Famille

Les câlins reçus par un bébé peuvent modifier son ADN

17 décembre 2018 - 17 : 53
par Clémence

De nombreuses études l'ont démontré : l'amour et l'affection que les parents portent à leurs enfants sont essentiels et permettent même à leur cerveau de se développer.

Mais ce n'est pas tout : une nouvelle étude vient de prouver que les câlins reçus par un nouveau-né pendant ses premiers mois de vie pouvaient modifier son ADN !

Les câlins reçus par un bébé jusqu'à ses 6 mois peuvent modifier son ADN cérébral

Nos gènes peuvent être modifiés et transformés selon les comportements auxquels un nouveau-né puis un enfant est soumis pendant son développement.

Et l'importance de faire des câlins à un nouveau-né est dans ce cadre essentiel pour permettre un bon développement de son cerveau.

C'est en tout cas ce qu'a démontré une étude menée par l’Université de San Francisco pendant quinze jours sur des souriceaux.

Ces derniers ont été divisés en deux groupes. Le premier groupe a reçu de l'amour et de l'attention tandis que le deuxième groupe en a été privé.

Les chercheurs américains ont observé l'ADN des souriceaux et se sont aperçus que ceux qui ne recevait pas d'amour maternel présentaient une structure plus variable et moins stable de leur ADN.

Pour confirmer les résultats de leur étude, les chercheurs ont, à l'issue des quinze jours, placé certains souriceaux délaissés dans le groupe de ceux qui avaient été maternés et ils ont constaté une nouvelle transformation génétique.

L'absence de câlins et d'affection peut expliquer certaines pathologies psychologiques

Cette transformation est appelée la rétrotransposition et signifie que des séquences d'ADN sont capables de se multiplier et de se déplacer dans le génome pendant les six premiers mois de vie.

Là où les résultats de cette étude sont également intéressant, c'est que cela met en évidence le fait que cette modification pourrait être impliquée dans le développement de maladies comme la dépression ou la schizophrénie plus tard à l’âge adulte.

Les troubles psychiatriques n'ont donc pas forcément d'origine héréditaire, et cette étude devrait permettre de mieux comprendre leur origine et de trouver des traitements plus efficaces et mieux adaptés pour les combattre.

Dans tous les cas, il ne faut jamais minimiser l'importance des câlins et des bisous qu'on peut faire à ses enfants, et c'est encore plus vrai pour les tout petits bébés de moins de 6 mois.

Donc si vous avez une folle envie de prendre votre bébé dans vos bras, ne vous retenez surtout pas ! Vous ne pourrez lui faire que du bien.

Lire aussi :
Les psychologues révèlent ce qui permet au cerveau des enfants de se développer
Une étude montre qu'avoir un enfant après 30 ans augmente l'intelligence de l'enfant

18 photos de bébés comme vous n'en avez jamais vues

Ajouter les points
5
Points
Clémence
Je fais partie de la rédac' SBG, et j'aime écrire, sortir, m'amuser, manger (très important, ça aussi !) et partager. Je vous propose donc régulièrement de découvrir mes derniers coups de <3.