Beauté

Les conséquences d'un mauvais entraînement de musculation et pourquoi il vaut mieux être vigilant

29 juillet 2020 - 18 : 20
par Mylène

Faire du sport régulièrement est indispensable pour rester en bonne santé, entretenir sa forme physique à tout âge, garder la ligne ou perdre du poids. La musculation fait partie des activités physiques recommandées pour favoriser la prise de masse musculaire, muscler le dos et soulager les douleurs, accélérer le métabolisme et affiner la silhouette. En revanche, un entraînement de musculation ne doit pas être pris à la légère et doit dans l'idéal être encadré par un coach certifié qui pourra conseiller des exercices appropriés au niveau, aux performances physiques, à l'âge, à la morphologie et à l'objectif de chacun. Les conséquences d'un mauvais entraînement de musculation peuvent en effet être lourdes et devraient vous convaincre de prendre des précautions avant de commencer tout nouvel exercice. Voici 3 exemples de conséquences qui peuvent avoir lieu suite à un mauvais entraînement de musculation.

1. Une hernie discale

La colonne vertébrale se compose de vertèbres ainsi que de disques intervertébraux dont le rôle est de lier toutes les vertèbres entre elles et de faciliter leurs mouvements. Lorsqu'on se lance dans un exercice de musculation, mais qu'on n'a pas assez de maîtrise technique ou qu'on ne surveille pas sa posture, cela peut à la longue provoquer une usure prématurée des disques vertébraux.

Dans le pire des cas, cette mauvaise posture peut déclencher une hernie discale, ce qui signifie qu'un disque vertébral s'est légèrement déplacé ou a été écrasé. Vous vous demandez peut-être si la hernie discale en musculation est courante, quels en sont les symptômes et si on peut s'entraîner et faire du sport quand on a une hernie discale. Grâce aux nombreux articles disponibles sur le web, on peut trouver de nombreuses informations précises et des conseils détaillés sur le sujet.

Ce que vous pouvez d'ores et déjà retenir, c'est qu'une hernie discale n'est pas nécessairement symptomatique, ce qui peut accroître le danger, surtout si on continue à pratiquer les mêmes exercices de musculation qui ont déclenché cette hernie. Il est donc important de bien écouter son corps et ses sensations, surtout après un entraînement de musculation, et d'être attentif, en particulier en cas d'inflammation, de douleur des sciatiques, de lombalgie, de douleur au niveau de la jambe ou du pied, de fourmillements ou encore de faiblesses musculaires.

S'entraîner tout en évitant les risques de hernie ou quand on en a déjà une est possible, à condition de se faire accompagner par son médecin généraliste ou par un coach spécialisé pour privilégier les exercices contre la hernie discale, de surveiller sa posture et surtout de réduire au maximum les charges. Soulever des poids trop lourds peut en effet être contre-productif, voire dangereux. Le culturiste Ronnie Coleman en a hélas fait l'expérience après s'être blessé le dos à de multiples reprises en portant des charges trop lourdes.

2. Un entraînement inefficace

Un mauvais entraînement de musculation peut également avoir des résultats décevants. Pour préserver son corps, éviter tout risque de blessure et maximiser les résultats, il est important d'élaborer un entraînement tenant compte de ses performances physiques, de son niveau en musculation, de ses connaissances techniques des machines utilisées ou des postures à avoir, de son âge, de son poids ou encore de sa morphologie. De cette manière, on peut construire un programme de musculation adapté à ses besoins et à ses capacités pour obtenir des résultats visibles.

Si l'entraînement n'est au contraire pas adapté, irrégulier, qu'il comprend des charges trop lourdes ou trop légères, le risque de blessures est beaucoup plus élevé et les résultats ne seront pas au rendez-vous. Malgré de longues heures d'entraînement, des répétitions supplémentaires, des séries rallongées ou plus de charges, les résultats resteront insatisfaisants et le décalage entre le temps passé à s'entraîner et les résultats obtenus continuera à se creuser. Un entraînement inefficace est la hantise de tous ceux qui pratiquent la musculation, car l'objectif est bien de gagner en masse musculaire, de raffermir les muscles et de tonifier le corps. Passer du temps et dépenser de l'énergie à faire des exercices de musculation sans voir de résultats, même sur le long terme, est particulièrement décourageant, surtout quand on s'investit plusieurs fois par semaine pendant des séances intensives.

