Humeurs

Le bonheur n'est pas un sentiment, c'est une chose qu'on peut apprendre

05 juin 2018 - 17 : 35
par Laura

J'ai toujours cru que je n'étais pas heureuse parce que je n'étais pas faite pour le bonheur. Comme si mon cerveau ou mon humeur n'étaient pas constitués comme ça à ma naissance.

Avant, j'étais capable de faire semblant d'aller bien même quand j'allais en réalité très mal. Mais il y a quelques années, ce masque que je portais en permanence a cessé de fonctionner.

En apparence, j'avais accompli beaucoup de choses — j'avais une famille aimante et une belle carrière. Mais au fond de moi, j'étais submergée par le stress, l'anxiété et une pauvre estime de moi-même.

Je n'étais pas présente pour ma famille et je faisais de mon mieux au travail sans avoir l'impression d'y arriver. Je vivais constamment dans la crainte.

J'ai découvert complètement par hasard des dizaines d'études qui faisaient un lien entre le bonheur et la gratitude.

La première fois que j'ai lu ça, j'ai trouvé ça ridicule et je n'y croyais pas du tout.

Mais une étude menée par des psychologues d'Harvard a montré qu'exprimer constamment de la gratitude — en écrivant par exemple plusieurs choses pour lesquelles on se sentait reconnaissant chaque jour ou en remerciant les autres — avait le pouvoir d'améliorer à la fois l'état émotionnel et la santé.

Je ne pensais pas que cette habitude reconnaissante pourrait fonctionner sur moi. Mais comme j'avais besoin d'essayer quelque chose de nouveau pour essayer d'aller mieux, j'ai décidé de me lancer dans un challenge de 30 jours de gratitude.

Pendant un mois, j'ai écrit trois choses de ma journée pour lesquelles j'étais reconnaissante. Et à ma grande surprise, au bout de seulement quelques jours, j'ai commencé à me sentir mieuxa.

Au fil des semaines, je me suis sentie plus présente, en pleine conscience et moins stressée, et j'ai repris goût à profiter des petits moments du quotidien, comme faire un câlin à ma fille ou profiter de mon café du matin.

Ce que j'ai appris, c'est que le bonheur n'est pas simplement quelque chose qu'on ressent.

C'est une aptitude qu'on peut cultiver grâce à la pratique, tout comme n'importe quelle activité pour laquelle on souhaite s'améliorer.

On peut pratiquer n'importe quand, et pas besoin d'attendre d'avoir fait assez, accompli assez, ou parfaitement terminé quelque chose dans sa vie pour commencer.

Et les habitudes qui aident à cultiver sa capacité à être heureux sont simples et ne demandent pas plus de quelques minutes par jour.

Pour vous aider à prendre ces bonnes habitudes et à les intégrer à votre planning chargé, vous pouvez suivre cet exercice de 5 minutes pour être heureux, de préférence le matin, car la façon dont vous démarrez votre journée a un impact significatif sur la façon dont elle va ensuite se dérouler et dont vous allez vous sentir.

Première étape : l'acceptation

Être en phase avec vos émotions vous permet de prendre de meilleures décisions.

Prenez une à deux minutes pour rester calme et silencieux. Faites une pause dans votre journée et prenez le temps de faire le point sur ce que vous ressentez. Fermez les yeux si vous le pouvez. Soyez en pleine conscience ici et maintenant, et recevez vos pensées et vos sentiments sans jugement, sans vous sentir mal et sans ressentir le besoin de trouver des solutions à quoi que ce soit.

Reconnaître vos émotions négatives — comme le stress, l'anxiété ou même la solitude — vous aide à les ressentir moins longtemps et avec moins d'intensité. Accepter vos émotions telles qu'elles sont vous aide à prendre de meilleures décisions pour avancer et vous évite d'être simplement dans la réaction instinctive à ces émotions.

Deuxième étape : la gratitude

Savoir apprécier les plus petites choses vous rend plus heureux. Ecrivez trois choses pour lesquelles vous êtes reconnaissant. Soyez le plus précis possible. Il vaut mieux dire "Je suis reconnaissant qu'il y ait eu moins de bouchons sur le chemin du travail ce matin" plutôt que "Je suis reconnaissant d'avoir un travail".

Exprimer régulièrement sa gratitude permet de développer un état d'esprit reconnaissant, ce qui aide à être plus heureux, régule l'humeur, stimule le centre du plaisir et le système de récompense dans le cerveau et améliore sa capacité à faire face au stress quotidien et aux évènements traumatisants.

Troisième étape : la gentillesse

Faire quelque chose de gentil vous permet de vous sentir mieux et vous aide à créer du lien avec les autres.

Faites quelque chose de gentil. Cela peut simplement être envoyer un message à un ami pour prendre de ses nouvelles. Vous pouvez également faire preuve de reconnaissance et exprimer de la gentillesse en envoyant un email ou un message à quelqu'un que vous appéciez et en lui disant pourquoi vous ressentez ce sentiment pour lui. Si vous ne pouvez pas faire quelque chose de gentil maintenant, organisez-vous pour le faire plus tard. Soyez précis et prévoyez vraiment ce que vous ferez de gentil plus tard.

Chaque acte gentil encourage le cerveau à libérer de l'ocytocine, ce qui nous rend plus heureux. Ces petites interactions positives aident à se sentir moins isolé et plus soutenu, ce qui est particulièrement précieux quand on traverse une période difficile.

Quatrième étape : l'objectif final

C'est ce qui permet d'augmenter sa motivation. Pensez aux tâches que vous avez à faire aujourd'hui et à la manière dont elles peuvent contribuer à réaliser un plus grand objectif. Par exemple, est-ce qu'une des tâches de votre to do list peut aider une autre personne ou une association dont vous faites partie ?

Quand nous parvenons à utiliser une chose que nous savons faire pour quelqu'un d'autre ou pour un plus grand objectif qui est bien plus qu'un simple acte égoïste, cela donne du sens à notre action. C'est une très bonne façon d'augmenter notre motivation pour faire plus de choses, augmenter notre capacité de résilience et de nous aider à traverser les difficultés en étant moins stressé.

Lire aussi : 9 choses à ne plus faire pour vous sentir bien dans votre vie

Cinquième étape : prendre soin de soi

Faire preuve de bienveillance et de compassion à l'égard de soi-même augmente la confiance en soi et l'énergie. Prenez quelques secondes pour vous parler à vous-même de façon gentille et soutenante. Si vous devez faire face à une difficulté, rappelez-vous que vous parviendrez plus facilement à la surmonter si vous faites preuve de compassion vis à vis de vous-même.

Vous parler gentiment et avec soutien a les mêmes bénéfices que de recevoir du soutien de la part d'un ami ou d'un membre de la famille.

Nous sommes souvent très dur envers nous-même, et cette étape est l'occasion de booster sa confiance en soi avec quelques mots d'encouragements.

Une fois que vous avez terminé ces cinq étapes, remerciez-vous d'avoir tenu votre engagement et d'avoir pris quelques minutes pour cultiver votre capacité à être heureux. Vous méritez d'être reconnaissant envers vous-même !

A lire aussi :
13 choses que vous devez abandonner pour être heureuse
Voici une astuce toute simple et incroyablement efficace pour vous sentir heureux et détendu

32 choses qui rendent heureux

Ajouter les points
5
Points
Laura
Je suis gourmande, susceptible et râleuse (surtout quand on veut goûter mon dessert). Mais à part ça, je ne mords pas, je vous jure !