Famille

Comment savoir qu'on a un orgasme ?

04 avril 2018 - 12 : 34
par Clémence

Pour toutes celles qui ont déjà eu le plaisir (le jeu de mots était facile !) d'avoir un orgasme, vous savez à quel point c'est une sensation douce et agréable qui ne ressemble à aucune autre.

Toutes les femmes sont différentes — certaines ont des orgasmes très rapidement, en moins de 5 minutes, tandis que d'autres ont besoin de préliminaires longs et doux pour être suffisamment dans l'ambiance et pouvoir jouir.

En revanche, quand une femme a un orgasme, elle ressent un plaisir tellement intense que son esprit et son corps tout entier sont transportés et cela lui permet d'atteindre la plénitude la plus totale.

Ceci dit, tout ça est assez vague, surtout quand on n'a jamais eu d'orgasme (ou qu'on n'en a pas à chaque fois qu'on fait l'amour) et qu'on aimerait un peu plus de détails pour savoir reconnaître le début de cette vague de plaisir et mieux comprendre comment atteindre l'orgasme plus facilement.

Alors si vous vous êtes déjà demandé ce qu'il se passe exactement quand une femme est sur le point d'atteindre l'orgasme, voici tout ce qu'il se passe dans le corps d'une femme quand elle est sur le point de jouir :

Les signes qu'une femme commence à être excitée

Quand une femme commence à être excitée, son coeur commence à battre plus vite et sa respiration s'accélère. De nombreux muscles se tendent sur tout son corps. Son clitoris gonfle.

Ses seins sont eux aussi un peu plus gonflés et ses mamelons deviennent plus durs, plus gros et pointent vers l'avant. C'est l'érection réflexe du mamelon qui peut survenir quand on a froid ou suite à l'excitation sexuelle. Avoir les seins qui pointent quand on fait l'amour est donc généralement très bon signe et est tout à fait normal !

Certaines femmes ont également le visage, le coup ou la poitrine qui commencent à rougir quand elles sont excitées.

Tous ces signes peuvent donc vous permettre de détecter que vous êtes excitée et que votre corps commence à se préparer à jouir.

Quand on est mouillée, c'est que le vagin se lubrifie grâce à la cyprine

Ensuite, toujours sous l'effet de l'excitation sexuelle, le vagin commence à sécréter une substance particulière, très liquide et très transparente, appelée la cyprine.

Celle-ci a pour but de lubrifier l'entrée et les parois du vagin pour favoriser la pénétration et les mouvements du pénis. Cette lubrification naturelle est très importante pour que l'acte sexuel soit agréable et qu'on puisse jouir.

Si vous êtes très mouillée, c'est donc là encore bon signe, et c'est a priori que vous êtes très excitée et donc dans de bonnes dispositions pour avoir un orgasme.

En revanche, si vous vous sentez excitée mais que vous êtes très sèche, pas d'inquiétude, car la réciproque n'est pas toujours vraie : ce n'est pas parce que vous n'êtes pas mouillée que vous n'êtes pas excitée, car de nombreux facteurs peuvent changer la texture, la couleur ou même l'odeur de la cyprine (pilule, cycle menstruel, alimentation, infection) sans compter que la chute du taux d'œstrogènes pendant la grossesse, l'allaitement ou la ménopause peut lui aussi entraîner un manque de lubrification vaginale.

Dans ce cas, si vous avez vraiment envie de faire l'amour, ne vous privez surtout pas, et utilisez simplement un lubrifiant qui rendra les préliminaires et l'acte sexuel lui-même beaucoup plus agréables.

Même si la lubrification naturelle est toujours à privilégier (puisqu'elle est, justement, naturelle et permet a priori de s'écouter et de faire en sorte de prendre du plaisir), utiliser un lubrifiant ne doit pas vous gêner.

En effet, ce serait une mauvaise idée de s'obstiner à avoir des rapports sexuels si vous n'êtes pas mouillée (car clairement, quand c'est trop sec, ça fait mal) et ce serait également dommage de vous priver de faire l'amour parce que vous en avez envie mais que votre vagin n'est pas assez lubrifié uniquement à cause d'un des paramètres extérieurs que nous avons cités plus haut.

