Culture

« Votre temps est infini » ou comment reprendre les clefs de votre temps et le contrôle de votre vie

13 octobre 2019 - 19 : 42
par Mylène

Nous sommes tous beaucoup trop sollicités au quotidien : emails, coup de téléphone, notifications, réseaux sociaux, toutes ces sollicitations nous détournent de nos objectifs et nous font perdre énormément de temps.

Si l'on n'y prend pas garde, on passe l'essentiel de ses journées à répondre à des sollicitations indésirables plutôt qu'à s'occuper des choses vraiment importantes et on finit par manquer de temps pour faire des activités qui nous rendent heureux.

Petit à petit, on se décourage, on s'éloigne de ses objectifs et on procrastine de plus en plus.

Le livre « Votre temps est infini : Et si votre journée était plus longue que vous ne le pensiez ? » de Fabien Olicard nous propose de sortir de ce cercle infernal et d'apprendre à mieux s'organiser.

votre-temps-est-infini-fabien-olicard

Cette méthode nous promet de nous aider à retrouver les clefs de notre temps et le contrôle de notre vie pour devenir véritablement nous-même et nous accomplir.

Voilà un programme ambitieux qui ne pourra que séduire ceux qui se plaignent toujours de ne pas avoir assez de temps pour tout faire.

Pour info, « Votre temps est infini : Et si votre journée était plus longue que vous ne le pensiez ? » de Fabien Olicard est disponible ici au prix de 17,95€.

Découvrez maintenant « On ne meurt pas d’amour » ou pourquoi lire ce roman va mettre beaucoup d'émotions dans vos journées et pourquoi ceux qui aiment lire seraient beaucoup plus agréables et doux que les autres.

Lire aussi :
Voilà pourquoi on est tous accros à Friends, ou le bouquin que tous les fans de Friends devraient lire

Pourquoi vous devriez lire « Dévorer le ciel », le dernier roman de Paolo Giordano

 15 choses que seuls les passionnés de lecture peuvent comprendre

Mylène
Je suis Mylène, blogueuse, beauty addict, Rédactrice en Chef du webzine So Busy Girls et maman de 2 petits bouts. Et fana de chocolat. Et de bons polars. On avait dit "courte description" ?! Ah oui, j'ai oublié de dire que j'étais très (très très) bavarde...!