Food

Minceur : comment stopper les fringales ?

18 janvier 2022 - 14 : 04
par Mylène

En ce début d'année, beaucoup d'entre nous réfléchissent intensément aux bonnes résolutions qu'ils tenteront de suivre pour les douze mois à venir. Le problème qui nous pousse à les abandonner très vite ne vient généralement pas de notre volonté au 1er janvier, mais de notre capacité à changer et surtout à faire durer les nouvelles habitudes que nous avons décidé de prendre pendant plusieurs semaines ou plusieurs mois d'affilée.

Beaucoup de bonnes résolutions concernent la santé et la forme physique. Veiller à avoir une alimentation équilibrée, un apport calorique suffisant, mais sans dépasser nos besoins quotidiens et éviter de grignoter est en effet indispensable pour être en bonne santé, mais aussi booster son système immunitaire ainsi que son niveau d'énergie.

Le tout n'est pas uniquement de choisir des menus équilibrés, encore faut-il bien les respecter au quotidien et surtout ne pas grignoter entre les repas. La grande difficulté survient quand on a très faim : les fringales ont en effet bien souvent raison de notre volonté et nous poussent à nous tourner vers des aliments particulièrement gras ou sucrés, ce qui n'est définitivement pas conseillé. On vous propose de découvrir d'où viennent ces fringales qui nous mettent des bâtons dans les roues en période de régime et comment les apaiser efficacement pour tenir ses objectifs sur le long terme.

Pourquoi a-t-on parfois des fringales ?

À moins d'anticiper et de consommer un repas suffisamment calorique pour répondre à ses besoins journaliers jusqu'à la prochaine prise alimentaire ou bien un coupe-faim efficace quelques heures avant un effort physique très intense, il peut être assez difficile d'éviter les fringales, surtout lorsqu'on vient de démarrer un régime ou que l'on diminue soudainement son apport calorique. Les fringales peuvent en effet être d'origine physiologique et sont dans ce cas le signal que notre corps a besoin de nutriments bien particuliers.

Si on a par exemple une envie soudaine d'un aliment spécifique, il se peut que l'on soit en carence et il peut alors être intéressant de consommer un peu plus souvent cet aliment (ou une famille d'aliments où l'on trouve aussi le nutriment en question) dans les semaines qui suivent.

On peut également avoir une fringale si notre taux de glycémie baisse drastiquement, car cela fait trop longtemps que l'on ne s'est pas alimenté et les muscles, le cerveau et les globules rouges, qui ont besoin de sucre pour fonctionner, nécessitent un apport très rapide en glucose.

Cela déclenche dans ce cas une envie compulsive de sucré pour rétablir rapidement le taux de glycémie et favoriser un bon fonctionnement de l'organisme. Il peut également y avoir une origine psychologique aux fringales, dans ce cas la personne cherche surtout à s'apaiser, se réconforter ou combler un manque grâce à la nourriture. Cela peut aussi arriver chez les personnes qui ne ressentent pas assez de plaisir au quotidien et qui recherchent donc de la satisfaction en mangeant pour retrouver un apaisement rapide.

pasteque-mures

Comment apaiser les fringales ?

Vous l'avez compris, apaiser les fringales est tout à fait possible à condition de maîtriser à la fois l'aspect physiologique et psychologique.

Mettre en place une routine quotidienne apaisante

L'idéal est dans un premier temps d'éliminer toutes les causes psychologiques qui pourraient potentiellement générer des fringales soudaines, difficiles à contrôler, et qui sont facilement évitables. Pour cela, réfléchissez à une routine quotidienne qui vous apaise, vous aide à diminuer votre stress et vous permet d'avoir plusieurs sources de satisfaction au quotidien, sans nécessairement passer par la nourriture.

Cela peut être de lire un livre, d'aller faire une promenade en plein air, même si ce n'est que pour une dizaine de minutes, d'écouter une playlist joyeuse, de passer de bons moments en famille ou entre amis ou bien de faire des activités qui vous apaisent comme tout loisir créatif, l'écriture, appeler un proche réconfortant ou bien regarder votre série préférée pour vous détendre en fin de journée.

