Food

Saint Estèphe, Saint Julien, Pauillac, Margaux : les perles du Médoc

01 juin 2020 - 11 : 10
par Laura Partons ensemble à la découverte de quatre appellations du Médoc parmi les plus renommées du vignoble bordelais avec les appellations Saint-Estèphe, Pauillac, Saint-Julien et Margaux.

D’une richesse incomparable, le vignoble bordelais a tous les atouts pour séduire et émerveiller les papilles des amateurs de grands vins. Ce vaste vignoble offre une gamme de vin d’une grande diversité qui se distingue par une véritable mosaïque de terroirs et un savoir-faire millénaire. Il est commun de découper le vignoble bordelais en sous-régions viticoles parmi lesquelles le vignoble médocain se démarque par sa position géographique. Situé aux abords de la façade atlantique et sinuant le long de la Gironde, le Médoc s’étend sur une surface de 16 000 hectares.

Nous allons partir ici à la découverte de quatre appellations communales du Médoc parmi les plus renommées du bordelais. En suivant le cours de la Gironde en direction de Bordeaux, le vignoble médocain nous offre ses plus beaux terroirs avec les appellations Saint-Estèphe, Pauillac, Saint-Julien et Margaux.

L'appellation Saint-Estèphe

Située sur la pointe Nord du Médoc, l’appellation Saint-Estèphe nous ouvre la voie des appellations communales médocaines. Les vignes dessinent un paysage en plateau surplombant la Gironde sur des sols riches d’alluvions et de marnes à huîtres. Les conditions climatiques et géologiques offrent un terrain idéal pour la culture de la vigne et permettent d'élaborer des vins de garde d’une grande complexité. Certaines propriétés de l’appellation Saint-Estèphe ont été reconnues pour leur travail au travers des classements en Grand Cru et Cru Bourgeois. L'appellation compte d’ailleurs 5 Grands Crus Classés : le Château Clos d’Estournel, le Château Calon-Ségur, le Château Lafon-Rochet, le Château Cos Labory et le Château Montrose. Les vins de Saint-Estèphe sont des vins d’assemblage réalisés à partir de 4 cépages : le Cabernet Franc, le Cabernet Sauvignon, le Merlot et le Petit-Verdot. À l’oeil, les vins se présentent dans une robe rouge rubis aux reflets grenats intenses. Le nez révèle un bouquet riche mêlant notes de fruits rouges et noirs mûrs, notes florales de violette et des nuances d’épices et de torréfaction. En bouche, le vin est puissant et présente une matière robuste qui préfigure son grand potentiel de garde. La finale s’allonge avec beaucoup d’harmonie et une pointe de finesse. Ce profil de vin accompagne harmonieusement des plats de gibier à plume comme un faisan ou du pigeon farci au foie gras.

servir-verre-vin-rouge

L'appelation Pauillac

Depuis le Sud de l’appellation Saint-Estèphe, il suffit d’enjamber un ruisseau, la jalle du Breuil, pour se retrouver sur les terres de l’appellation Pauillac. Pauillac est une ville portuaire qui n’est autre que la capitale du Médoc viticole. Elle a donc naturellement donné son nom à l’appellation viticole qui l’entoure. Les vignes s’étendent sur 1200 hectares de sols de graves garonnaises particulièrement propices à leur culture. Véritable pépite du Médoc, l’appellation Pauillac compte 18 Crus Classés dont trois 1ers Grands Crus Classés en 1855 et dont les noms sont reconnus dans le monde entier : Château Lafite Rothschild, Château Latour et Château Mouton Rothschild. Les vins de Pauillac sont des vins d’assemblage élaborés à partir de 3 cépages : le Cabernet Franc, le Cabernet Sauvignon et le Merlot. La signature des vins de Pauillac est marqué par un bouquet aromatique riche et par une remarquable finesse des tanins. Les vins se présentent dans une robe rouge rubis intense aux reflets ambrés. Au nez, le bouquet est expressif, à la fois puissant et élégant, sur des notes de petits fruits rouges, des notes de fleurs et d’épices douces, des nuances légèrement fumées et torréfiées. En bouche, le vin est ample et onctueux. Les tanins, fermes dans leur jeunesse, s’arrondissent avec le temps et offrent une matière fluide et soyeuse. La finale est persistante et rappelle le bouquet avec élégance. Les Pauillac se marient à merveille avec des plats de viandes tendres et goûteuses comme par exemple un agneau rôti au thym ou une volaille de Bresse à la crème de truffe.

L'appelation Saint-Julien

Poursuivons notre cheminement à la frontière Sud de Pauillac pour découvrir la plus petite des appellations du Médoc : Saint-Julien. Doté d’un terroir de graves très homogène, l’appellation produit des vins rouges sur la finesse et l’élégance. L’appellation Saint-Julien compte 11 Crus Classés parmi lesquels les célèbres Château Beychevelle, Château Talbot ou encore Château Léoville Las Cases. Les vins sont élaborés en assemblage à partir des 5 cépages autorisés dans l’appellation : le Cabernet Franc, le Cabernet Sauvignon, le Merlot, le Malbec et le Petit Verdot. Les vins de Saint-Julien se présentent dans une robe rouge rubis foncée et profonde. Le nez est particulièrement expressif et complexe sur des notes de fruits rouges et de violette enrobées de notes empyreumatiques mêlant une pléiades d'arômes comme le tabac brun, le cacao, les épices, le caramel ou encore la truffe. En bouche, le vin est riche et élégant. Les tanins sont fins et serrés et portent une mâche très agréable. La finale est longue et très harmonieuse. Un vin de Saint-Julien s'accordera avec brio à une pièce de boeuf grillé ou à un canard rôti aux pêches.

verre-vin-rouge

L'appellation Margaux

Toujours plus au Sud, à quelques encablures de Saint-Julien, se trouve l’appellation Margaux. C'est la seule appellation communale du Médoc à porter le nom d’un de ses Grands Crus classés : le Château Margaux. L’appellation Margaux tient sa renommée de longue date. Lors du classement ordonné par Napoléon en 1855, 21 de ses Crus se sont vus récompenser. Les vins de Margaux se caractérisent par la finesse de leur bouquet aromatique, ils sont communément qualifiés de vins les plus « féminins » du Médoc. Une fois encore ce sont des vins d’assemblages élaborés à partir de 3 cépages : le Cabernet Franc, le Cabernet Sauvignon et le Merlot. La robe du vin est rouge rubis aux reflets grenat, intense. Au nez se dégage un bouquet fin et élégant sur des notes de fruits rouges mûrs, d’épices douces comme la cannelle et des nuances de sous-bois et de torréfaction. À la dégustation le vin est ample et souple. Les tanins se fondent en une matière suave. La finale est longue et laisse au palais une sensation harmonieuse. Un vin de Margaux se mariera idéalement avec un risotto à la truffe ou des cèpes farcis à la bordelaise et pour les viandes : un agneau de lait de Pauillac ou encore une canette farcie aux morilles feront merveille.

Le médoc est une région viticole des plus riches et complexes. La diversité des vins qu’elle propose est un voyage en soi. Les appellations Saint-Estèphe, Pauillac, Saint-Julien et Margaux sont de véritables bijoux de la viticulture française dont seule la dégustation permet de percer véritablement les secrets. Avis aux amateurs !

Laura
Je suis gourmande, susceptible et râleuse (surtout quand on veut goûter mon dessert). Mais à part ça, je ne mords pas, je vous jure !