Famille

10 choses que vous ne devriez jamais lui dire

09 janvier 2018 - 18 : 32
par Mylène

Être parent, ce n'est parfois pas simple. Entre la privation de sommeil, les sautes d'humeur (dues pour beaucoup aux hormones, merci à elles !) et les tempéraments bien trempés du papa comme de la maman, ce n'est pas toujours simple de savoir ce qu'il faut faire et surtout, comment bien le faire.

Et être parent, la plupart du temps, c'est une aventure qu'on fait à deux. On doit donc traiter l'autre avec beaucoup de respect et de confiance, pour prendre les meilleures décisions possibles, mais aussi pour que les enfants comme les parents se sentent bien ensemble – entendre des parents se disputer ou crier l'un contre l'autre n'est agréable pour personne, et en particulier pas pour nos petits bouts.

Même si on est en colère, il y a donc un certain nombre de choses qu'on ne devrait jamais dire à celui ou celle avec qui on est co-parent, même si on est très en colère, et même si on a très TRES envie de le faire.

Toute la famille s'en portera en effet beaucoup mieux si vous évitez l'un et l'autre de prononcer ces 10 phrases très dures à entendre.

Lire aussi : 20 BD qui illustrent ce que ressentent toutes les mamans

parents-enfant-choses-a-ne-pas-dire-1

« Je te l’avais dit »

Même si ça fait toujours du bien d'entendre l'autre reconnaître qu'on avait raison depuis le début, lui balancer ça à la figure n'aide pas vraiment.

Et c'est particulièrement vrai quand on est parent, parce que c'est déjà bien assez difficile d'être maman ou papa sans avoir en plus besoin d'avoir de tels remords et de se sentir si mal pour les erreurs qu'on a pu commettre.

« Ce n'est pas ce qu'ils disent de faire dans le livre »

D'accord, vous avez lu tous les livres sur la petite enfance, consulté tous les blogs de parents et vous avez déjà bien réfléchi à tous les conseils que vous voulez appliquer avec vos enfants.

Mais ce n'est pas pour autant que le papa doit suivre et respecter tout ce que vous avez lu à la lettre, en particulier si ce ne sont pas des choses qui lui parlent ou auxquelles il adhère.

Une relation saine repose sur la confiance, et dans le feu de l'action, il vaut mieux avoir confiance en votre partenaire et considérer qu'il veut ce qui est le mieux pour votre petit bout.

Lire aussi : 9 raisons d'être fière (sans culpabiliser !) d'être une mère active

bebe-qui-dort-maman-parent-conseil

« Ils ne font pas ça avec moi »

Chaque enfant se comporte différemment avec les différentes personnes qu'il rencontre, et c'est particulièrement vrai avec ses parents. Ce n'est pas parce que votre petit bout est le bébé parfait avec vous et qu'il se comporte différemment avec son papa que ce dernier s'y prend mal.

Si vous avez l'impression que quelque chose ne va pas ou que votre moitié est en difficulté avec bébé, soyez indulgente et essayez de l'aider plutôt que de sortir une phase aussi décourageante et stérile.

« Tu as essayé de... pour l'endormir ? »

Quand on est au beau milieu de la nuit et que notre bébé est en train de pleurer, la dernière chose qu'on veut entendre est une liste de solutions qu'on a déjà essayées et qui ont lamentablement échoué !

Là encore, faites confiance à votre co-parent et partez du principe qu'il connaît les astuces que vous appliquez d'habitude pour l'endormir. Et si vous voulez vraiment intervenir, proposez-lui plutôt votre aide, comme ça, il saura vous dire comment vous pouvez le soulager.

« TU ne les as pas assez bien surveillés ! »

Les accidents, ça arrive, même aux parents les plus attentifs. Il vaut mieux éviter ce type de reproches culpabilisants car en l'accusant brutalement, cela ne fera que le rendre nerveux et il se renfermera sur lui-même.