Avoir une alimentation équilibrée au quotidien

Plus on consomme des aliments à index glycémique bas, en misant essentiellement sur les légumes, les protéines maigres ou encore les glucides complexes sans oublier un minimum de « bonnes » graisses, moins notre taux de glycémie a de chance de chuter à un moment de la journée.

Or, c'est ce taux bas de glycémie qui peut générer une envie forte et compulsive de sucré. Avoir toujours un encas équilibré sur soi (une pomme, une barre protéinée, un yaourt nature) est une très bonne astuce pour ne pas céder à cette envie compulsive de sucre et veiller à contrer la faim et la chute du taux de glycémie sans trop de calories. Bien s'hydrater tout au long de la journée est également essentiel pour veiller au bon fonctionnement de l'organisme, booster son niveau d'énergie et éviter une fringale parce que le corps a surtout besoin de l'eau contenue dans les aliments.

Miser sur les coupe-faim

Une fois que l'on a pris soin de se construire une routine satisfaisante au quotidien pour lutter contre les potentielles causes psychologiques de fringales et qu'on veille bien à avoir une alimentation équilibrée au quotidien, miser sur un coupe-faim peut être une aide supplémentaire.

Certains aliments comme le fromage blanc, les amandes, la pomme, les œufs ou encore le son d'avoine sont connus pour leurs vertus coupe-faim naturelles. En complément ou si cela est plus pratique, il est également possible de miser sur des compléments alimentaires spécifiques pour lutter efficacement contre les fringales.

Faire quelques séances d'hypnose

L'hypnose s'avère enfin très efficace pour lutter contre les envies compulsives de manger et peut vous aider si vous recherchez un coup de pouce au début d'un régime. Ils sont également très utiles si vous souhaitez arrêter de vous alimenter essentiellement avec de la nourriture émotionnelle (c'est-à-dire selon votre humeur, parce que vous êtes stressé, angoissé, que vous manquez de réconfort, que vous avez peur ou que vous êtes inquiet pour l'avenir).

L'hypnose peut également permettre de booster la motivation, de diminuer l'appétit, de changer de manière beaucoup plus globale votre relation avec la nourriture et de surmonter certains blocages qui vous poussaient jusque-là à vous alimenter parfois de façon compulsive. Cela peut être un véritable atout pour changer votre état d'esprit, renforcer votre mental et mieux accepter également votre corps tel qu'il est pour plus de bien-être au quotidien.

Les fringales sont très redoutées par les personnes qui débutent une période de régime, car elles peuvent considérablement miner le niveau de motivation et pousser à se tourner vers des aliments particulièrement gras ou sucrés déconseillés dans le cadre d'une alimentation équilibrée. Heureusement, il est tout à fait possible de lutter contre les causes physiologiques et psychologiques des fringales, en mettant par exemple en place une routine quotidienne apaisante, une alimentation équilibrée, la prise de compléments alimentaires ou encas coupe-faim ou encore en faisant quelques séances d'hypnose.

De cette manière, on sort beaucoup plus facilement de l'alimentation émotionnelle due au manque, au stress, à l'angoisse ou à l'ennui, on lutte efficacement contre la sensation de faim et on booste sa motivation au quotidien. Cela augmente automatiquement les chances de succès sur le long terme. La période de régime est ainsi à la fois plus agréable et plus facile, puisqu'on vit moins de chutes de glycémie au cours de la journée, moins de fatigue et qu'on a bien moins souvent envie de manger de façon compulsive. Avoir une bonne gestion des fringales, les anticiper et trouver des solutions efficaces pour les stopper est essentiel pour un quotidien plus facile, une perte de poids plus durable et plus de sérénité.

Mylène
Je suis Mylène, blogueuse, beauty addict, Rédactrice en Chef du webzine So Busy Girls et maman de 2 petits bouts. Et fana de chocolat. Et de bons polars. On avait dit "courte description" ?! Ah oui, j'ai oublié de dire que j'étais très (très très) bavarde...!