Beauté

Vous dites souvent que vous n'êtes pas du matin ? Voilà pourquoi vous vous trompez

04 septembre 2022 - 15 : 07
par Mylène

Nous avons déjà entendu beaucoup de gens (ou peut-être l'avez-vous déjà dit vous-même ?) clamer haut et fort qu'ils n'étaient pas du matin et qu'il fallait donc être indulgents avec eux dans la matinée (et ne surtout pas les réveiller trop tôt, sous peine de les voir être totalemetn inefficaces et déconcentrés, pour dire ça très poliment).

Mais si cette idée « d’être du matin » ou au contraire de ne pas l'être du tout n'était qu'une idée reçue ? Qu'une croyance qui n'avait pas de réel fondement physiologique ? Vous ne vous en doutez peut-être pas, mais si l'on en croit les principes de la chronobiologie, on serait même tentés de penser l'inverse.

Découvrez tout de suite pourquoi, en réalité, vous êtes du matin, même si vous avez toujours cru le contraire, et comment avoir beaucoup plus d'énergie pour faire de vos matinées de beaux moments productifs, dans la bonne humeur, bien loin des réveils difficiles avec le cerveau embrumé et un mal fou à garder les yeux ouverts ou à se concentrer.

Le rythme naturel dicté par l'horloge interne

Ce qu'il faut bien comprendre, c'est que si nous sommes tous différents et que nous avons tous nos propres habitudes notamment en ce qui concerne notre rythme de vie et nos horaires, le cycle circadien est le même pour tous, et nous ressentons un bien meilleur bien-être physique et mental (et nous sommes en meilleure santé) lorsque nous le respectons. La chronobiologie explique justement de façon détaillée nos rythmes biologiques, qui sont déterminés sur 24h, avec une alternance entre veille et sommeil. Selon les différents moments de la journée, notre corps produit certaines homones ou fait fluctuer la température corporelle pour nous signaler qu'il est de temps de se réveiller, de manger, de bouger ou de dormir.

Ces horloges internes sont programmées génétiquement, on ne peut pas les modifier. On peut aller à leur encontre en « forçant » le processus, par exemple en faisant une nuit blanche pour faire la fête, en se levant bien avant l'aube ou en travaillant la nuit, mais cela n'est jamais sans conséquences et cela provoque généralement plus d'insomnies, des troubles digestifs, de profondes baisses de moral, un surpoids général et bien souvent une intense fatigue.

Même s'il existe évidemment des variations entre chaque personne, avec des petits ou des grands dormeurs, des couche-tôt et des lève-tard, la base reste toujours la même et il est peut être bon de se rappeler quels sont nos besoins réels selon les moments de la journée pour essayer de se « recadrer » correctement et de mieux respecter les besoins naturels de son corps.

On vous propose donc de faire le point tout de suite sur ce qu'il se passe dans notre corps à chaque moment de la journée :

7 À 8H : LE RÉVEIL

Si vous avez l'impression que vous n'êtes pas du matin, c'est peut-être tout simplement parce qu'on ne le dit pas assez, mais le réveil est toujours un profond stress pour l'organisme. On passe en effet d'un jeûne de plusieurs heures et d'une phase de repos total à une phase d'éveil soudain pendant laquelle le rythme cardiaque s'emballe, la tension monte, et il faut faire comprendre à notre cerveau qu'il est temps d'émerger, ce qui fait chuter le taux de mélatonine et grimper le taux de cortisol dès que nos yeux voient la lumière. Ces deux hormones sont là pour nous stimuler, et la ghréline, elle, réveille l'appétit après un long jeûne.

Le réveil est donc toujours une phase qui peu être un peu difficile (voire douloureuse pour certains) à traverser. Vous pouvez ouvrir la fenêtre le plus vite possible pour vous permettre de stimuler vos sens avec la lumière du soleil et l'air frais du matin, faire des étirements sur votre lit pour vous réveiller en douceur, filer sous la douche pour émerger lentement ou boire un grand verre d'eau en plaçant une bouteille d'eau près de votre lit pour aider votre corps à se mettre en route. Le réveil n'en sera que beaucoup plus doux et énergique.

