Beauté

Pourquoi je ne me maquille jamais

23 août 2016 - 16 : 14
par Apodioxe

Une chose est sûre, je ne me ruinerai jamais en dépenses excessives dans le maquillage. Le contenu de ma trousse réservée à cet effet se résume à une crème teintée qui se rapproche dangereusement de la date de péremption et à laquelle je pourrais bientôt dire « bye bye » car je n'en mets jamais, préférant exposer fièrement ma ride du lion déjà pas mal marquée.

Un mascara qui tient compagnie à ses potes fard à paupière et crayon à yeux que j'utilise tous les 36 du mois, deux rouges à lèvres couleur "rose bonbon déjà sucé" et puis quelques vernis parce qu'avec eux, c'est une véritable histoire d'amour.

Autrement dit, le fond de teint est chassé définitivement des produits que je daigne utiliser. Le blush, je n'en ai jamais trouvé l'utilité dans mon cas et la poudre n'est qu'un lointain et mauvais souvenir de mes années lycées.

A ce jour, je reste désespérément ignare au sujet des nouveautés. Je peux donc déclarer haut et fort que tout ce qui a trait de près ou de loin au maquillage dépasse, à ce jour, mon entendement.

Mais, pourquoi me direz-vous ? Et bien tout simplement parce que la séance de maquillage est pour moi aussi pénible qu'un détartrage dentaire. Un vrai calvaire dont je préfère me passer ! Non pas que je déteste ça mais c'est parce que sur moi, le maquillage ne produit pas le même effet que sur les autres !

Quand sur d'autres, le trio fard /crayon / mascara fait des miracles en créant de parfaits yeux de biche, je peux prétendre moi, concurrencer les yeux de panda. Je n'ai peut-être aucune technique mais je vous assure que mes yeux ne se prêtent pas à ce jeu là... Et, malheureusement, je suis comme allergique aux cosmétiques

Source photo : Apodioxe

Lors des grandes occasions qui demandent au moins d'avoir un visage rehaussé de quelques couleurs, j'appréhende à chaque fois ce que je vais devoir subir péniblement, devant discrètement  gratter mes paupières sans que le maquillage ne vire au drame.

Sur mes cils, le mascara fait non seulement des paquets, mais provoque également des démangeaisons épouvantables et le trait d'eye-liner engendre rougeurs et picotements. Je passe mes soirées à me lamenter et à me détester parce que je me fais avoir à chaque coup ! C'est toujours à ce moment-là qu'on me demande pourquoi je pleure. Je me sens un peu comme un lapin atteint de myxomatose, un lapin honteux qui plus est.

Mais ce n'est pas tout ! Qui dit maquillage dit forcément démaquillage et là, c'est pire : ce n'est pas un coton mais la moitié du paquet qui y passe ! Je ne vous parle pas de l'état de mes yeux après. Il leur faut au moins trois jours pour s'en remettre. Et le lendemain, mes yeux ne me remercient guère de la séance de démaquillage subie la veille.

Remplis de vaisseaux et tellement gonflés qu'on croirait que je me suis pris des coups de poing dans la tronche. Et c'est pareil pour le fond de teint ! Lorsqu'enfin, je parviens à tout enlever, gaspillant au passage une dizaine de coton, je suis rouge comme une pivoine. Et le lendemain, je me revois en pleine adolescence, avec des boutons qui ont fleuri sur mon visage durant la nuit.

Inutile de dire que dans ces moments-là, je me terre honteusement ne voulant croiser personne ! Voilà pourquoi je ne me maquille jamais, et pourquoi le maquillage ne sera certainement jamais un sujet que j'aborderai sur mon blog.

Des allergiques dans la salle ?

 

Ajouter les points
5
Points
Apodioxe
Trentenaire accro aux activités manuelles et aux vernis. J'aime la photographie et les longues balades en forêt. Je tiens un blog DIY et lifestyle et je partage avec plaisir mes tutos tricot !