Food

Zoom sur le mukbang !

07 janvier 2021 - 17 : 35
par Mylène

Depuis l'avènement d'internet, l'hyper connectivité des internautes, tous profils confondus, et le succès remporté par les réseaux sociaux, les tendances se diffusent de plus en plus vite. Qu'il s'agisse de tendances mode, beauté, food ou décoration, elles envahissent le web à une rapidité déconcertante et influencent durablement les habitudes de ceux qui choisissent de les suivre. Certaines tendances ont parfois même tellement d'impact auprès des internautes qu'elles font le tour du monde et se répandent dans différents pays tant elles font le buzz sur les réseaux sociaux. C'est notamment le cas du mukbang, une tendance food qui peut sembler très farfelue quand on en entend parler pour la première fois mais qui prend pourtant de plus en plus d'ampleur depuis une dizaine d'années.

Qu'est-ce que le mukbang ?

Si vous n'avez encore jamais entendu parler du mukbang mais que vous aimez vous intéresser à de nouveaux sujets et répondre à toutes les questions que l'on peut par exemple trouver sur jaitoutcompris.com, sachez qu'il s'agit d'une mode qui fait fureur en Corée du Sud. Cette tendance aurait au départ été lancée par la télévision coréenne en 2009 lors d'un programme de cuisine, avant de se généraliser sur plusieurs chaînes câblées et certains réseaux sociaux. Le principe était tout simplement de montrer des passionnés de cuisine réaliser des recettes en direct en détaillant et en commentant chacune des étapes de préparation. Contrairement à un simple programme de cuisine classique, le mukbang va en revanche plus loin puisqu'il consiste à déguster ensuite les plats préparés sous les yeux des spectateurs puis à interagir avec le public. L'objectif du mukbang est de permettre de favoriser au maximum l'interactivité et les échanges avec le public en engageant la conversation, en répondant aux questions posées par les spectateurs en direct et en transformant cette dégustation en un moment convivial pour tous.

hamburger-planche

Pourquoi le mukbang remporte-t-il aujourd'hui autant de succès ?

Le mukbang, qui signifie « télévision culinaire », est aujourd'hui un véritable phénomène en Corée du Sud, et s'est même depuis 2009 exporté jusqu'aux États-Unis par le biais des réseaux sociaux. Même si le concept peut sembler étrange de prime abord, ces vidéos remportent un succès phénoménal depuis quelques années, au point que certains mukbangers en ont fait leur métier et sont devenus de véritables célébrités dans ce domaine, qui a très vite été investi par la publicité. Il est en effet très facile et à la portée de tous de se filmer en train de manger devant son ordinateur tout en interagissant en direct avec son public. Ce succès est d'autant plus important qu'il a souvent été privilégié par les sociétés de télédiffusion : le coût de production d'une séance de mukbang est largement inférieur à celui de la plupart des programmes culturels ou de divertissement. Cela a contribué à ce que les vidéos de mukbang envahissent assez rapidement les réseaux sociaux et piquent la curiosité des spectateurs, qui ont été nombreux à devenir de vrais passionnés.

Pourquoi les spectateurs apprécient-ils autant le mukbang ?

En Corée du Sud, les jeunes adultes sont nombreux à vivre seuls, dans des espaces très restreints, et n'ont pas l'habitude de sortir pour un déjeuner en solo. L'interactivité du mukbang donne aux spectateurs l'impression qu'ils partagent un moment convivial, amusant et très gourmand. Une vidéo de mukbang est en effet l'occasion de vivre une expérience sensorielle riche, avec un grand plaisir des yeux, tout d'abord, puisque le spectateur voit défiler des plats variés et délicieux qui ont de quoi le faire saliver et qu'il n'a peut-être pas toujours l'occasion de se préparer lui-même chez lui. Les mukbangers savent manier les micros intelligemment pour retransmettre au mieux les sons de ce qu'ils mangent et permettre aux spectateurs d'entendre distinctement le croquant de certains plats ou la découpe des aliments tranchés, un peu à la manière des techniques d'ASMR qui remportent tant de succès sur YouTube. Le public vit ainsi ce plaisir gustatif par procuration, en s'imaginant en train de déguster tous ces plats, et en interagissant directement avec le mukbangers ou d'autres passionnés de ce type de vidéo.

Les limites du mukbang

Si la pratique du mukbang est si appréciée par les spectateurs, elle comporte néanmoins des limites qui peuvent en inquiéter plus d'un. Le concept lui-même qui consiste à préparer puis manger différents plats est parfois poussé à l'extrême, au point que certains mukbangers n'hésitent pas à avaler des quantités exagérées de nourriture dans le but de capter l'attention du spectateur le plus longtemps possible. Les vidéos de mukbang peuvent ainsi parfois durer plusieurs heures et les mukbangers vont jusqu'à ingurgiter des quantités phénoménales et totalement excessives de nourriture. Il s'agit bien souvent d'une véritable performance, surtout lorsque le mukbanger avale une succession de plats traditionnels coréens extrêmement caloriques. Cette pratique peut même induire le spectateur en erreur, car les mukbangers se montrent en train d'ingurgiter des quantités impressionnantes et exagérées de nourriture devant la caméra mais ne mangent bien souvent rien ou très peu en dehors de ces vidéos. Le public, qui n'en a pas conscience, peut donc être incité à en faire de même et à prendre l'habitude de manger beaucoup trop sans pour autant limiter ses apports caloriques à d'autres moments de la journée. Cela peut avoir un impact très négatif sur la santé des passionnés de vidéos de mukbang et favoriser l'obésité. Le Ministère de la Santé et du Bien-être de Corée du Sud a pour cette raison souhaité réglementer les vidéos de mukbang dans le but de limiter cet impact néfaste.

Le mukbang est une tendance food qui remporte un succès phénoménal en Corée du Sud et jusqu'aux États-Unis. On peut voir ce type de vidéo comme un programme culinaire interactif, permettant au public d'interagir, de profiter d'une expérience sensorielle très riche et de satisfaire ses yeux, ses oreilles et ses papilles par procuration, ce qui est particulièrement gourmand. Comme pour toute tendance, il est en revanche important de bien garder en tête que ces vidéos ne sont généralement pas un reflet réaliste des apports caloriques journaliers recommandés pour une personne en bonne santé. Il est donc indispensable de les voir comme un exemple de plats existants, une source d'inspiration pour de nouvelles recettes ou une expérience intéressante, mais en aucun cas un exemple de ce qu'une personne devrait manger lors d'un seul et unique repas.

Mylène
Je suis Mylène, blogueuse, beauty addict, Rédactrice en Chef du webzine So Busy Girls et maman de 2 petits bouts. Et fana de chocolat. Et de bons polars. On avait dit "courte description" ?! Ah oui, j'ai oublié de dire que j'étais très (très très) bavarde...!