Beauté

Pourquoi vous souffrez sûrement de languishing, l'émotion dominante de l'année 2021

17 mai 2021 - 17 : 53
par Mylène

Quand on vous demande comment vous vous sentez, vous n'osez pas dire que vous êtes déprimé, mais vous n'avez pas envie de dire que votre moral est au top non plus. Plus d'un an et demi après le début de la pandémie, cette humeur maussade générale toucherait une grande majorité de la population et s'appelerait le languishing d'après le New York Times. Si vous pensez être touché, bonne nouvelle : il existerait un antidote efficace contre cet état mitigé.

Le languishing : qu'est-ce que c'est ?

Comme l'a expliqué Adam Grant, professeur de gestion et de psychologie à la Wharton School de l'Université de Pennsylvanie aux Etats-Unis dans les colonnes du New York Times, le languishing, ce n'est pas du surmenage, car on a généralement encore suffisamment d'énergie, ce n'est pas non plus une dépression, dans le sens où l'on n'a bien souvent pas perdu tout espoir.

Par contre, les personnes touchées témoignent d'une profonde tristesse et d'un sentiment d'être totalement désorientées au quotidien : difficultés à se concentrer, manque d'envie et d'enthousiasme général, lassitude, le languishing théorisé par le sociologue Corey Keyes au début des années 2000 se situe à mi-chemin entre la dépression et l'épanouissement sur le spectre de la santé mentale, autrement dit il s'agit un état émotionnel intermédiaire où l'on ne se sent ni heureux ni malheureux, mais où l'on est en revanche envahi par une profonde sensation de vide et un réel manque d'enthousiasme.

Que ressent-on quand on souffre de languishing ?

Cet abattement physique ou moral qui se manifeste par un manque d'activité et de dynamisme a été ressenti par Adam Grant lui-même et constaté chez les autres en cette période de crise sanitaire. Le professeur en psychologie a expliqué : "Nous nous sentions juste un peu sans joie et sans but. [...] "On a l'impression d'avancer à pas de tortue, de regarder sa vie à travers un pare-brise brumeux. Et c'est peut-être l'émotion dominante de 2021".

Le sociologue Corey Keyes, lui, décrivait le languishing comme "le vide et la stagnation, constituant une vie de désespoir tranquille... des individus qui se décrivent et décrivent la vie comme creuse, vide, une coquille et un vide".

languishing-femme-epuisee

Quelles solutions pour combattre le languishing ?

Jusque-là, rien de bien rassurant ni de pétillant, en revanche, si vous n'aviez plus ni énergie ni enthousiasme, bonne nouvelle : c'est peut-être tout simplement que vous souffrez de languishing, comme beaucoup d'autres personnes, et il existe des solutions pour sortir de cet état léthargique.

La première solution, comme pour tout problème, est tout d'abord d'en prendre conscience pour agir. Le "flow" serait une solution efficace : cet état mental au cours duquel une personne est complètement immergée dans une activité associé à un état de concentration et d'engagement extrême générerait une profonde satisfaction, ce qui permettrait de renouer avec le plaisir.

Si vous vous retrouvez dans les symptômes du languishing, il est peut-être temps de vous remettre aux activités que vous aimez et qui vous permettent de vous plonger dans cet état de flow. Nouveau livre, mots croisés, tricot, coloriages créatifs, peinture, dessin ou écriture, essayez de vous réserver du temps chaque jour pour vous consacrer pleinement à un défi qui compte pour vous.

Il faut que ce soit un projet intéressant, un objectif valable, une conversation significative. Cela peut parfois suffire pour retrouver l'énergie et l'enthousiasme qui ont manqué pendant tous ces mois. D'autres thérapies comme la pleine conscience, la thérapie d'acceptation et d'engagement (ACT) ou encore la thérapie cognitive et comportementale (TCC) pourraient également être efficaces.

Découvrez maintenant 100 choses à faire quand on s'ennuie et ces 42 choses gratuites à faire chez soi pour se détendre.

Lire aussi :
 15 façons de prendre soin de soi simplement pendant l'épidémie de coronavirus
18 moyens de réduire les effets psychologiques négatifs dus à la crise sanitaire

4 choses à faire pour reposer son cerveau

Mylène
Je suis Mylène, blogueuse, beauty addict, Rédactrice en Chef du webzine So Busy Girls et maman de 2 petits bouts. Et fana de chocolat. Et de bons polars. On avait dit "courte description" ?! Ah oui, j'ai oublié de dire que j'étais très (très très) bavarde...!