Famille

Cette association permet à ses bénévoles de réconforter et câliner les bébés malades à l'hôpital

23 mai 2018 - 12 : 11
par Laura

Les bébés ont tous un énorme besoin de tendresse, et c'est encore plus vrai quand ils doivent être hospitalisés et séparés de leurs parents.

Heureusement, une association rassemble des bénévoles prêts à offrir leurs bras pour réconforter des bébés malades à l'hôpital. Et d'après cette chef de service pédiatrique, ça aide vraiment les nourrissons à aller mieux.

Pourquoi réconforter un bébé malade est si important pour sa guérison

C'est la plus grande peur de tous les parents : voir son bébé tellement malade qu'il doit être hospitalisé et séparé de ses parents, du moins une partie de la journée.

Car même quand on fait le maximum pour rester au chevet de son bébé, il y a de nombreux moments dans la journée où on ne peut pas être à ses côtés. Même si on essaye de faire au mieux, il faut bien retourner chez soi pour dormir, s'occuper des aînés ou travailler.

Rappelez-vous de ce témoignage poignant qui a mis les larmes aux yeux à nombre d'entre vous de cette maman qui a dû quitter l'hôpital sans son bébé, 8 jours après son accouchement, car il était né prématurément et était trop faible pour pouvoir rentrer à la maison à ses côtés. La pauvre avait dû le laisser quelques dizaines d'heures en néonat' avant de pouvoir le retrouver et le prendre dans ses bras, et sans surprise, elle décrit ce moment comme l'un des plus déchirants de sa vie.

Et ça n'a rien d'étonnant. Même si un parent n'a aucune envie de quitter son bébé malade ou hospitalisé, il est hélas parfois obligé de le faire à contrecoeur.

Les membres du personnel médical, eux, essayent eux aussi de faire de leur mieux, mais on sait tous qu'ils ont des journées de folie qui ne leur permettent pas du tout de consoler les bébés malades toute la journée.

Or laisser pleurer un bébé peut être vraiment néfaste pour lui et pour sa guérison.

En effet, plus un bébé pleure, plus il est stressé, et même s'il finit toujours par s'arrêter, ce n'est jamais parce que ses angoisses ont disparu ou qu'il a réussi à se calmer tout seul (les nourrissons n'ont pas cette capacité, et encore moins lorsqu'ils sont seuls, dans un lit d'hôpital, loin de leurs parents).

Non, c'est généralement parce qu'il tombe de fatigue et finit donc par s'endormir à force d'épuisement.

Faire un câlin à un bébé malade, c'est donc lui apporter une aide précieuse dont il a absolument besoin pour se remettre et guérir au plus vite.

Une association permet aux bénévoles de faire des câlins aux bébés malades à l'hôpital

L'association Main dans la Main et solidaires travaille en collaboration avec le service pédiatrique de l'Hôpital Necker à Paris pour améliorer la qualité de vie des enfants hospitalisés, et en particulier des bébés malades.

Cette association rassemble ainsi actuellement plus de 600 bénévoles sur Paris pour consoler, cajoler et câliner les bébés malades hospitalisés.

Et pour les bébés, ça change tout : comme l'explique la chef du service pédiatrique de l'Hôpital Necker, ces câlins avec les bénévoles permettent aux nourrissons de passer d'une situation d'inconfort, où ils se sentent seuls dans leur couveuse, dans le froid, à une situation apaisante dès qu'ils sont pris dans les bras puisqu'ils sentent ainsi de la chaleur, du contact, du mouvement, des odeurs particulières et entendent une voix, des signes qui vont conduire à un vrai réconfort du bébé et un réel apaisement de sa douleur.

Les bébés sont ainsi plus calmes, et répondent mieux aux traitements. En clair : grâce à ces câlins de bénévoles, les bébés malades vont vraiment mieux.

Devenir bénévole pour réconforter des bébés malades

Vous adorez les bébés et vous avez ne supportez pas l'idée d'un bébé malade laissé seul, sans ses parents ni aucun de ses proches pour le soutenir à l'hôpital ?

Si vous êtes intéressé pour devenir bénévole, rendez-vous vite par ici.

Il est possible de vous rendre réellement utile en donnant de l'amour et un peu de votre temps en journée ou en soirée selon votre emploi du temps.

Ce type d'initiative fait vraiment chaud au coeur, surtout quand on repense à la triste histoire de cette maman et son bébé qui ont dû être séparés à peine une semaine après l'accouchement.

Je n'imagine pas devoir quitter la maternité sans mon bébé dans les bras, ni surtout penser que mon bébé va devoir être seul, sans personne pour apaiser ses cris et le réconforter (ou en tout cas, pas à chaque fois qu'il en aura besoin).

Tous les bénévoles membres de cette association aident donc à la fois les bébés en les réconfortant, mais aussi leurs parents qui doivent se faire un sang d'encre pour leur pauvre petit bout de chou...

Et il faut l'avouer, c'est beau !

A lire aussi :
♥ Ces jumelles sont nées en se tenant la main et 2 ans après, elles sont vraiment inséparables !
♥ J'ai fait un déni de grossesse
Le jour où j'ai voulu accoucher sous X

Ajouter les points
15
Points
Laura
Je suis gourmande, susceptible et râleuse (surtout quand on veut goûter mon dessert). Mais à part ça, je ne mords pas, je vous jure !