Culture

Ces mots ou expressions mal employés... ou comment ne plus passer pour une quiche #3

19 février 2013 - 15 : 55
par Seb

Ça faisait longtemps ! Je sais, mon fan club me réclame depuis des semaines, eh bien me revoilà chez les So Busy Girls avec un nouvel épisode de ma saga désormais célèbre sur toute la blogo : ces mots ou expressions mal employés tome 3 !

Je vous entends d’ici mes fans adorés, m’acclamer, vouloir à nouveau avoir la joie, la jouissance pour certains, de relire les deux précédents volets. J’entends également les nouveaux qui ont entendu parler de cette saga mais qui n’ont jamais eu la chance de se délecter des deux premiers épisodes. Vous les trouverez ici : épisode 1 et épisode 2.

Voici donc une nouvelle courte sélection de ces mots, termes, sigles, expressions, ou encore acronymes que nous employons mal, ou qui ne sont tout simplement pas français.

Ces fameux travers qui ont la capacité de nous humilier lors d’une interview au journal de 20h ou lorsque l’on présente notre manuscrit à un éditeur (deux situations de plus en plus fréquentes chez les blogueuses).

Non, je plaisante, mais ce sont des expressions qu'on utilise et qu'on entend PARTOUT sans même se douter que ça ne se dit pas du tout. Le problème, c'est que ça peut vraiment faire mauvaise impression quand vous passez un entretien, que vous voulez vraiment séduire quelqu'un pendant un premier rendez-vous ou tout simplement que vous parlez à une personne qui le remarquera... alors que vous ne vous rendez même pas compte que vous faites une faute !

Avouez que ce serait dommage, surtout si vous prenez soin d'éviter les mots vulgaires ou les fautes de grammaire de base. Voici donc 3 fautes qu'on entend sans arrêt mais qui ne se disent vraiment pas :

Le truc à mon frère ou le truc de mon frère ?

C'est une règle de grammaire de base que l’on apprend en primaire mais qu'on oublié hélas bien vite : l’expression de la possession se fait grâce à un simple mot : « de » (le chien de ma sœur).

Mais le langage populaire a déformé son utilisation en le transformant en « à ». Je mets l’accent grave car j’espère bien que les personnes qui l’emploient à mauvais escient se rendent compte qu’il ne peut pas du tout s’agir du verbe avoir.

Bref, cette déformation vient d’une distinction entre l’expression de la possession et celle de l’appartenance, deux notions différentes pour la langue française.

En effet, l’appartenance s’exprime avec le mot « à » (ce chien est à moi). La différence peut s’entendre en exprimant ce qui suit : cette chose appartient À quelqu’un, la possession  DE cette chose.

Donc si vous hésitiez, non : on ne peut pas dire le truc à mon frère, la phrase correcte est le truc DE mon frère.

J'y ai été ou j'y suis allé ?

Si vous entendez votre collègue vous raconter : « Cet été, j’ai été à Paris, et j’ai été alpagué par un vendeur à la sauvette », vous aurez peut-être envie de lui répondre  « Tant mieux  pour toi ! Mais ne penses-tu pas que tu es allé à paris plutôt que d’y avoir été ? »

Encore une déformation de langage parlé très courante mais qui n’a pas de sens d’un point de vue grammatical. Quand on va quelque part, pourquoi ne pas utiliser le verbe qui a été inventé exprès pour exprimer cette action : aller ?

On ne pourra donc pas dire « J'y ai été ». La phrase correcte est « J'y suis allé ».

Au jour d’aujourd’hui

Impossible de savoir d’où sort cette expression qui ne veut tout simplement rien dire. Avec le recul, je pense que les personnes qui l’emploient veulent certainement dire « de nos jours », « actuellement » ou tout simplement « aujourd’hui ».

Mais pourquoi ajouter « au jour » devant « aujourd’hui » ? Cela m’échappe complètement. Si vous aviez vous aussi cette mauvaise habitude, utilisez l'un ou l'autre : soit vous dites « aujourd’hui », soit vous dites « ce jour », ou encore « de nos jours ». Mais même si ça peut « au jour d'aujourd’hui » est redondant et incorrect.

Voilà pour aujourd’hui, ce fut court mais intense (comme toujours), mais n’ayez crainte, au jour d’aujourd’hui j’ai été dans beaucoup d’endroits où j’ai entendu des mots et expressions mal employés qui alimenteront mon prochain article à moi !

Si cette phrase vous a piqué les yeux ou hérissé le poil, c'est gagné : vous maîtrisez parfaitement ces trois expressions habituellement mal employées !

Découvrez maintenant pourquoi les gens intelligents préfèrent passer du temps seuls (si vous êtes un solitaire, c'est donc bon signe) et LE conseil imparable pour séduire et obtenir un deuxième rendez-vous 

Lire aussi :
Vous avez beaucoup plus de chances de séduire si vous savez écrire sans faire de fautes d'orthographe

C'est officiel : les femmes sont meilleures que les hommes en orthographe
 Pourquoi, à âge équivalent, le cerveau des femmes est plus jeune que celui des hommes

Ajouter les points
5
Points
Seb
Seb est Responsable des partenariats sur le webzine, c'est donc grâce à lui que vous pouvez profiter de chouettes concours ou de codes promos intéressants. Et accessoirement, il rédige quelques billets à ses heures perdues. Enjoy !