Lifestyle

Construction de maison DIY : que peut-on faire soi-même et quand avons-nous besoin d'un pro ?

21 novembre 2019 - 15 : 04
par Laura

Pour peu que l’on ait de l’ambition et de gros talents de bricoleur, il peut être tentant de construire ou de rénover son petit nid douillet en espérant ainsi faire des économies substantielles. Un tel projet, s’il présente des avantages, demande beaucoup de persévérance et de compétences pour le conduire jusqu’à son terme. Il aura immanquablement des répercussions sur la vie de toute la famille. Il est donc important de se poser quelques bonnes questions et de baliser le parcours avant de se lancer.

Les règles de l’auto-construction en France

Bonne nouvelle, il n’y a pas de dispositions légales spécifiques en la matière. Vous êtes libre de bâtir votre futur logement à la condition d’obtenir les autorisations administratives qui s’imposent à tous les travaux de construction. Avant qu’ils ne commencent, vous devez donc avoir un permis de construire délivré par votre mairie à qui vous aurez fourni au préalable un formulaire dûment rempli et tous les documents annexes. Sachez que vous devrez obligatoirement faire appel à un architecte pour établir les plans d’un logement d’une surface de plancher supérieure à 170 m2. Bon à savoir : les micro-constructions demandent juste une déclaration préalable. Ce peut être le cas des tiny houses.

Bien établir son budget et trouver les bons matériaux de construction

En plus des délais, il faudra tenir les cordons de la bourse pour réaliser votre maison sur-mesure. Un bon ouvrier n’est rien sans de bons outils et il est essentiel de choisir les meilleurs fournisseurs de matériaux dans chaque domaine en tenant compte des coûts d’approvisionnement et d’acheminement. Lésiner sur la qualité peut avoir pour conséquence une perte de temps et d’argent au final.

Faire appel à des professionnels de la construction quand il le faut

On peut cumuler les statuts de maître d’ouvrage et de maître d’œuvre jusqu’à un certain point. Il est possible sans trop de risque d’assumer des travaux d’amélioration, de rénovation, d’aménagement, de décoration. Mais il peut s’avérer dangereux de s’aventurer sur le gros œuvre sans les connaissances et le savoir-faire nécessaires. Pour l’électricité, la plomberie, les travaux en hauteur, mieux vaut avoir recours à des artisans qualifiés qui maîtrisent les règles de l’art. Et contre lesquels vous pourrez vous retourner en cas de malfaçons. Ne pas faire appel à des professionnels prive de la garantie décennale et en cas de sinistre, il sera beaucoup plus compliqué de prouver à l’assurance la conformité du matériel et de sa pose. Enfin, les aides fiscales pour les travaux de rénovation énergétique et les éco-prêts sont conditionnés par l’engagement d’une entreprise, parfois même labellisée.

En conclusion, s’engager dans un projet d’auto-construction de maison demande de la lucidité dès le départ et tout au long des travaux... pour éviter de foncer dans le mur.

Ajouter les points
5
Points
Laura
Je suis gourmande, susceptible et râleuse (surtout quand on veut goûter mon dessert). Mais à part ça, je ne mords pas, je vous jure !