, ne pas tomber dans des automatismes néfastes est évidemment nécessaire pour vivre une vie sereine. En revanche, l'erreur que nous faisons tous est de confondre "agir consciemment" et "chercher à tout contrôler".

Il est impossible de tout contrôler, et chercher à contrôler ce qui ne dépend pas de nous est même très néfaste pour nous-même, pour notre bien-être quotidien, pour notre relation avec les autres (qui devient toxique dès lors qu'on cherche à contrôler l'autre ou la relation elle-même). En réalité, la réponse que nous cherchons ne se trouve jamais ni dans le contrôle, ni dans le mental. Elle se trouve dans le corps, les sensations et le lâcher prise. Il y a une distinction essentielle à faire entre le contrôle et l'action.

Pour être serein et heureux au quotidien, l'idée n'est pas de ne plus répondre à ses obligations quotidiennes, de ne pas prendre ses responsabilités, de devenir paresseux, laxiste, je m'en foutiste, bien au contraire. L'objectif est de devenir maître de sa vie et de reprendre toute sa puissance en passant par une application juste et sage de sa réflexion.

Je réfléchis à une idée, je prends une décision, j'agis : je suis maître de ma vie. En revanche, je lâche ensuite totalement prise sur l'issue de cette action. Je ne cherche pas à contrôler ce qui ne dépend pas de moi, et surtout pas les autres. Je cherche à avoir un impact positif sur mon environnement et ceux qui m'entourent, je me positionne, je donne mon avis, je défends mes valeurs et les projets qui me tiennent à coeur, mais je garde mon énergie et ce contrôle en moi-même : je n'attends rien de qui que ce soit. À chaque fois qu'un accord tacite ou écrit se fait avec une autre personne ou entité, je m'appuie sur cet échange, je peux avoir une attente légitime puisqu'elle a été clairement énoncée de part et d'autre, et j'avance sur la base de cet échange. Mais à aucun moment je ne cherche à contrôler quoi que ce soit. Je suis toujours uniquement dans cette démarche de réflexion-décision-action en veillant à être aligné avec mes valeurs, mes besoins, mes envies.

Je lâche ensuite prise sur les conséquences que cela peut impliquer, les jugements des autres, les critiques éventuelles que cela peut susciter et je ne ressens ni peur ni culpabilité puisque je sais que je serai prêt à assumer les conséquences et à en prendre responsabilité par la suite si besoin. Il n'est donc pas question de contrôle dans mes actions quotidiennes ou mes relations, mais bien de lâcher prise.

La nuance est difficile à comprendre, mais extrêmement libératrice une fois qu'on l'expérimente. Pour mieux vous familiariser avec ce concept, je vous invite à lire un deuxième ouvrage de Bernard Sensfelder qui s'intitule "Votre corps en sait plus que votre cerveau : du lâcher-prise à l'eïnothérapie" qui est lui aussi passionnant et peut vraiment vous aider. Là encore, je vous en ai fait un court résumé dans mon article Voilà pourquoi votre corps en sait plus que votre cerveau et comment (vraiment) lâcher prise qui peut sûrement vous aider à lâcher le mental et à revenir dans votre corps et vos sensations.

Tous ces points vous aideront à faire le ménage dans votre vie et à retrouver un quotidien beaucoup plus léger, serein, amusant et joyeux. Vous ne pourrez sûrement pas tout faire en une seule journée, mais c'est un travail indispensable pour se libérer de tout ce qui nous retient en arrière et vivre la vie dont on a vraiment envie de profiter.

Pour aller (encore) plus loin, découvrez maintenant « Le bonheur est caché dans un coin de votre cerveau », le livre feel good de Fabien Olicard.

Lire aussi :
♥ 5 choses toutes simples qui mettent tout de suite de bonne humeur
♥ J'ai souri à tous ceux que j'ai croisés pendant une semaine, et ça a nettement amélioré mon humeur
♥ 10 façons de bien démarrer votre journée

Mylène
Je suis Mylène, blogueuse, beauty addict, Rédactrice en Chef du webzine So Busy Girls et maman de 2 petits bouts. Et fana de chocolat. Et de bons polars. On avait dit "courte description" ?! Ah oui, j'ai oublié de dire que j'étais très (très très) bavarde...!