Food

Comment j’ai appris à apprécier le café

31 octobre 2017 - 17 : 23
par Clémence

Pendant des années, le café et moi, c’était vraiment pas ça. C’est simple, l’odeur ne me plaisait pas du tout, et quand on me proposait d’en boire un, je répondais avec une moue un peu dégoûtée « ah non non, sans façon… t’as pas un thé plutôt ?! ». J’étais même persuadée que je n’en boirais jamais, je ne voyais pas pourquoi je changerais mes habitudes.

Et puis, 15 ans, 3 grossesses et un peu plus d’ouverture d’esprit plus tard, je me suis retrouvée à apprécier ça. Aujourd’hui, j’en bois 3 à 4 grand minimum par jour. Je n’envisage plus de démarrer ma journée sans mon café, si bien que mon petit garçon prend un grand plaisir à me le préparer « tout seul, comme un grand maman » chaque matin. Mon rêve, c’est d’ailleurs d’avoir une vraie machine à café expresso ou encore mieux, une machine à café automatique à base de grains comme celles de Melitta.fr. Et j’en suis même venue à préférer mon petit café de fin de repas au dessert, moi qui était clairement un vrai bec sucré il y a quelques années !

Le contraste entre ma vie « avant » et « après » le café est assez marrant, quand on y pense. Mais alors, que s’est-il passé ? Pourquoi un tel changement d’habitude ? Surtout quand on sait que j’ai déjà catégoriquement affirmé, passablement agacée, devant mes proches que « je n’aimerais JAMAIS le café, plus la peine de m’en proposer à chaque fois qu’on se voit ! »…

Après réflexion, je pense que ça tient à 3 choses :

Je pensais que la caféine était dangereuse pour la santé

Quand j’étais ado, pour moi, boire un café, c’était faire du mal à son corps à cause de la caféine qu’il contient. Mais ça, j’en suis revenue, car j’ai découvert que bien au contraire, plusieurs études scientifiques montrent que le café a de nombreux atouts santé.

S’il est consommé en quantité raisonnable, le café est en effet un psychostimulant efficace qui permet d’accroître la concentration, la mémoire et la vigilance. Il améliore également l’humeur et la capacité à prendre du plaisir, mais ce n’est pas tout ! Comme c’est à la fois un vasoconstricteur et un antalgique qui renforce les effets de l’aspirine et du paracétamol, il aide aussi à soulager les migraines et il aurait par ailleurs des effets positifs sur les maladies de Parkinson et d’Alzheimer ainsi que sur les maladies cardio-vasculaires.

Le café contient, en plus de la caféine, des polyphénols aux propriétés antioxydantes qui jouent un rôle essentiel dans la prévention de plusieurs cancers, des maladies cardiovasculaires, neuro-dégénératives et inflammatoires.

Ainsi, contrairement à ce que je pensais, les buveurs de café seraient en meilleure santé que les autres et vivraient plus longtemps.

Mon argument ne tenait donc finalement pas la route !

Mes goûts ont changé

L’autre chose qui a fait que je me suis mise à apprécier le café, c’est que mes goûts ont évolué. Quelques années en arrière, j’étais très dessert, j’adorais le sucre et je raffolais des bonbons. En revanche, je détestais tout ce qui était amer ou acide.

Pendant mes grossesses, je me suis surprise à avoir des envies d’acidité, justement, et j’ai eu l’impression de redécouvrir chaque aliment avec un nouveau palais. Des choses que j’adorais manger me semblaient fades ou beaucoup trop sucrées, et inversement, je me surprenais à apprécier des plats qui m’auraient laissée de marbre quelques années plus tôt.

Je ne sais pas si c’est le fait d’avoir dépassé la trentaine, d’être plus ouverte d’esprit ou si mes grossesses ont changé quelque chose, mais il faut bien se rendre à l’évidence : mes goûts ont beaucoup évolué ces dernières années !

Mes habitudes aussi

C’est aussi le cas de mes habitudes. Car je suis passée d’ado à jeune adulte célibataire puis à maman. Et ça, je pense que tous les parents confirmeront, ça change absolument tout !

Avant, quand j’étais fatiguée, eh bien… j’allais faire la grasse matinée. Et si besoin, je faisais une sieste l’après-midi. Et je me couchais tôt le soir.

Depuis que je suis maman, tout ça c’est fini : il faut enchaîner les réveils nocturnes de mon grand qui veut un verre d’eau à 2h du matin, les assauts de ma fille qui se réveille à l’aube dès les premiers rayons du soleil et les câlins avec bébé qui se réveille en pleine forme pile à l’heure où les deux aînés filent faire la sieste.

Pendant des journées comme celles-ci qui semblent vite interminables et où il faut pouvoir être opérationnelle pour les enfants malgré la fatigue, je l’avoue : le café (et surtout la caféine qu’il contient !) m’aide à tenir debout et à garder les yeux ouverts.

Alors je n’aurais jamais cru le dire un jour, mais au fil des années, j’ai appris à apprécier le café. Beaucoup, même. Et aujourd’hui, c’est certain, je ne pourrais plus du tout m’en passer !

Ajouter les points
15
Points
Clémence
Je fais partie de la rédac' SBG, et j'aime écrire, sortir, m'amuser, manger (très important, ça aussi !) et partager. Je vous propose donc régulièrement de découvrir mes derniers coups de <3.