Humeurs

8 signes que vous souffrez du syndrome de la cabane

18 mai 2020 - 20 : 11
par Mylène

Le syndrome de la cabane, c'est le fait de vivre le déconfinement de façon négative parce qu'il génère un stress intense et difficile à surmonter au quotidien.

Ce syndrome, qu'on appelle également le syndrome de l'escargot, a été observé aux États-Unis chez les chercheurs d’or ou par la suite chez les gardiens de phare qui ne souhaitaient pas de retour à la civilisation après avoir passé des mois à l’écart.

syndrome de la cabane : quels sont les signes ?

Le syndrome de la cabane est un état émotionnel lié à la peur de retrouver le monde extérieur. Voici 8 signes qui peuvent montrer que vous souffrez du syndrome de la cabane ou du syndrome de l'escargot :

1. Depuis le déconfinement, vous n'avez plus envie de sortir de chez vous comme avant.

2. Vous avez peur de cette nouvelle façon de vivre avec les gestes barrière à appliquer, les masques à porter, la distanciation sociale, la queue dans les commerces ou l'attente dans les transports.

3. Vous n'avez pas envie de retourner sur votre lieu de travail et vous préférez de loin rester en télétravail.

4. Passer du temps chez vous vous permet de vous sentir libéré des pressions sociales et vous offre un immense soulagement au quotidien.

5. Vous vous sentez anormalement anxieux depuis le déconfinement.

6. Vous avez des difficultés à vous endormir ou vous souffrez d'insomnies.

7. Vous ressentez une profonde fatigue qui n'a pas l'air de passer.

8. Vous avez peur de passer du temps dehors et vous limitez au maximum vos sorties.

syndrome de la cabane : les solutions

Si vous vous retrouvez dans ces 8 signes et que vous avez l'impression de souffrir du syndrome de la cabane, pas d'inquiétude, car c'est un état émotionnel normal qui peut toucher tout le monde en ce moment, en particulier les personnes sensibles.

Il existe plusieurs solutions pour mieux vivre le déconfinement, se libérer de la peur de sortir et se sentir mieux au quotidien.

La première chose à faire est d'arrêter de se comparer aux autres et de penser que ceux qui ont eu l'air de bien vivre le confinement puis le déconfinement ont "réussi" leur quarantaine. En réalité, nous gérons tous notre stress et notre anxiété de façon différente, et nous ne ressentons pas les mêmes angoisses. Ce qui peut sembler facile à certains peut être un réel challenge pour nous, et vice versa. L'important est de s'autoriser à ressentir cet état émotionnel et ses émotions négatives pour mieux les accepter puis s'en libérer plus facilement.

La deuxième chose que vous pouvez faire si vous souffrez du syndrome de la cabane, c'est de positiver sur ce que tout le confinement a pu vous apporter. Même si vous avez tendance à avoir un filtre négatif en ce moment à cause du syndrome de l'escargot, essayez tout de même de lister tout ce que cette période de quarantaine vous a apporté de positif, même si cela vous semble être des détails. Prendre plus de nouvelles de ses proches, se rapprocher de ses voisins ou avoir plus de temps pour soi sont par exemple des avantages précieux que vous pourrez conserver même bien après le déconfinement. Si vous avez du mal à trouver des points positifs, lisez vite ces 10 leçons à retenir du confinement.

Enfin, la dernière étape est d'accorder plus d'importance aux plaisirs simples et de se recentrer sur l'essentiel. Cela vous aidera à revoir vos priorités en fonction de ce qui est vraiment important à vos yeux et vous permettra d'atténuer et de mieux accepter ce qui vous pose problème aujourd'hui (les sorties à l'extérieur, le stress, l'anxiété, la peur, etc.). Petit à petit, vous devriez avoir un peu plus de facilité à vous adapter à vos nouvelles habitudes et tout devrait devenir plus facile.

Si vous sentez que cet état émotionnel perdure et ne s'améliore pas, n'hésitez pas à consulter un spécialiste qui pourra vous aider à surmonter cette peur.

Découvrez maintenant voilà pourquoi vous avez eu beaucoup plus faim pendant le confinement (et pourquoi ça risque de continuer).

Lire aussi :
12 idées stylées pour décorer son balcon
Les 7 règles d'or d'une vie saine
♥ 10 leçons à retenir du confinement

Mylène
Je suis Mylène, blogueuse, beauty addict, Rédactrice en Chef du webzine So Busy Girls et maman de 2 petits bouts. Et fana de chocolat. Et de bons polars. On avait dit "courte description" ?! Ah oui, j'ai oublié de dire que j'étais très (très très) bavarde...!