Food

5 conseils pour manger équilibré même si votre moitié ne veut pas s'y mettre

31 juillet 2018 - 20 : 02
par Mylène

Si vous voulez manger équilibré au quotidien pour prendre soin de vous ou perdre vos kilos en trop, il y a un paramètre qui peut s'avérer être un vrai défi — essayer de manger sainement et de faire les bons choix alimentaires quand notre moitié fait précisément tout le contraire.

Car forcément, si vous avez réussi à vous motiver pour manger une salade composée équilibrée et un fruit en dessert mais que votre homme a décidé de se régaler bruyamment d'une entrecôte / frites / mayo et d'une glace ou d'un (ou plusieurs) carré de chocolat en dessert, la situation est tellement tentante que ça en devient vite frustrant... voire impossible de ne pas craquer.

J'ai moi-même eu beaucoup de mal pendant de longues années parce que je ne voulais pas imposer quoi que ce soit à mon homme. Et en même temps, à force de le voir manger devant moi tout ce que j'essayais d'éviter, je n'arrivais pas à ne pas le disputer de me décourager.

Et encore aujourd'hui, il ne jure que par les pizzas surgelées, les burgers et évite à tout prix de manger des légumes ou des fruits.

Pas simple, donc.

Après quatre ans de vie commune et de repas différents, j'ai développé plusieurs astuces pour réussir à faire des choix alimentaires équilibrés tout en laissant mon homme manger ce qu'il voulait de son côté.

La clé, c'est de faire des compromis. Voici donc mes conseils pour réussir à manger sainement quand votre moitié, vos proches ou les personnes avec lesquelles vous vivez n'ont pas le même objectif !

Faites les bons choix pour manger sainement quand vous êtes seul

Quand on est en couple, on mange le plus souvent ensemble. Mais il y a tout de même un certain nombre de repas (le petit-déjeuner, le déjeuner au bureau, ou certains dîners quand l'autre sort faire du sport ou avec ses potes) qu'on prend seul.

Pendant ces repas en tête à tête avec vous-même, concentrez-vous pour faire les choix alimentaires les plus équilibrés possibles.

Si vous savez que vous sortez en amoureux le soir avec votre amoureux, commencez votre journée avec un smoothie sain et protéiné pour faire le plein d'énergie, mangez un déjeuner riches en protéines maigres et en légumes pour que vous puissiez vous faire plaisir pour votre dîner en amoureux sans culpabiliser.

Il n'y a aucun mal à vous faire plaisir de temps en temps, surtout si vous avez l'habitude de manger sainement le reste du temps.

Faites des choix sains ou cuisinez des versions plus saines du plat initial

Si votre moitié a envie d'aller dans un restaurant particulier ou de cuisiner un certain plat, rien ne vous empêche de rendre le repas plus sain en commandant des légumes ou une salade en garniture à la place des frites ou de cuire vos légumes à la vapeur ou avec un filet d'huile d'olive plutôt que baignant dans du beurre.

Vous mangerez ainsi le même repas, mais votre version sera tout de même plus équilibrée que la sienne !

Soyez honnête et dites franchement quand vous pouvez faire un écart et quand vous préférez éviter

Même si, de manière générale, on peut toujours trouver une solution pour équilibrer son repas, parfois, ça semble impossible.

Ces jours-là, soyez honnête avec votre moitié.

Si vous avez déjeuné avec vos collègues et que vous avez fait des écarts (par exemple avec un apéro, un repas riche et un dessert gourmand), vous aurez sûrement envie de manger un dîner léger pour équilibrer les choses.

Dans ce cas, le plus simple est donc de le dire, tout simplement ! Car si votre homme vous prépare un repas riche comme des saucisses / frites ou un apéro à base de saucisson, de gâteaux salés et de toasts au tarama, vous ne pourrez pas en profiter sans culpabiliser.

Demandez-lui de prévoir son dîner un autre soir, et choisissez ensemble un dîner plus léger.

Cela vous permettra de profiter ensemble de ce bon dîner gourmand tous les deux plus tard !

Goûtez son plat (et n'ayez pas honte de le faire !)

J'adore goûter les plats des autres, et mon homme, ma soeur, ma mère et mon père le savent bien.

Je sais, ce n'est pas très glamour, mais ça peut vraiment aider à rester motivé pour manger équilibré.

Alors la prochaine fois que vous prévoyez de manger ou de commander un repas sain mais que vous êtes tenté par celui de votre homme, tenez-vous en à votre premier choix et rappelez-vous que vous pouvez toujours goûter une bouchée – ou cinq – de son plat à lui.

Ca vous aidera à profiter sans être frustrée de ne pas avoir choisi un plat plus gourmand.

N'hésitez pas à apporter vos plats maison

Avant notre installation ensemble, je passais beaucoup de temps chez mon homme, et lui passait aussi beaucoup de temps chez moi.

La différence, entre lui et moi, c'est que chez lui, il n'y avait jamais RIEN à manger, ni dans le frigo, ni dans les placards !

Il faisait très mal les courses (et c'est toujours une chose pour laquelle il doit s'améliorer), donc très souvent, on sortait pour acheter un sandwich, manger McDo ou aller acheter quelque chose à manger.

Quand je me suis rendue compte de tout l'argent que je gaspillais à essayer d'acheter des repas sains et équilibrés au resto, j'ai décidé de me préparer mes propres repas chez moi et de les apporter chez lui.

C'est sûr qu'au début, ça a dû lui faire un peu bizarre, mais il a très vite fini par s'y habituer.

Si vous êtes comme moi et que vous avez parfois l'impression de vivre sur une autre planète que votre homme côté nourriture, essayez d'appliquer ces conseils !

Vous verrez que ça vous aidera à manger plus sainement au quotidien, et sans forcément faire beaucoup d'efforts pour ça.

A lire aussi :
D'après la science, si vous essayez de perdre du poids, votre moitié maigrira aussi sans même le vouloir !
10 idées d’encas équilibrés à moins de 200 calories

5 conseils pour manger moins de calories

Ajouter les points
15
Points
Mylène
Je suis Mylène, blogueuse, beauty addict, Rédactrice en Chef du webzine So Busy Girls et maman de 2 petits bouts. Et fana de chocolat. Et de bons polars. On avait dit "courte description" ?! Ah oui, j'ai oublié de dire que j'étais très (très très) bavarde...!