Famille

5 choses à faire si votre enfant fait pipi au lit

20 novembre 2019 - 10 : 06
par Laura

Le « pipi au lit » ou énurésie concerne environ 10% des enfants, et touche plus fréquemment les garçons que les filles. On ne peut parler d’énurésie qu’à partir de 5 ans, car c’est l’âge auquel le contrôle physiologique de la vessie est vraiment acquis. 15% des énurésies disparaissent d’elles-mêmes chaque année, et il n’y a donc rien de particulier à faire pour aider son enfant, si ce n’est de lui redonner confiance en lui sans jamais chercher à le culpabiliser ou le punir. Cela n’aurait pas de sens, puisque l’enfant ne fait pas exprès de mouiller son lit, et que toute humiliation ne pourrait au contraire qu’aggraver la situation.

En attendant, il faut donc attendre patiemment, l’aider à écouter son corps, lui donner des conseils, éventuellement lui mettre une couche adaptée à sa taille ou une couche pour ado, comme celles de la marque DryNites, si besoin puisque 2% des adolescents de 15 ans sont énurétiques. Voici 5 choses que vous pouvez faire si votre enfant fait pipi au lit et que vous souhaitez l’accompagner en toute bienveillance :

1. L’encourager à aller aux toilettes régulièrement

Il est assez courant de voir un enfant tellement absorbé par son jeu ou son activité qu’il en oublie d’aller faire pipi. Penser à aller aux toilettes est une habitude à prendre qui ne tombe pas forcément sous le sens pour les plus petits. Vous pouvez aider votre enfant en lui proposant régulièrement d’aller aux toilettes ou en lui demandant tout simplement s’il a envie de faire pipi. Cela l’aidera à faire plus souvent le point sur ses sensations.

2. Lui apprendre à écouter son corps

Si votre enfant a tendance à ne pas écouter les signaux naturels que son corps lui envoie quand il a faim, soif, envie de dormir ou de faire pipi, vous pouvez essayer de lui apprendre à mieux écouter ce que lui dit son corps. Expliquez-lui que c’est important pour qu’il se sente bien et encouragez-le à être plus attentif à ces signaux. Certains sports comme le yoga ou des exercices de méditation pour les enfants peuvent l’aider à mieux prendre conscience de ses sensations.

3. Le rassurer

N’hésitez pas à discuter avec votre enfant pour l’encourager, le rassurer et parler librement de cette question de pipi au lit. Vous pouvez par exemple lui dire que ça arrive à tous les enfants, que c’est normal et qu’avec de la patience et un peu d’entraînement, il finira naturellement par mieux reconnaître les signaux de son corps. Vous pouvez aussi vous aider de livres éducatifs si vous ne savez pas comment présenter les choses. L’essentiel à retenir est de toujours rester positif et bienveillant sans jamais chercher à culpabiliser l’enfant.

4. Installer une veilleuse dans sa chambre

Cherchez comment vous pouvez faciliter l’aller-retour aux toilettes si votre enfant a envie de se lever pour faire pipi la nuit. S’il est plongé dans le noir, qu’il a froid, que les toilettes sont au bout du couloir, il risque de ne pas réussir à aller jusqu’aux toilettes même s’il se réveille à cause de son envie de faire pipi. Vous pouvez par exemple installer une veilleuse dans sa chambre, lui mettre des chaussons faciles à enfiler au pied de son lit, veiller à ce que l’interrupteur de sa lampe de chevet soit à portée de main ou lui laisser la lumière du couloir allumée pour que le chemin jusqu’aux toilettes soit plus facile.

5. éviter de trop le faire boire juste avant le coucher

Toute personne, enfant ou adulte, aura du mal à tenir toute une nuit sans faire pipi si elle a beaucoup bu juste avant d’aller dormir. Si votre enfant a tendance à boire beaucoup juste avant le coucher, proposez-lui de boire plus tôt les soirs suivants, dans l’idéal au moins 1h30 avant le coucher. Servez-lui un grand verre d’eau et encouragez-le à apaiser sa soif puis à ne boire que quelques gorgées avant de se coucher. De cette manière, il aura le temps d’éliminer et de vider sa vessie, ce qui l’aidera à tenir beaucoup plus longtemps sans faire pipi.

Ajouter les points
5
Points
Laura
Je suis gourmande, susceptible et râleuse (surtout quand on veut goûter mon dessert). Mais à part ça, je ne mords pas, je vous jure !