Famille

Mon enfant a peur du noir : 5 conseils pour le rassurer

03 octobre 2018 - 18 : 46
par Clémence Votre enfant a peur du noir et se réveille plusieurs fois en pleurant la nuit. Comment l'aider à dépasser sa peur ? Lisez nos 5 conseils efficaces pour le rassurer.

La peur du noir est fréquente et totalement normale chez les enfants de 2 à 5 ans.

Le tout, c’est de savoir rassurer l'enfant pour l’aider à dépasser sa phobie et éviter que cette peur le terrorise au point de l'empêcher de s'endormir paisiblement, de perturber son sommeil ou de lui faire faire des cauchemars.

Découvrez tout de suite tous nos conseils pour aider votre enfant à ne plus avoir peur du noir :

1. Discuter avec lui pour le mettre en confiance

Il est important de discuter avec lui afin de le rassurer au maximum.

Dites-lui que vous aussi, vous aviez peur du noir quand vous étiez petit. Ça le rassurera de savoir qu’il n’est pas le seul et qu'aujourd'hui, vous avez réussi à surmonter cette peur, car ça le confortera dans l'idée qu'il peut lui aussi y arriver.

Profitez-en pour lui montrer qu’il n’a pas à voir peur dans sa chambre en inspectant tous les lieux qu'il vous montre : sous le lit, dans le placard, derrière son bureau...

S’il insiste pour dormir avec vous, ne cédez pas, car ça ne règlerait pas le problème, au contraire, ça ne ferait que laisser cette peur du noir grandir dans son esprit.

Votre enfant doit apprendre à aimer sa chambre, à s'endormir calmement, seul, dès son plus jeune âge.

Pour cela, il doit absolument se sentir en confiance et rassuré au moment d'aller se coucher.

2. Acheter une veilleuse

Si votre enfant a peur du noir, ne le laissez pas dormir dans l’obscurité totale et mettez une veilleuse qui diffusera une douce lumière dans sa chambre.

Il existe de nombreux modèles originaux et ludiques, certaines projettent même des images sur le plafond et les murs, de quoi ajouter une touche ludique au coucher et lui faire oublier ses peurs.

Si vous préférez éviter la veilleuse pour lui permettre d'avoir un sommeil profond et récupérateur, vous pouvez allumer la lumière du couloir et laisser la porte entrouverte, au moins jusqu'à ce que ses terreurs nocturnes passent.

Une bonne solution peut également être de lui installer une lampe de chevet facile d'accès pour qu'il puisse allumer et éteindre la lumière seul. Il aura ainsi le sentiment de reprendre le contrôle et acceptera plus facilement d'être plongé dans le noir la nuit.

Lire aussi : Pour ou contre habituer son enfant à dormir avec une veilleuse ?

3. Lui raconter une histoire rassurante

Quel enfant n’aime pas qu’on lui raconte une histoire avant de se coucher ?

Mais attention choisissez des contes joyeux, et évitez les histoires de monstres et d’ogres qui risquerait de lui faire peur ou de lui donner des cauchemars.

4. Le laisser dormir avec son doudou

Pour rassurer votre enfant, invitez son superhéros préféré dans son lit. Il aura ainsi l’impression d’être protégé

Ne dites pas non s’il insiste pour dormir avec son doudou, ou s'il veut en prendre un ou deux de plus.

L’odeur familière de ses doudous et le contact doux avec la peluche l’aideront à affronter sa peur du noir.

5. L’aider à se détendre

Pour que son angoisse disparaisse avant le coucher, aidez votre enfant à se détendre.

Pour cela, faites-lui faire quelques exercices de respiration avant de dormir. Au bout de 3 à 4 respirations, il commencera à dormir calmement.

Essayez aussi de mettre en place un rituel du coucher calme et apaisant pour l'amener à se détendre peu à peu.

Très vite, votre enfant ira se coucher rassuré, sans craintes, et sa peur du noir devrait totalement le quitter.

Pour l'aider, vous pouvez suivre ces conseils pour aider votre enfant à s'endormir calmement et suivre cette routine du coucher pour mieux dormir.

Lire aussi :
Pourquoi fait-on des cauchemars et comment les éviter ?
 Comment s'endormir en moins d'une minute
 5 façons de lutter contre l'insomnie

Ajouter les points
5
Points
Clémence
Je fais partie de la rédac' SBG, et j'aime écrire, sortir, m'amuser, manger (très important, ça aussi !) et partager. Je vous propose donc régulièrement de découvrir mes derniers coups de <3.