Beauté

Pourquoi la méditation permet d'être plus heureux et en meilleure santé et comment commencer

17 septembre 2017 - 09 : 11
par Mylène

Cela fait des années qu'on entend parler des bienfaits de la méditation sur notre santé mentale, notre système immunitaire, notre vitalité et notre créativité. Pour les plus sceptiques, ça serait presque trop beau pour être vrai. Si vous faites partie de ceux-là, bonne nouvelle !

La science a montré que la pratique quotidienne de la méditation permettait en effet d'améliorer le bien-être, de stimuler la créativité et d'avoir un esprit apaisé. Alors faisons le point : que dit précisément la science sur les bienfaits réels de cette pratique très ancienne ?

Les bienfaits de la méditation

La méditation réduit l'anxiété. Une équipe de chercheurs de l'Université de Zagreb en Croatie a publié une étude sur l'impact de la méditation sur les ondes cérébrales. Les résultats de cette étude ont montré que la méditation pouvait aider à soulager différents types de troubles de l'anxiété.

La méditation stimule la créativité. Une autre étude publiée par le Creativity Research Journal a montré qu'après une séance de méditation, les participants de l'étude remportaient un score plus élevé que la moyenne aux tests de créativité et de résolution de problèmes.

Il y a moins de risque de souffrir de burn-out lorsqu'on pratique la méditation. Une troisième étude s'est intéressée au burn out, qui se caractérise par un épuisement émotionnel, et a trouvé une réduction significative de cet épuisement et du niveau de stress dans le groupe de participants qui pratiquaient la méditation régulièrement par rapport au groupe de personnes qui ne la pratiquaient jamais.

La douleur est plus facilement supportée. Une étude publiée dans le Journal of Psychosomatic Research sur la douleur chronique a montré que chez ceux qui pratiquaient la méditation, le niveau de douleur ne diminuait pas, en revanche, l'intensité de la douleur qu'ils ont ressentie leur a semblé moins inconfortable que pour ceux qui ne pratiquaient jamais la méditation.

Malgré tous ces résultats scientifiques probants, la méditation est toujours vue par beaucoup de personnes comme une activité hippie. Une étude américaine a révélé que 80% des Américains interrogés ont avoué préférer prendre un traitement médicamenteux pour soulager leur anxiété que de s'asseoir 20 minutes pour faire de la méditation. Peut-être que c'est parce qu'ils ne savent pas concrètement comment commencer la méditation. Si vous vous posez aussi cette question, voici un petit guide de démarrage facile de la méditation :

Comment commencer la méditation

Si vous avez envie de commencer à pratiquer une séance de méditation simple chez vous et d'en ressentir tous les bienfaits en seulement deux semaines, voici 8 étapes simples à suivre pour vous y mettre !

1. Choisissez le bon moment

Le meilleur moment pour pratiquer la méditation est sûrement juste après votre lever, car si vous repoussez votre séance à plus tard dans la journée, vous aurez tendance à la faire passer en dernier sur votre liste de choses à faire.

2. Faites-en une habitude

Commencez par prévoir votre séance de méditation sur votre planning pendant 21 jours. C'est normalement suffisant pour que vous preniez l'habitude de faire votre séance.

3. Evitez les distractions

Trouvez un endroit où vous pouvez vous asseoir sans interruptions pendant 15 à 20 minutes. Si vous avez des enfants en bas âge, choisissez un moment où ils n'auront pas besoin de votre attention immédiate et dites leur qu'ils peuvent s'asseoir à côté de vous mais que vous ne leur répondrez pas jusqu'à ce que vous ayez fini votre séance.

4. Le confort est la clé

Il est recommandé de s'asseoir plutôt que d'être allongé par terre ou sur un lit car votre corps associe le fait d'être allongé par terre avec le sommeil et vous aurez sûrement envie de vous assoupir si vous vous allongez. Veillez à avoir assez chaud. Et pas besoin d'adopter une position de yoga en vous asseyant : vous pouvez croiser les jambes si vous le souhaitez. Fermez les yeux si possible.

5. Commencez par vous concentrer sur votre respiration

Essayez simplement de laisser aller vos pensées en vous concentrant uniquement sur votre inspiration et votre expiration. Observez votre respiration sans chercher à la changer ou à la contrôler.

6. N'essayez pas de vous empêcher de penser

Vous avez environ 80 000 pensées qui traversent votre esprit chaque jour. Il est donc impossible de les empêcher de vous venir à l'esprit. Le but de la méditation est simplement de remarquer quand vous êtes en train de réfléchir et de vous re-concentrer de nouveau sur votre respiration. Cela entraîne votre cerveau à se concentrer pendant des périodes de plus en plus longues au fil des séances sans lui demander de ne plus penser.

7. Ne comparez pas votre méditation à celle des autres

Ne comparez même pas votre séance du jour de votre précédente séance. Chaque séance est différente, et porter un jugement sur votre méditation voudrait dire que vous avez essayé d'atteindre un but en pratiquant la méditation. Or, il n'y a pas de but particulier dans le cadre de cette pratique, à part la méditation elle-même.

8. Les bienfaits qui commencent avec la méditation se voient en dehors de la méditation

Vous remarquerez les bienfaits de vos séances de méditation non pas pendant votre méditation mais pendant le reste de votre journée. Vous remarquerez sûrement que vous êtes plus patient, plus créatif et que vous avez plus d'énergie.

Enfin, rappelez-vous simplement que la pratique de la méditation ne consiste pas à se mettre de côté et à chercher à devenir meilleur, mais à vous accepter et à devenir ami avec la personne que vous êtes.

A lire aussi :
Les bienfaits de la méditation sur notre santé
9 étirements relaxants que vous pouvez faire au lit
Cette prof de yoga montre que notre poids n'est vraiment qu'un nombre

Ajouter les points
15
Points
Mylène
Je suis Mylène, blogueuse, beauty addict, Rédactrice en Chef du webzine So Busy Girls et maman de 2 petits bouts. Et fana de chocolat. Et de bons polars. On avait dit "courte description" ?! Ah oui, j'ai oublié de dire que j'étais très (très très) bavarde...!