Humeurs

5 conseils pour se remettre d'un échec

13 août 2018 - 22 : 40
par Laura Se remettre d'un échec, accepter ses erreurs et réussir à avancer alors qu'on a raté un projet n'est pas facile. Pourtant, il faut accepter qu'on peut ne pas réussir et apprendre à rebondir. Lisez vite nos 5 conseils pour vous y aider !

Vous venez de subir un échec sur le plan personnel ou professionnel et vous avez du mal à vous en remettre ?

Cessez de vous tourmenter l’esprit.

Ressasser le passé et vous répéter que vous avez fait une erreur ou que vous n'y arrivez pas ne vous mènera à rien.

Ce que vous pouvez faire, en revanche, c’est vous relever et aller de l’avant !

Mais comme souvent, c'est beaucoup plus facile à dire qu'à faire.

Voici donc nos 5 conseils à suivre pour se remettre d'un échec et se lancer dans un nouveau projet plus positif :

1. Après un échec, prenez du recul

Quand on est face à un échec, on est déçu, désemparé, voire en colère.

C'est vrai, c’est dur de ne pas réussir, de rater l’opportunité professionnelle de ses rêves ou de ne pas mener à bien un projet dans lequel on s'est vraiment investi à fond, mais à bien y réfléchir, peut-être que les choses ne devaient pas se passer comme ça ou que ce poste que vous convoitiez tant n’était finalement pas fait pour vous.

Même si c'est difficile, il est important que vous preniez du recul pour ne pas perdre confiance en vous.

Dites-vous que ce n'est pas nécessairement vous le problème mais peut-être aussi la situation, le contexte, la période, les interlocuteurs...

Parfois, c'est un ensemble de petites choses qui font qu'on échoue.

Vous aurez l'occasion de retenter votre chance ou bien de vous trouver un nouvel objectif.

Dans tous les cas, gardez bien en tête que ce n'est pas parce que vous avez échoué cette fois-là que vous avez perdu de la valeur.

Vous êtes au contraire toujours la même personne qu'hier, et si vous arrivez à apprendre de vos erreurs et à transformer cet échec en positif, vous en ressortirez même grandi !

Lire aussi : Si vous voulez une vie riche et fructueuse, vous devez d'abord la simplifier

2. Changez-vous les idées

Ne restez pas bloqué sur cet échec ou dans l'inaction.

Faites plutôt tout ce que vous pouvez pour vous changer les idées.

Dépensez-vous en pratiquant des activités qui vous plaisent : vous pouvez par exemple vous ressourcer en pleine nature ou tout simplement passer du temps avec vos amies ou vos proches pour ne pas déprimer.

Se divertir permet d'éloigner les pensées négatives et de se recentrer sur le positif.

Concentrez-vous donc sur vous, votre bien-être et faites des choses qui vous rendent heureux, cela vous fera le plus grand bien.

Lire aussi : 5 choses qu'il faut absolument arrêter de faire pour être heureux

3. Confiez-vous à quelqu’un

Ce qu’il faut à tout prix éviter lorsqu’on vient d’échouer, c’est de rester seul dans son coin et de broyer du noir.

Dans ces cas-là, on a tendance à dramatiser la situation et à amplifier le négatif tandis que le fait de parler de ce qui nous chagrine nous aide à relativiser l’ampleur de l’échec.

Tournez-vous vers des proches ou des amis réconfortants, ils sauront vous soutenir et vous remonter le moral.

Cela vous aidera forcément à ne pas rester figé sur cet échec et à voir les choses sous un autre angle.

Lire aussi : Comment devenir une meilleure personne chaque jour

4. Déculpabilisez

En discutant avec une amie ou votre mère, vous serez à même de mieux comprendre ce qu'il s’est passé et il sera plus facile pour vous d’accepter la situation.

Il ne s’agit pas de chercher à vous jeter la pierre, mais plutôt de comprendre les circonstances qui vous ont amenées à échouer afin d’en tirer une leçon pour l’avenir.

Même si ce n'est pas toujours agréable de pointer du doigt les choses que vous avez mal faites ou mal gérées, c'est pourtant une étape essentielle si vous voulez apprendre de vos erreurs et ne pas les reproduire à l'avance.

C'est de cette manière que vous parviendrez à transformer l'échec en succès et le négatif en positif.

Si vous analysez précisément à quel moment vous avez fait une erreur et comment vous auriez pu faire autrement, vous faites de votre échec un moyen d'apprendre et de progresser.

Et tout de suite, l'échec est bien plus facile à accepter !

Lire aussi : 8 conseils pour réussir

5. Avancez

Un jour, Nietzsche a dit : « Tout ce qui ne tue pas rend plus fort ».

Je trouve cette phrase très dure, et ce n'est définitivement pas quelque chose à dire à quelqu'un qui souffre ou qui vient de perdre un être cher, sous peine d'amplifier encore sa douleur.

En revanche, il faut avouer que c'est très vrai, dans le sens où à chaque fois que vous remontez en selle et que vous faites l'effort d'avancer après un échec ou une difficulté, vous devenez meilleur.

Vous apprenez, vous vous formez, vous vous améliorez, et comme vous avez fait cette erreur et que vous l'avez analysée, vous saurez la reconnaître si la même difficulté se pointe sur votre chemin.

Vous saurez donc a priori ce qu'il faut faire pour bien réagir et comment éviter pour ne pas précipiter l'échec.

Ne vous découragez donc pas : un échec, ce n'est jamais agréable et ça peut même générer beaucoup de frustration.

En revanche, si vous suivez tous les conseils précédents, vous réussirez à transformer votre échec en positif, et il ne vous restera plus qu'une seule chose à faire : vous lancer dans votre prochain projet !

Foncez, donnez le maximum, travaillez beaucoup, concentrez-vous et c'est certain : le succès ne sera pas loin !

Pour réussir, il suffit de suivre ce secret tout simple et d'apprendre à accepter ses défauts tout en suivant ces 7 étapes pour avoir une attitude positive à toute épreuve.

Et rappelez-vous que vous réussissez déjà beaucoup de choses : voici par exemple 11 signes que vous réussissez bien votre vie.

Gardez les bien en tête, ils vous motiveront pour atteindre vos prochains objectifs.

A lire aussi :
5 conseils à suivre pour être moins dur avec soi-même
4 raisons pour lesquelles vous n’arrivez pas à atteindre vos objectifs
 Lorsque vous êtes trop dur avec vous-même, lisez ça

Laura
Je suis gourmande, susceptible et râleuse (surtout quand on veut goûter mon dessert). Mais à part ça, je ne mords pas, je vous jure !