Famille

5 conseils pour permettre à son enfant d'avoir confiance en lui

31 mai 2018 - 22 : 59
par Clémence Votre enfant n'a pas confiance en lui, est peureux, timide et n'ose pas parler ? Aidez-le à s'affirmer et à se sentir plus à l'aise grâce à ces conseils.

La confiance en soi s’acquiert dès le plus jeune âge et nos enfants ont besoin de leurs parents pour apprendre, grandir et se développer tout en étant conscients de leurs immenses capacités.

De la même manière que vous avez aidé votre enfant à faire ses premiers pas, à entrer à l'école maternelle ou à découvrir la lecture, vous pouvez l’aider à s’affirmer naturellement et à prendre confiance en lui en appliquant les conseils suivants.

1) Favorisez son autonomie

Votre enfant a plus de 3 ans ? Il est temps que vous cessiez de le traiter comme un bébé !

Même si c'est tentant car vous le voyez toujours comme un petit nourrisson qui n'est capable de rien faire seul, vous n'aiderez pas votre enfant en vous précipitant pour tout faire à sa place avant même qu'il essaye de faire les choses seul.

Si vous le traitez toujours comme un petit bébé qui n'est pas capable de s'habiller seul, par exemple, votre enfant finira par vous croire et ne progressera pas.

Ayez confiance en lui et essayez plutôt de le laisser faire à chaque fois qu'il manifeste l'envie de faire quelque chose par lui-même.

Proposez-lui de le laisser choisir sa tenue et encouragez-le ensuite à s’habiller tout seul si vous pensez qu'il a envie d'apprendre ou qu'il en est capable.

Au début, votre enfant prendra du temps pour réussir cette nouvelle tâche, mais il progressera petit à petit, de jour en jour.

L’important est que votre enfant comprenne qu’il est capable de se débrouiller tout seul, et que vous serez toujours là à ses côtés pour l'aider s'il a besoin de vous.

C'est en ayant une réelle confiance en ses capacités mais aussi en votre présence et en votre soutien que votre enfant réussira à progresser chaque jour.

2) Encouragez votre enfant dans ses progrès

Votre enfant est désormais capable de nouer ses lacets tout seul ?

Ou peut-être qu’il a fait un exploit d’un tout autre genre en acceptant finalement de partager son jouet avec son petit frère ?

Quel que soit son effort ou sa réussite du jour, félicitez-le et ne ratez jamais une occasion de lui montrer qu'il peut être fier de lui.

C'est en posant des mots positifs sur ses actions que vous l'encouragerez à se valoriser et à prendre confiance en lui.

3) Aidez-le à surmonter ses angoisses

Votre enfant refuse de rencontrer de nouvelles personnes ou d’aller dans sa nouvelle école ? Il est tout à fait normal d’avoir peur dans certaines situations, surtout chez les enfants en bas âge.

Dans ces cas-là, le plus important est de rassurer votre enfant et de l’encourager à affronter ses peurs en lui montrant tout ce qui peut être rassurant pour lui.

Rencontrer de nouvelles personnes lui fait sûrement peur, mais vous pouvez par exemple lui expliquer que vous êtes là, avec lui, et vous ne lui lâcherez pas la main jusqu'à ce qu'il se sente en confiance et qu'il se rende compte qu'il n'y a aucun danger.

Passé le premier moment de peur, de surprise et d'étonnement, il y a de grandes chances pour que votre enfant finisse par se sentir plus rassuré et vous lâche la main pour aller finalement discuter avec ces nouvelles têtes ou jouer un peu plus loin.

Si votre enfant a peur d'aller dans sa nouvelle école, vous pouvez lui dire que vous comprenez et que c'est pareil pour vous : à chaque fois que vous devez aller dans un endroit où vous ne connaissez personne, vous êtes mal à l'aise. En exprimant de l'empathie à son égard, votre enfant se sentira moins seul.

Vous pouvez ensuite l'aider à se concentrer sur toutes les choses positives qu'il pourra voir dans sa nouvelle école (ce sera plus facile si vous avez eu l'occasion d'aller à une journée porte ouvertes en présence de votre enfant).

