Humeurs

5 raisons qui expliquent pourquoi les millenials n'aiment pas téléphoner

17 novembre 2019 - 21 : 26
par Laura

Les millenials ont une attitude assez contradictoire avec leur smartphone : s'ils sont capables de passer des heures à discuter sur les réseaux sociaux ou par message, passer un coup de téléphone les angoisse totalement.

Beaucoup ont donc peur de téléphoner et évitent autant que possible de passer un coup de fil, préférant de loin d'autres moyens de communication comme le mail, le message (texto, Messenger ou tout autre appli de messagerie instantanée) ou même le post sur les réseaux sociaux.

Si vous aussi, vous avez déjà eu peur de téléphoner ou que vous hésitez parfois à prendre votre téléphone pour appeler quelqu'un, vous pouvez donc vous rassurer : vous n'êtes définitivement pas le seul, puisque tous les millenials semblent concernés.

Voici 5 raisons qui expliquent pourquoi les millenials détestent à ce point téléphoner :

1. Répondre au téléphone nécessite de se montrer disponible immédiatement

La première raison est certainement l'exigence demandée par un appel téléphonique. Les autres générations qui voient dans un appel téléphonique le moyen d'obtenir une réponse immédiate auront peut-être du mal à le comprendre, mais la génération Y a généralement du mal avec tout ce qui peut entraver sa liberté.

Or, répondre à un appel, et c'est encore plus vrai quand on ne connaît pas le destinataire, signifie se montrer disponible dans l'instant présent au moment où son interlocuteur le souhaite. On doit dans ce cas faire preuve d'une disponibilité immédiate, alors qu'on pourrait plus simplement snober l'appel, et y répondre plus tard, quand on a le temps (ou envoyer un email pour gagner du temps).

2. Téléphoner, c'est perdre du temps

Parlons-en, justement, du temps : pour un millenial, téléphoner un quart d'heure pour communiquer une seule information importante n'a pas grand intérêt, et constitue une perte de temps phénoménal.

En envoyant un email ou un message, on reste plus factuel, on va plus vite et on a moins de chance de se perdre dans des conversations sur la météo ou dans des formules de politesse.

3. Les emails permettent de garder une trace écrite

Vous avez déjà forcément eu cette conversation avec une personne pleine d'enthousiasme, qui promet monts et merveilles, qui vous annonce qu'elle va faire ci, ça et ça, et qui finit par... ne même plus se souvenir de ce qu'elle vous a dit, au point de douter franchement de votre parole quand vous essayez de le lui rappeler.

Avec un email, on garde une trace écrite de chaque échange : on gagne ainsi encore une fois du temps, on évite de parler dans le vide, on organise mieux et plus vite chaque projet, on peut se mettre des rappels ou mettre plusieurs personnes en copie... bref, l'email est un outil très pratique pour avancer plus vite.

4. Téléphoner, c'est perdre le contrôle

Quand on téléphone, on sort automatiquement de sa zone de confort. Ça peut paraître excessif, dit comme ça, mais c'est plus ou moins comme ça que les millenials qui angoissent à l'idée de téléphone vivent un coup de fil.

Téléphoner à quelqu'un ou recevoir un appel implique de ne contrôler ni la durée de l'appel, ni les sujets abordés, ni même parfois le destinataire. Certaines personnes adorent se mettre en haut-parleur, donc on n'est jamais certain du nombre de personnes qui peuvent nous entendre et il y a toujours potentiellement un risque que ce qu'on dit soit entendu par une ou plusieurs personnes indésirables.

Autrement dit, les personnes qui aiment garder le contrôle ont du mal à être à l'aise avec le téléphone.

5. téléphoner peut vite devenir gênant

Une conversation en face à face peut elle aussi devenir embarrassante, surtout s'il y a un blanc dans la conversation, un quiproquo ou une incompréhension, mais ce type de situation est toujours beaucoup plus facile à gérer et à débloquer lorsqu'on se trouve en conversation en face à face.

Au téléphone, on ne peut pas voir les expressions du visage de son interlocteur, on a moins de contexte puisqu'on ne voit pas ce qu'il fait, avec qui et où il se trouve, et on a donc beaucoup plus de mal à comprendre d'où vient la gêne.

Il est également plus difficile de créer des liens en se parlant au téléphone, tandis qu'il suffit d'un sourire ou d'un regard pour établir une complicité entre deux personnes.

Téléphoner n'est donc pas la façon la plus simple de communiquer pour les millenials, qui préféreront soit échanger par écrit (email, messages instantanés, texto), soit discuter directement avec la personne en face à face.

Découvrez maintenant 10 signes que vous souffrez de phobie sociale et pourquoi certains parlent aussi fort au bureau ou dans le train.

Lire aussi :
Pourquoi certaines personnes ont peur de répondre au téléphone
Voici le nombre de messages que les jeunes couples s'envoient chaque jour

Comment la batterie de votre téléphone conditionne vos journées et influence votre vie sociale

Ajouter les points
5
Points
Laura
Je suis gourmande, susceptible et râleuse (surtout quand on veut goûter mon dessert). Mais à part ça, je ne mords pas, je vous jure !