Beauté

Comment calmer les démangeaisons et autres tiraillements des peaux atopiques ?

12 mars 2020 - 08 : 47
par Laura Perméable aux allergènes, la peau atopique peut souffrir de réactions inflammatoires douloureuses…. Alors, comment prendre soin de cet épiderme fragile ?

L’atopie désigne généralement une prédisposition génétique à présenter des signes d’allergies. L’asthme, le rhume des foins, des manifestations allergiques d’ordre digestif, certaines conjonctivites et quelques rhinites sont ainsi des effets indésirables de cette pathologie. Plus spécifiquement, une peau atopique se caractérise par un risque élevé de développer un jour une dermatite ou un eczéma dits atopiques. Elle est donc particulièrement fragile et doit être traitée avec des soins adaptés à sa nature sensible et réactive.

Reconnaître une peau atopique 

Tiraillements, picotements, envie irrépressible de se gratter… les personnes souffrant de peau atopique ne connaissent que trop bien ces nombreux désagréments. Dans ce cas précis, la peau ne joue plus son rôle de barrière protectrice. Elle est sèche, et laisse s’évaporer tellement d’eau qu’elle accueille les allergènes à bras ouverts. Ces derniers pénètrent l’épiderme aisément, et entraînent des réactions inflammatoires allergiques sous forme de dermatites, se traduisant par un aspect rugueux, des lésions et des rougeurs qui démangent.

Les causes de la peau atopique 

On estime que 50 à 70% des personnes présentant une peau atopique ont un parent atteint de cette pathologie. Ce taux grimpe à 80% dans le cas où les deux parents en sont atteints. Voilà pourquoi on parle de prédisposition génétique. Cependant, l’environnement au sein duquel nous évoluons peut également être un facteur déterminant dans l’apparition de ces symptômes : l’exposition répétée à divers allergènes comme la pollution, les acariens, le tabac, mais aussi les lavages trop fréquents et l’utilisation de produits trop agressifs et irritants pourraient ainsi rendre une peau atopique.

crème hydratante pour visage

 Les bons gestes

Douchez-vous une fois par jour, maximum ! 

Si la toilette quotidienne est indispensable pour des raisons d’hygiène évidentes, un excès de propreté est nuisible à la peau. Le calcaire et l’usage répété d’agents nettoyants assèchent l’épiderme et finissent par abîmer le film hydrolipidique de la peau. On se lave donc une fois par jour, à l’eau tiède, et on mise sur des gels nettoyants surgras, parfaits pour les peaux réactives et sensibles ! Bannissez de votre salle de bains les cosmétiques contenant des substances chimiques et privilégiez les produits bio, bien plus sains pour la peau.

Adoptez une routine visage minimaliste

Afin de préserver la peau déjà fragile du visage, il convient aux personnes présentant une peau atopique de se tourner vers un rituel de soin cocooning. On commence par éliminer les impuretés à l’aide d’une huile démaquillante bio, qui se rince à l’eau afin d’éviter les frottements d’un disque à démaquiller. On nettoie ensuite son visage avec un savon neutre, sans parfum ni huiles essentielles. On effectue un massage du bout des doigts, on rince à l’eau claire et on ôte l’excédent d’eau en tamponnant délicatement avec une serviette ! 

Hydratez et nourrissez en profondeur ! 

Parce que la peau atopique s’assèche bien plus vite que n’importe quel autre type de peau, elle a besoin d’être hydratée intensément. Pour reconstruire son film hydrolipidique, on applique donc chaque jour, sur son visage et sur son corps, des crèmes hydratantes, nourrissantes et apaisantes, bio et hypoallergéniques. Si vous avez des pores apparents malgré votre peau atopique, découvrez comment resserrer vos pores.

Enfin, n’oubliez pas de boire au moins 1,5 litre d’eau par jour et de consommer régulièrement des poissons gras, de l’huile de lin, de noix, et des fruits à coques riches en omégas 3 !

Laura
Je suis gourmande, susceptible et râleuse (surtout quand on veut goûter mon dessert). Mais à part ça, je ne mords pas, je vous jure !