Humeurs

4 conseils pour apprendre à profiter de la solitude

11 avril 2021 - 12 : 14
par Mylène

La solitude est très souvent vue comme quelque chose de négatif, de triste voire de déprimant parce qu'on l'associe à l'isolement, au repli sur soi-même et au fait de se sentir seul. Pourtant, lorsqu'elle est revendiquée, choisie et délibérée, la solitude est réellement salutaire.

Encore faut-il apprendre à en profiter et à l'apprécier. Découvrez tout de suite 4 conseils pour faire de la solitude un moment agréable, choisi et apprécié comme un véritable cadeau qu'on se fait à soi-même.

1. Comprendre que la solitude est essentielle à notre équilibre

Aujourd'hui plus que jamais, nous sommes sursollicités au quotidien : réseaux sociaux, proches, famille, amis, collègues, nous passons notre temps à être en contact avec un grand nombre de personnes, ou à recevoir des notifications d'applis mobile, des emails, des messages, qui nous sollicitent sans toujours nous permettre de nous exprimer ou de nous apaiser pour autant.

Il est important de comprendre que la solitude est essentielle à notre équilibre. Ce n'est que lorsque nous sommes seul, sans être sollicités pendant un moment, que nous pouvons nous recentrer sur nous-mêmes, nos besoins, nos envies, nos tâches du quotidien et que nous pouvons espérer retrouver un certain calme intérieur.

Lorsque nous sommes sollicités, nous ne faisons que répondre à des signaux extérieurs. Même si cela est très agréable et que cela peut être une grande source de satisfaction, cela nous éloigne de ce qui constitue notre sérénité.

Se retrouver seul, de temps à autre, sans avoir besoin de parler à qui que ce soit, en n'ayant que soi-même à s'occuper, est indispensable pour se retrouver et garder son équilibre.

2. Profiter du côté libérateur des moments seul avec soi-même

S'accorder des moments rien que pour soi est libérateur, et c'est même un besoin réel, au même titre que le sommeil ou le silence. La solitude a des vertus réparatrices nécessaires à la régénération de soi.

En se ménageant des moments en tête à tête avec soi-même, on s'offre en effet la possibilité de se retrouver pour faire le point, se permettre une réflexion intérieure pour mettre les choses à plat, faire émerger les émotions négatives ou les blocages et amener ainsi ensuite un élan de créativité et de renouveau.

Contrairement à tous ces moments où nous sommes sursollicités ou en contact avec d'autres personnes, ces moments de solitude choisie nous permettent de reprendre le contact avec nous-mêmes pour penser à soi d'abord et s'évader du quotidien, en toute liberté.

femme-assise-table

3. Choisir sa solitude

C'est le même mot pour pouvoir en profiter pleinement et tirer profit de tous ses bienfaits : d'après Christopher Long, professeur au département psychiatrie de l’Université de l’Arkansas, « choisir » est le maître mot pour que la solitude soit bénéfique. D'après une étude qu'il a réalisée en 2003, il y a 3 types de solitude :

  • la solitude qui renvoie à l'introspection et à la paix intérieure
  • la solitude qui invite à l'intimité et la spiritualité
  • la solitude au sens propre, c'est-à-dire le fait d'être seul et qui peut nous rendre malheureux si l'on se sent isolé et replié sur soi-même

Pour que la solitude soit bénéfique pour nous, il est indispensable de choisir l'une des deux premières catégories qui, elles, nous permettent de profiter d'un moment d'introspection indispensable au bien-être et à l'équilibre.

4. voir la solitude comme une façon de faire une pause

Plutôt que de subir la solitude et de la voir comme un moment où l'on est isolé des autres, seul ou abandonné, il est important de voir au contraire la solitude comme une façon de faire tout simplement une pause, loin de toute sollicitation extérieure, de toute demande pour le travail, de la part de ses enfants ou de son conjoint, ou d'une obligation de faire des tâches ménagères ou du quotidien.

Lorsqu'on se retrouve en groupe, on est dans la socialisation et on est donc concentré sur cette activité de partage et d'échanges. Il est donc important de se retirer parfois un peu pour réfléchir, se retrouver face à soi-même et prendre tout simplement une pause.

Une fois qu'on a bien compris ces 4 choses, on peut cesser de fuir la solitude car, lorsqu'elle résulte d'un choix de notre part, elle devient notre meilleure alliée pour faire une pause loin de l'agitation du quotidien et retrouver notre sérénité si nécessaire à notre bien-être et à notre équilibre intérieur.

Pour aller encore plus loin, allez maintenant lire les 5 principes du honjok, la méthode coréenne pour vivre en harmonie avec la solitude.

Découvrez aussi « Le bonheur est caché dans un coin de votre cerveau », le livre feel good de Fabien Olicard.

Lire aussi :
 Pourquoi lire un livre est la meilleure méthode naturelle pour diminuer le stress et apaiser l'anxiété
 Comment vaincre peur et culpabilité grâce à l'autohypnose et aux neurosciences pour mieux lâcher prise
Pourquoi plus on vieillit, moins on supporte les autres (et pourquoi c'est tout à fait normal)

Mylène
Je suis Mylène, blogueuse, beauty addict, Rédactrice en Chef du webzine So Busy Girls et maman de 2 petits bouts. Et fana de chocolat. Et de bons polars. On avait dit "courte description" ?! Ah oui, j'ai oublié de dire que j'étais très (très très) bavarde...!