9 À 11H : LE PIC D'énergie de la journée

C'est le meilleur moment de la journée pour prévoir des tâches qui nécessitent une concentration intense ou pour planifier une séance d'entraînement, car vos capacités cérébrales et physiques seront optimales. Evitez les longues pauses, les phases de repos ou de boire trop de café à ce moment-là pour ne pas perturber ce pic de vitalité et profitez-en, car c'est le moment de la journée où vous serez le plus productif !

11 À 13H : le rythme ralentit

Les neurones s'essoufflent, la ghréline provoque la faim et les performances se relâchent petit à petit. C'est le moment de ralentir le rythme et de faire une collaction si le repas est encore loin ou de prendre un déjeuner équilibré pour recharger les batteries.

13 À 15H : L'heure de la SIESTE

Evidemment, à moins de pouvoir être en télétravail, nous n'avons pas tous la possibilité de faire une sieste quand on le souhaite. Après le déjeuner et à cette heure de la journée, le taux de cortisol chute soudainement, ce qui nous donne envie de piquer du nez. Si vous le pouvez, faites une micro sieste ne serait-ce que pour 10 à 15 minutes, et si vous n'avez pas cette possibilité, gardez-vous les tâches qui demandent peu de concentration en attendant le retour du pic d'adrénaline.

15 À 17H : LE regain d'énergie

Une fois que vous avez passé le cap de l'après-déjeuner, c'est gagné : le pic d'adrénaline est à son maximum et permet de booster l'activité des neurones et du corps, vous pouvez donc privilégier les séances d'entraînement qui nécessitent de la force musculaire et une bonne coordination, et la mémoire à la long terme.

17 À 20H : L'explosion des sens

C'est à ce moment-là de la journée que vous serez le plus en mesure de savourer pleinement un morceau de chocolat, un bon petit plat, une musique que vous adorez ou un apéro entre amis. Et l'expression du « 5 à 7 » n'est définitivement pas une légende : en fin de journée, la température du corps s'élève, tout comme les hormones masculines et la sérotonine, qui nous rend plus sensible aux émotions, ce qui favorise les relations amoureux et nous aide à mieux nous connecter à nos sens.

À PARTIR DE 22H : la phase de sommeil

Evitez de manger après 22h car la digestion n'est plus optimale après cette heure, ni de vous coucher trop tard, car vous risquez de perturber votre rythme de sommeil. À partir de 22h, l'humidité de l'oeil diminue, les paupières se ferment et la mélatonine grimpe pour favoriser l'endormissement, à condition de ne pas perturber sa sécrétion à cause des lumières vives et de la lumière bleue qui émane des écrans ! On évite aussi toutes les discussions angoissantes ou qui nécessitent de trop réfléchir, histoire de ne pas stimuler l'éveil plutôt que le repos.

2 À 4H DU MATIN : LE CORPS est AU RALENTI

Le corps a besoin d'une longue phase de sommeil pour se régénérer et se reposer. Si l'on est toujours réveillé après 2h du matin, comme cela peut par exemple être le cas lors d'une fête ou pour un départ en vacances, le cerveau est totalement embrumé, on a du mal à réfléchir, beaucoup de difficultés à se concentrer, la température du corps est basse et les organes fonctionnent au ralenti. Si vous devez prendre la route, prévoyez de faire des pauses et garder bien à l'esprit qu'à cette heure-ci, votre vigilance est considérablement affaiblie et votre appréciation des distances est faussée. Si vous veillez tard, essayez d'aller vous coucher le plus tôt possible, sans traîner, car le réveil n'en sera sinon que plus difficile !

Découvrez maintenant la méthode à connaître pour des journées plus efficaces, plus douces et plus satisfaisantes.

Lire aussi :
Pourquoi faire la grasse matinée fait grossir
5 astuces pour démarrer chaque journée dans la sérénité
La chose à faire avec votre smartphone pour avoir plus de temps et beaucoup plus d'énergie

Mylène
Je suis Mylène, blogueuse, beauty addict, Rédactrice en Chef du webzine So Busy Girls et maman de 2 petits bouts. Et fana de chocolat. Et de bons polars. On avait dit "courte description" ?! Ah oui, j'ai oublié de dire que j'étais très (très très) bavarde...!