Dites-lui par exemple qu'il trouvera plein de nouveaux jeux qu'il ne connaît pas dans cette nouvelle école, rappelez-lui que vous aviez remarqué des vélos avec lesquels les enfants peuvent jouer à la récréation et qu'il y a même une petite cabane pour jouer dans un coin de la classe.

Essayez de trouver des avantages qui lui plairont et l'aideront à voir les choses de façon plus positive.

Dans tous les cas, là encore, montrez-lui que vous êtes présent, que vous comprenez ses difficultés et que ce qu'il ressent est tout à fait normal.

Rassurez-le, et dites-lui que petit à petit, il se sentira de mieux en mieux dans ces situations nouvelles.

Car découvrir de nouvelles choses, ça peut faire peur, mais ce qui est rassurant, c'est qu'avoir confiance en soi, ça s’apprend.

Comme le dit très justement Soren Kierkegaard : « Oser, c’est perdre pied momentanément. Ne pas oser, c’est se perdre soi-même ».

4) Évitez de le surprotéger

En tant que parent, c’est tout à fait normal et même naturel de vouloir veiller sur la sécurité et le bien-être de son enfant.

Mais parfois, certains parents ont tendance à pousser leur instinct de protection à l'extrême et empêchent sans le vouloir leur enfant de devenir autonome et d'avoir confiance en lui.

Essayez donc de ne pas trop limiter votre enfant dans ses actions et laissez-le faire à chaque fois que c'est possible, bien sûr, et qu'il ne se met pas en danger ou n'atteint pas à son bien-être directement ou indirectement.

C'est en laissant l'enfant s'exprimer librement et expérimenter un maximum de choses par lui-même, dès le plus jeune âge, qu'il a l'espace nécessaire pour prendre confiance en lui et apprendre à devenir une personne saine et épanouie.

5) Ne lui mettez pas la pression

Votre enfant n’est pas parfait, et c'est tant mieux, car personne ne l’est !

Alors ne soyez pas trop dur avec lui à chaque fois qu’il a eu de mauvaises notes à l’école.

Et surtout, ne le rabaissez jamais, ne le comparez pas à ses camarades de classe ou pire, à ses frères et soeurs ou à ses cousins.

Si votre enfant rencontre des difficultés, qu'il a du mal à retenir ses tables de multiplication ou qu'il ne semble pas avoir de facilités en orthographe, ne le punissez pas et montrez-vous au contraire rassurant.

Proposez-lui de revoir la leçon ensemble, apprenez-lui une nouvelle méthode de mémorisation plus efficace et faites-lui comprendre qu’avec de l'entraînement et de la patience, il y arrivera forcément.

Ce qui est sûr, c'est que si vous l'encouragez à travailler dur pour apprendre ses leçons et que vous valorisez son travail quand il réussit sans jamais le dévaloriser quand il se trompe ou qu'il rate un contrôle, il n'en réussira que mieux.

Car pour donner confiance à un enfant, finalement, la seule chose à lui faire comprendre, c'est qu'on l'aimera pour toujours, quoi qu'il arrive,

C'est cet amour inconditionnel puissant, exprimé régulièrement pendant toute leur enfance et leur adolescence, qui permet aux enfants de se développer au mieux et de prendre réellement confiance en eux.

Une étude scientifique a même démontré que c'était la chose essentielle qui permettait au cerveau des enfants de se développer normalement.

Alors si vous aimez votre enfant de tout votre coeur et que vous voulez lui donner confiance en lui, c'est apparemment plutôt bien parti ! Et en suivant ces 5 conseils, vous devriez réussir à l'aider à se sentir fier de lui et à se valoriser.

Lire aussi :
4 choses que les parents peuvent faire pour aider leurs enfants stressés
10 conseils pour avoir confiance en soi
♥ 5 astuces pour garder une maison rangée avec des petits bouts

Ajouter les points
15
Points
Clémence
Je fais partie de la rédac' SBG, et j'aime écrire, sortir, m'amuser, manger (très important, ça aussi !) et partager. Je vous propose donc régulièrement de découvrir mes derniers coups de <3.