Inversement, quand on peut observer des résultats visibles au fil des semaines, qu'on se sent plus en forme, qu'on a un réel regain d'énergie, qu'on retrouve un corps plus tonique ou qu'on voit les muscles joliment se dessiner sur les zones qu'on cible à l'entraînement, on se sent naturellement plus motivé à poursuivre ses efforts. Ce sont ces résultats visibles de semaine en semaine qui permettent de se rendre compte que l'entraînement est efficace. Pour prendre conscience des bienfaits que l'entraînement a sur votre corps, il est notamment conseillé de prendre régulièrement des photos pour comparer votre silhouette actuelle avec celle que vous aviez quelques années plus tôt, avant de commencer la musculation. Ce sont ces photos avant-après qui vous aideront à comprendre si votre entraînement de musculation est efficace ou non. Cela vous aidera également à optimiser ou perfectionner votre programme d'entraînement en fonction de vos objectifs.

3. Une fatigue excessive

Comme on le disait dans le paragraphe précédent, un mauvais entraînement de musculation ne permet pas d'obtenir les résultats souhaités et peut parfois demander beaucoup trop d'énergie pour atteindre ses objectifs. Quand on s'aperçoit que les résultats ne sont pas au rendez-vous, on a parfois la tentation de multiplier les séries, d'augmenter les répétitions, de porter plus de charges sans forcément changer ce qui ne convient pas à savoir le type d'exercices, la posture, l'alimentation ou la fréquence des entraînements.

Le risque est donc de s'épuiser et de consacrer toute son énergie à faire des efforts qui auront très peu d'impact sur l'objectif final. Cela a plusieurs conséquences en cascade, comme entre autres une fatigue excessive ou un risque de blessure accru. La conséquence de ces résultats insatisfaisants atteint également bien vite la motivation, qui diminue rapidement au fil des séances. Comme l'objectif fixé ne peut pas être atteint et que cette motivation s'estompe, on en perd finalement le plaisir de faire du sport et de pratiquer cette activité physique pourtant appréciée d'habitude.

musculation-homme

Ainsi, si l'entraînement de musculation n'est pas efficace, les séances deviennent petit à petit laborieuses, voire de moins en moins agréables. Il est indispensable de toujours garder cette notion de plaisir dans la pratique sportive, car c'est grâce à elle qu'on trouve naturellement la motivation de se lancer et l'envie d'atteindre ses objectifs. Comme pour beaucoup de choses, tout est une question d'équilibre : un mauvais entraînement de musculation vous donnera l'impression de vous vider de toute votre énergie et de vous laisser sans motivation, sans envie et sans grand plaisir à réaliser vos exercices, tandis qu'un entraînement approprié à vos capacités et à vos objectifs vous permettra d'allier sans difficulté effort, résultats visibles, motivation et plaisir de la pratique.

Un mauvais entraînement de musculation peut avoir de lourdes conséquences sur la santé physique, mais également sur le bien-être. Il est important de rester vigilant vis-à-vis de ses sensations physiques ainsi que de son niveau d'énergie ou de motivation pour faire évoluer son entraînement et veiller à ce qu'il soit toujours adapté à ses besoins, à ses capacités et à son objectif. De cette manière, on peut éviter les écueils les plus courants en musculation comme la hernie discale, l'entraînement inefficace qui ne produit pas les résultats escomptés malgré des efforts soutenus ou encore une fatigue excessive liée à une baisse flagrante de la motivation.

Mylène
Je suis Mylène, blogueuse, beauty addict, Rédactrice en Chef du webzine So Busy Girls et maman de 2 petits bouts. Et fana de chocolat. Et de bons polars. On avait dit "courte description" ?! Ah oui, j'ai oublié de dire que j'étais très (très très) bavarde...!