Food

Voilà pourquoi une gueule de bois dure bien plus longtemps que vous ne le pensez

15 novembre 2019 - 18 : 29
par Laura

Pour soulager une gueule de bois, on conseille de boire beaucoup d'eau et de bien dormir, et bien souvent, ça suffit à surmonter le plus gros des symptômes et à reprendre son train-train quotidien.

Mais une étude américaine vient de démontrer que ce n'est pas aussi simple que ça : une forte consommation d'alcool aurait en effet des conséquences sur notre corps bien après que l'alcool ait été assimilé par l'organisme.

Cette étude démontre ainsi que la gueule de bois pourrait avoir de lourdes conséquences sur les performances dans les activités du quotidien comme conduire, se concentrer ou faire appel à sa mémoire.

les conséquences d'une surconsommation d'alcool

Les chercheurs américains ont analysé plus de 770 articles portant sur les effets de l'alcool et les conséquences de la gueule de bois ainsi que 19 études menées auprès de participants souffrant de la gueule de bois. Ces études ont été menées sur plus de 1 000 participants depuis 1970.

Sans surprise, les chercheurs ont découvert qu'une surconsommation d'alcool était systématiquement liée à des problèmes avec la mémoire à long ou à court terme ainsi qu'à une capacité d'attention réduite et à une diminution de certaines capacités psychomotrices qui nécessitent une certaine coordination des mouvements comme dans le cas de la conduite.

Ces effets ont été observés jusqu'à un jour après la prise d'alcool.

D'après les chercheurs, la gueule de bois conduit à une diminution de la concentration, de la mémoire et du temps de réaction la journée qui suit une soirée arrosée.

Pour résumer, même quand vous n'avez plus une goutte d'alcool dans le sang, vous n'avez pas encore retrouvé toutes vos capacités physiques.

une déshydratation excessive

C'est à cause de ce que l'alcool fait a votre organisme, et en particulier à votre cerveau, que votre corps met du temps à récupérer après une soirée arrosée.

En effet, l'alcool inhibe la production de vasopressine, une hormone antidiurétique qui agit au niveau des reins où elle provoque une réabsorption de l'eau lorsqu'on est déshydraté.

Si notre corps ne produit pas de vasopressine, les reins sont en surfonctionnement et on se retrouve à uriner d'autant plus.

Si vous essayez de bien vous hydrater quand vous buvez de l'alcool, vous diminuerez donc vos risques d'être déshydraté, mais vous n'éviterez pas les conséquences de l'alcool sur votre organisme.

Vos organes utilisent autant d'eau qu'ils peuvent pour continuer à fonctionner normalement, ce qui peut limiter les fluides présents dans votre cerveau.

La dure-mère, cette membrane fibreuse dure et rigide qui entoure le cerveau rétrécit légèrement à cause du manque d'eau dans votre corps, et c'est ça qui donne ensuite une migraine affreuse quand on a la gueule de bois.

Quand on urine plus, on élimine également les nutriments dont notre corps a besoin pour fonctionner normalement, et ces nutriments (comme le magnésium, le potassium et le sodium) sont essentiels aux fonctions cognitives.

La dure-mère ne retrouve pas immédiatement sa taille normale dès que l'alcool a quitté notre corps, et il faut également faire le plein de ces nutriments pour que le corps en ait suffisamment et que les fonctions cognitives soient rétablies de manière optimale.

Voilà pourquoi les effets de l'alcool durent bien plus longtemps qu'on ne le pense, et bien après votre dernière gorgée d'alcool.

On comprend mieux pourquoi certains affirment qu'il ne faudrait pas boire une seule goutte d'alcool pour être en bonne santé.

Découvrez maintenant ce qui arrive à votre corps quand vous arrêtez de boire de l'alcool et ce qu'il s'est passé pour moi quand j'ai arrêté de boire de l'alcool pendant une semaine.

Lire aussi :
 Quels sont les alcools les moins caloriques et que boire pour l'apéro si on ne veut pas grossir ?

♥  Votre consommation d'alcool est-elle en train de vous faire perdre la mémoire ?
 5 aliments à ne surtout pas manger avant une soirée arrosée !

Ajouter les points
5
Points
Laura
Je suis gourmande, susceptible et râleuse (surtout quand on veut goûter mon dessert). Mais à part ça, je ne mords pas, je vous jure !