Humeurs

Cette entreprise offre 4 jours de congé à ses employés pour se masturber (et pourquoi c'est une bonne idée)

23 août 2019 - 17 : 04
par Clémence

Une entreprise qui encourage ses employés à prendre plus de congés pour avoir le temps de se masturber, ça vous semble insensé ? C'est pourtant bien ce que fait cette entreprise britannique pour améliorer la productivité de ses employés.

Car c'est prouvé : faire l'amour régulièrement permet d'être plus productif et plus heureux au travail. Et d'après l'entreprise britannique Lelo, la masturbation permet de profiter des mêmes bienfaits.

Cette entreprise de sextoys située en Grande-Bretagne propose ainsi à ses employés de bénéficier de quatre jours de congé supplémentaires par an pour rester chez eux et se masturber.

Convaincue des bienfaits de la masturbation sur la productivité, l'entreprise encourage ainsi ses employés à profiter de ces journées appelées self-love days en espérant que ceux-ci seront ensuite d'autant plus motivés à venir au travail et à être aussi productifs que possible.

Si cette initiative peut sembler surprenante, les bienfaits de la masturbation et d'une vie sexuelle épanouie sur le bien-être et la productivité sont, eux, bien réels.

Vous en doutez encore ? Alors foncez découvrir les 17 raisons pour lesquelles le sexe est un vrai boosteur de bien-être et les 8 bonnes raisons de faire l'amour plus souvent.

Cela devrait vous donner envie de vous y mettre, vous aussi... surtout si vous jeter un oeil à ce guide de la masturbation féminine et nos 5 conseils pour prendre du plaisir seule.

Lire aussi :
 Pourquoi faire l'amour est si bon... pour la santé
 Faire plus souvent l'amour permet d'avoir une meilleure mémoire (c'est le moment de s'y mettre !)

 Faire l'amour tous les jours pendant 1 semaine ? Vous pouvez le faire !

Ajouter les points
5
Points
Clémence
Je fais partie de la rédac' SBG, et j'aime écrire, sortir, m'amuser, manger (très important, ça aussi !) et partager. Je vous propose donc régulièrement de découvrir mes derniers coups de <3.