Essayez plutôt de parler plus tard avec lui de vos attentes et de la façon dont vous aimeriez qu'il s'y prenne les prochaines fois. C'est une façon bien plus constructive de parler d'une situation qui vous préoccupe.

Lire aussi : Maternité : les 8 choses que je m'étais promis de ne jamais faire

assiette-faire-le-menage-vaisselle

« TU aurais pu faire le ménage »

Même les maisons les plus propres pourraient être mieux nettoyées. Quand on s'occupe des enfants, qu'on travaille, qu'on essaye de maintenir une vie sociale et de garder la maison à peu près propre, nos journées sont épuisantes.

Alors d'accord, la maison semble peut-être en désordre ou sale, mais il est aussi fort possible qu'un petit diablotin soit passé par là et ait fait une bêtise qui a laissé des traces juste avant que vous ne rentriez à la maison !

Voilà un exemple parfait qui prouve qu'il vaut mieux se retenir de faire ce type de réflexions désagréables...

« Le mari de ma cousine fait comme ça »

Comparer un parent à un ami ou un proche, c'est encore pire que de le comparer à des professionnels de la petite enfance.

C'est génial que votre cousine ait trouvé le mari parfait ou que la maman du meilleur ami de votre ami parvienne à tout faire sans jamais s'énerver, sauf que ce n'est pas votre cas.

En prenant l'habitude de faire des comparaisons sans cesse, vous allez vous rabaisser l'un et l'autre et cela ne vous apportera rien de bon. C'est donc une mauvaise habitude à éviter à tout prix.

« Ma mère m'a conseillé d'essayer ÇA »

On pourrait penser que nos mères sont les personnes parfaites pour nous donner des conseils et connaissent tout ce qu'il faut savoir sur le fait d'être parent, puisqu'elles l'ont elles-mêmes été il y a quelques années.

Pourtant, certaines choses ont bien changé depuis notre enfance, et on sait aujourd'hui que certaines règles que nos parents ont tenu à respecter étaient en fait de grosses erreurs.

En dehors de certains conseils qui vont à l'encontre de ce que le pédiatre a conseillé et qui peuvent être potentiellement dangereux pour la santé de votre bébé (notamment en ce qui concerne l'alimentation ou le sommeil), personne ne veut entendre qu'elle ou il ne fait pas comme sa belle-mère...

Lire aussi : 10 astuces pour se faire obéir des enfants sans crier

enfant-bebe-maman-tablette

« Tu vas vraiment dire oui ? »

Certains parents sont plus cools que d'autres et ont facilement envie de faire plaisir en autorisant les enfants à regarder la télé ou à manger quelques bonbons.

Mais cette phrase a le don de sapper l'authorité de l'autre parent devant l'enfant, et ce n'est vraiment pas l'idéal.

Mieux vaut discuter des alternatives possibles plus tard lorsque vous êtes seuls et que l'enfant ne peut pas vous entendre.

« Je ne leur aurais jamais laissé faire ça »

Nous sommes tous des parents différents, et nous apprécions tous différemment les capacités de nos enfants. Un parent aura peut-être envie de faire l'hélicoptère avec son enfant et de le faire sauter dans ses bras tandis que l'autre préfèrera faire des jeux plus calmes pour éviter qu'il ne se fasse mal.

C'est justement pour cette raison que c'est très stimulant pour un enfant de passer du temps avec ses deux parents. Dans tous les cas, faites confiance à votre moitié et partez du principe qu'il connaît suffisamment votre enfant pour avoir conscience de ses capacités et de ce qu'il est capable de faire (ou non).

Lire aussi : 40 choses que les mamans font tous les jours

data-matched-content-rows-num="3" data-matched-content-columns-num="3"
Ajouter les points
15
Points
Mylène
Je suis Mylène, blogueuse, beauty addict, Rédactrice en Chef du webzine So Busy Girls et maman de 2 petits bouts. Et fana de chocolat. Et de bons polars. On avait dit "courte description" ?! Ah oui, j'ai oublié de dire que j'étais très (très très) bavarde...!