Famille

Voici comment fonctionne le volume sonore chez les êtres humains

26 avril 2020 - 18 : 20
par Clémence

Depuis le début du confinement, de nombreux parents se sentent dépassés. Trouver des activités pour occuper les enfants, les amuser, les aider à faire leurs devoirs tout en continuant à télétravailler pour ceux qui le peuvent (ou le doivent) n'est pas de tout repos.

La situation est encore plus délicate pour les familles qui vivent en appartement et n'ont pas de jardin à disposition pour permettre aux enfants de se défouler.

Dans tous les cas, les parents se retrouvent face à une problématique qu'ils doivent affronter toute l'année, mais qui s'avère encore plus difficilement supportable pendant le confinement, puisqu'il n'est pas possible d'avoir de « pause » en pratiquant ses activités habituelles à l'extérieur : il s'agit de la gestion du volume sonore.

Car si vous trouvez que vos enfants crient, hurlent, rigolent trop fort ou font du bruit (quasiment) à longueur de journée, rassurez-vous : vous n'êtes définitivement pas le seul. Si les ados et les enfants plus âgés ont la capacité de moduler et d'adapter leur volume sonore, les plus jeunes ne maîtrisent pas encore la nuance entre chuchoter, parler, crier ou hurler, comme peuvent le faire les adultes.

L'illustrateur @papacube a très bien résumé ce phénomène sur son compte Instagram. Selon lui, chez les enfants, il n'y aurait en réalité que deux modes sonores disponibles : le silence (dont on ne peut hélas profiter que lorsqu'ils dorment), et le volume sonore d'un Boeing 747 pendant tout leur temps éveillé, et il faut avouer que son illustration a de quoi faire sourire tous les parents :

Voir cette publication sur Instagram

Une publication partagée par @papacube le

Autrement dit, les deux seules stratégies possibles pour les parents consistent soit à rester éveillés quand les enfants dorment pour télétravailler, faire sa séance de méditation, lire, prendre sa douche tranquille, faire à manger dans le calme, ranger sereinement et faire le ménage consciencieusement (au risque, on est bien d'accord, de ne dormir du coup que 2 heures par nuit), soit à attendre patiemment qu'ils grandissent et apprennent naturellement à mieux gérer ce volume sonore.

En attendant, tout ce qu'on peut se dire, c'est vivement la reprise de l'école, qu'on puisse avoir ne serait-ce que quelques heures de pause sonore dans la journée...

Découvrez maintenant "Être parent, c'est POURRI" ou pourquoi les parents ne pourront pas s'empêcher d'éclater de rire devant cette vidéo.

Lire aussi :
♥ Cette étude qui démontre que s'occuper de ses enfants toute la journée est plus difficile que d'aller au travail tous les jours
 Cette maman explique ce que c'est d'avoir des enfants en 17 illustrations hilarantes
 J'aime mes enfants mais ils me poussent parfois à bout : que faire ?

Clémence
Je fais partie de la rédac' SBG, et j'aime écrire, sortir, m'amuser, manger (très important, ça aussi !) et partager. Je vous propose donc régulièrement de découvrir mes derniers coups de <3.