Humeurs

Qui a dit qu'il fallait attendre le 1er janvier pour prendre des résolutions ?

24 août 2014 - 12 : 00

Les miennes se prennent en août, au retour de vacances enrichissantes durant lesquelles j'ai eu l'occasion de beaucoup réfléchir et me poser les bonnes questions. Pendant lesquelles j'ai beaucoup débattu avec moi-même (oui, nous sommes plusieurs dans ma tête). J'en suis arrivée à la conclusion que plusieurs petites choses me gêne dans ma vie et que j'aimerais les changer, pour moi, ma satisfaction personnelle et qu'il est inutile de remettre à plus tard (au premier janvier, donc), ce que je peux aisément faire maintenant.



1/ M'inscrire dans une salle de sport, pas seulement à la version d'essai


Et m'y atteler, vraiment. Parce que j'ai testé l'année dernière (pendant trois mois) avec des copines qui m'ont un peu lâchée au final et que, aujourd'hui, je ressens réellement le besoin de me dépenser à fond. Seulement, je suis incapable de me motiver seule, de pratiquer seule. Du coup, je prends la décision de m'inscrire et payer moi-même mon année dans une salle de sport. Puisqu'il s'agit de mes sous, que j'ai adoré mon essai et que j'ai vraiment besoin de me défouler, je suis certaine de m'y tenir. Et puis, je n'ai aucune excuse, la salle est à 400m de chez moi.



2/ Organiser mes cours, mes révisions


J'avais l'habitude de prendre mes cours sur des feuilles, dans un trieur. L'horreur sans nom. Les feuilles volantes étaient mon quotidien, les « ah, c'était là ça ? » et les « putain qu'est-ce que j'ai foutu de ce cours, pourquoi il me manque une feuille ? ». Cette année, j'ai décidé d'investir dans un petit ordinateur sur lequel je prendrai tous mes cours. De la même façon, j'ai décidé d'organiser mes heures de révision, d'acheter la dose de surligneurs girly et un agenda à customiser pour me donner envie.



3/ Arrêter la procrastination


Because je suis la spécialiste du travail fait à la dernière minute. Je ne sais pas s'il est possible de dire que j'adore bosser sous l'effet de l'adrénaline mais j'ai toujours fonctionné comme ça. Seulement, cette année, je me suis énervée contre moi-même, j'ai beaucoup souffert de préparer mes exposés et autres travaux comme je le fais habituellement la veille au soir. Aussi, j'ai décidé de m'y prendre à l'avance. Et c'est certainement la résolution que j'aurai le plus de mal à tenir. Flemmingite aiguë bonjour.



4/ Écrire mes articles à l'avance


Plutôt que de les écrire et les poster aussitôt. Parce que c'est une corvée, parfois, plutôt qu'un plaisir. Et que les cours recommenceront bientôt, me laissant très peu de temps pour me poser réellement. Alors plutôt que d'écrire lorsque l'inspiration me vient, je veux pouvoir avoir plusieurs brouillons de prêts, préparer mes articles par écrit avant de les taper à l'ordinateur et, ainsi, pouvoir mieux y réfléchir, les corriger.



5/ Ne pas me contenter des cours de la fac


Et chercher plus loin. Ne pas me contenter des cours que l'on me donne, des livres que j'ai à lire mais chercher par moi-même à approfondir la jolie langue de Dante que je chéris depuis des années plutôt que de me contenter de mes acquis et ne pas voir plus loin que le bout de mon nez. Je veux lire des centaines de livres, regarder des milliers de films et connaître la civilisation de ce pays sur le bout de mes doigts.



6/ Économiser et partir en Angleterre


Je ne cesse de répéter que je veux aller en Angleterre. Y vivre quelques mois. J'ai décidé de m'y mettre, sérieusement. De retrouver un job étudiant et plutôt que de tout claquer mon salaire chez Nocibé et autres Sephora, économiser pour tout claquer dans du Bath & Body Works à la fin de ma licence.


Six résolutions que j'ai décidé d'appliquer dès la rentrée pour alléger mon quotidien, me sentir mieux dans mon corps et dans mon esprit. Six résolutions que j'aurais dû prendre il y a quelques années déjà plutôt que de me laisser aller. Mieux vaut tard que jamais, non (je me rassure comme je peux) ?


Et vous, des résolutions pour la rentrée qui arrive (déjà) à grands pas ?