Beauté

Je me suis mise au running

10 septembre 2014 - 16 : 00
Depuis un an, on assiste à un phénomène de mode : la course à pied ou le "running" pour les branchées. On voir fleurir un peu partout sur la toile des minettes super bien foutues, abdos saillants sous la brassière Nike et jambes fuselées sortant d'un mini short des plus affriolant.

Pourquoi courir ?


Je me suis demandée pourquoi ces filles couraient. A lire leurs témoignages, elles se sentent mieux après, même si c'est dur sur le coup.

Je ne suis pas sportive pour un sou mais je vais quand même à la salle de sport une à deux fois par semaine. Histoire de ne pas être trop mollassonne (rappelez-vous : j'avais la fesse molle). Mais la course... je n'y arrivai pas ! Pas de souffle, pas de motivation...

Avec l'arrivée des beaux jours (au printemps donc), je me suis mise à culpabiliser de m'enfermer dans une salle de sport. En rentrant du boulot, je croisais souvent des joggueuses et j'ai eu un pincement de jalousie.

J'ai décidé de m'y mettre...


J'ai procédé par étape. Au début, je marchais terriblement. À force, j'ai allongé mon parcours, et petit à petit, j'ai de moins en moins marché. Je ne suis pas encore une runneuse hors pair, il m'arrive de marcher, d'avoir moins la pêche ou de ne pas y aller toutes les semaines.

Mais globalement, j'aime vraiment ça !

J'ai trouvé mon rythme


En courant 2 fois par semaine, à mon rythme, environ 20-25 minutes, je peux dire que je suis à peu près stabilisée. J'essaye de toujours courir plus. En ne marchant que si vraiment mon cœur est au bord de l'explosion ! J'ai deux parcours : un tout simple, que je fais assez "facilement" et un autre que je rallonge chaque fois un peu plus. J'alterne donc entre 1 course à mon niveau et 1 autre un peu plus "challenge".

Ce n'est pas toujours facile


Il y a des jours où vraiment, ça ne va pas. J'entame ma course avec un point de côté, ou bien je me démotive au bout de 10 minutes car je n'ai pas la pêche... Il y a des fois, où ce n'est pas facile. Quand c'est comme ça, je me force toujours à terminer ma course, quitte à marcher un peu. Et j'essaye de ne pas dramatiser. Ça ira mieux la fois d'après.

Pourquoi je continue ?


Oui, après tout, puisqu'il y a des jours où ça finit en crise de larme, pourquoi continuer ? Tout simplement parce que ça me fait vraiment du bien. Même quand je termine ma course en marchant, je me remets un peu question, je me vide la tête, je cherche des réponses à mes questions.

Et quand j'y arrive... Quand j'arrive à faire terminer ma course, à repousser un objectif, wahou, je me sens vraiment forte, prête à tout affronter.

Je reviens vers vous très vite avec mes astuces pour s'y mettre, pour s'y tenir et pour aimer ça.
Mon Petit Fourbi
Depuis toujours j'aime les produits de beauté, prendre soin de moi. Passionnée de photographie, j'ai décidé d'allier mon goût pour l'écriture et pour les cosmétiques et de monter mon blog. Mon petit fourbi est un blog beauté, qui présente les nouveautés ainsi que mes coups de cœur (ou mes flops d'ailleurs).