Beauté

Mes kilos et moi à la rencontre de Weight Watchers

28 mai 2014 - 12 : 49

Il y a des personnes qui sont naturellement minces, et il y a des personnes qui ne le sont naturellement… pas.


Il y a des personnes qui peuvent manger à peu près tout ce qui leur fait envie, en petites ou en grandes quantités, et il y a des personnes qui grossissent rien qu’en pensant à ce qu’elles aimeraient manger.


Je fais partie de la seconde catégorie. J’ai toujours été ronde. Sur les photos, on voit une petite fille rondouillette, toute mignonne avec ses cheveux longs et blonds. Ca pardonne à 6 ans. Bien moins à 34.


J’ai vu des tas de nutritionnistes. J’ai tenté des tas de régimes, ceux où l’on ne mange presque plus rien, ceux où l’on ne mange qu’un seul aliment, ceux où l’on mange des sachets. Tous ces régimes qui font maigrir votre joie de vivre en même temps que votre poids, et cela de manière inversement proportionnelle à la frustration qu’ils engendrent.


Des tas de kilos perdus, des tas de kilos repris. Des kilos de chocolats, des kilos de gâteaux, des kilos de grossesse, des kilos de déprime, des kilos d’angoisse.


Au lieu de faire des régimes, j’ai pris le parti de l’acceptation. Acceptation de soi, acceptation de l’image dans la glace, acceptation du poids sur la balance. Le combat n’est pas évident mais il est gagnable.


Mais alors, pourquoi cette inscription à Weight Watchers ? Sans doute parce que je vieillis, sans doute parce que 10 kilos de moins ce sera quand même mieux pour ma santé, sans doute parce que cela n’est pas un régime.


L’inscription est ultra simple. En deux clics, on reçoit son nombre de points. Le Graal.


En ce qui me concerne, 38 points par jour. Auxquels s’ajoutent 49 points bonus par semaine.


En gros, on peut manger ce que l’on veut, tant que l’on ne dépasse pas le nombre de points. Et c’est ça qui me convient. L’interdiction d’un aliment me donne aussitôt envie d’en manger démesurément.


Une fois que l’on a dit ça, il suffit de se familiariser avec la valeur en point de chaque aliment. Et c’est là que cela devient intéressant et drôle.


Intéressant lorsque l’on découvre avec horreur qu’une pizza vaut 35 points, qu’un big mac vaut 14 points, qu’une cuillère à café de Nutella (rien qu’une toute petite cuillère à café riquiqui) vaut 1 point.


Donc je peux manger une pizza, mais le reste de ma journée sera remplie d’aliments à 0 points, donc des fruits et des légumes.


Je peux prendre un pot de Nutella et une cuillère devant la télé, mais je devrai me contenter de courgettes le matin, courgettes le midi et courgettes le soir.


Drôle lorsque l’on découvre que, selon Weight watchers, 1 + 1 = 3. On nous aurait menti ?


Oui, 1 cuillère de Nutella (toujours la même riquiqui de tout à l’heure) à 1 point + 1 cuillère de Nutella à 1 point, eh bien cela donne 3 points. Ca fait réfléchir, c’est sûr.


Au final, j’ai de la chance, mon capital de points est assez conséquent (oui, enfin c’est calculé en fonction de mon poids et du poids à perdre, hein, donc je vous laisse imaginer…) du coup, les journées sont assez faciles à organiser.


Reste à voir si la promesse du kilo perdu par semaine sera au rendez-vous ! Je vous tiens au jus... de carotte bien sûr ! A 0 point !

Ajouter les points
5
Points