Pour avoir un orgasme, il faut se laisser aller

Parce que ça semble logique, mais c'est tout de même important de le rappeler : pour avoir un orgasme, il faut d'abord faire l'amour (seule ou à deux, puisqu'on peut aussi se faire plaisir seule).

Ca veut donc dire ne surtout pas se décourager si on a envie et qu'on se sent mentalement excitée mais que notre corps a du mal à se laisser aller. Il est nécessaire de lâcher prise, de se détendre et d'essayer de mettre son cerveau en pause pour que notre corps ait le temps de ressentir toute cette excitation.

Pour résumer, si vous voulez avoir un orgasme, commencez par mettre vos angoisses de côté, ne plus penser à ce que vous avez à faire après et vous laisser aller.

Essayez de ressentir pleinement chaque caresse, chaque baiser et tout ce qu'il peut se passer dans votre corps.

Vous verrez que c'est particulièrement agréable, et que même si on aime toutes avoir un orgasme, nous sommes très nombreuses à préférer la phase de préliminaires et tout ce qu'on peut avoir entre les deux !

En plus, si vous réfléchissez trop, vous ne vivrez pas le moment présent, et vous risquez d'avoir moins de plaisir. Ce serait dommage !

Le sang afflue dans la zone pelvienne

On appelle ça l'engorgement pelvien, qui augmente à l'approche de l'orgasme. C'est cet afflux sanguin au niveau du vagin et de la vulve qui va ensuite libérer cinq à quinze contractions rythmiques involontaires de l'utérus ou encore du vagin pendant l'orgasme.

Dès les préliminaires, une femme excitée a donc un afflux sanguin au niveau de sa zone pelvienne ce qui crée une sensation de chaleur très agréable à cet endroit (vous voyez sûrement de quoi je parle !).

Les lèvres se redressent et s'ouvrent. A l'intérieur, le vagin s'allonge et s'élargit, toujours sous l'effet de cet afflux sanguin, pour se préparer à ce qui va suivre.

La phase d'excitation juste avant l'orgasme

Pendant que la phase d'excitation se poursuit, tout devient encore plus dilaté, large et / ou gonflé et tous les changements qu'on vient d'énumérer sont encore plus prononcés.

Seule exception : le clitoris qui se rétracte à l'approche de l'orgasme (en général juste avant) et qui voit sa taille diminuer de 50%.

Qu'est-ce qu'on ressent pendant l'orgasme ?

Quand une femme atteint l'orgasme, le rythme cardiaque et la respiration s'accélèrent, tout son corps se cambre, sa peau rougit et on ressent des contractions intenses du vagin, de l'utérus et des muscles du périnée qui peuvent ensuite se répandre dans tout le corps.

Ces contractions intenses sont de l'ordre d'une toutes les deux à trois secondes. Un orgasme moyen contient en général trois à cinq contractions, et les orgasmes les plus intenses en ont entre dix et quinze. L'orgasme féminin peut donc varier de 10 à 60 secondes (tandis que l'orgasme masculin, lui, varie de 6 à 10 secondes en moyenne).

Juste après ces décharges de bien-être qui semblent envahir tout le corps, on se sent comblée et apaisée. Toute la tension du corps est évacuée. On a eu un orgasme !

Et si vous avez envie de dormir juste après avoir fait l'amour, c'est totalement normal. Comme pour l'homme, l'orgasme de la femme s'accompagne de la production d'ocytocine, l'une des hormones de l'orgasme, et l'une de ses nombreuses actions est de détendre le corps et de donner envie de dormir.

Donc si vous avez envie de vous assoupir après l'orgasme, surtout, laissez-vous aller : après tout, il n'y a rien de plus agréable que de s'endormir dans les bras de l'être aimé.

A lire aussi :
17 raisons pour lesquelles le sexe est un vrai boosteur de bien-être
Faire l'amour tous les jours pendant 1 semaine ? Vous pouvez le faire !
J'ai osé les photos érotiques

Ajouter les points
5
Points
Clémence
Je fais partie de la rédac' SBG, et j'aime écrire, sortir, m'amuser, manger (très important, ça aussi !) et partager. Je vous propose donc régulièrement de découvrir mes derniers coups de <3.