Famille

Tinder tue

12 mars 2016 - 11 : 57
par Camille G

En plein ère du sexe sans lendemain, je m’interroge quant à nos réelles aspirations. Souhaitons-nous vraiment « profiter » en repoussant sans cesse tout engagement pour finalement nous retrouver peut-être seuls à 40 piges ?

C’était mieux avant

L’hyperconsommation virtuelle nous conditionne dans une logique de zappeurs alors que finalement nous rêvons d’autres plans davantage romantiques. Les histoires sans lendemain fatiguent l’âme et n’apportent pas l’effet escompté. Finalement, la solitude nous a rattrapés alors que nous pensions la fuir dans les bras de notre dernier rencard.

Dans un récent article, The Times apprenait que 90% des ados américains espéraient rester « pour la vie » avec le même partenaire. Selon l'Ifop, 30% des internautes avoueraient être blasés des rencontres qui ne mènent nulle part. Nous sommes bien loin de la tendance consumériste qui plane dans notre société.

La fuite du cœur

Que celles et ceux qui n’ont jamais rêvé du coup de foudre, du grand amour ou des histoires amoureuses sérieuses lèvent la main. Intérieurement, voire inconsciemment nous idolâtrons secrètement les couples qui semblent perdurer. Mais comment font-ils ces êtres humains pour dépasser les 15 mois consécutifs sans infidélité ou sans coup bas ?

Parfois je me surprends à souhaiter de tout mon cœur de vivre une idylle sincère et respectueuse. C’est à se demander si finalement je me donne les moyens pour y accéder ? C’est comme si les Tinder and co nous plongeaient dans un cercle vicieux du toujours vouloir trouver mieux où planent exigence et critères en tout genre.

Nous voilà réduits à vivre des histoires d’amour… par procuration.

Force est de constater que les échecs sentimentaux et la vision peu optimistes des divorcés nous conditionnent à qualifier l’amour comme une utopie. L’amour devient même une forme de réussite sociale presque inaccessible.

Pour les personnes (comme moi) qui galèrent à faire des rencontres potentielles (et surtout potables, parce que non, être célibataire ne signifie pas pour autant être un ermite replié dans une grotte obligé de se caser avec le ou la première venu(e)) une nouvelle mode pointe le bout de son nez : le slow dating. Les sites et applications de rencontres comme Once propose de se concentrer sur une personne à la fois. Un pari risqué.

Finalement nous voulons changer la donne et inverser la tendance. Un retour à une sérénité de couple vrai et durable. Mais sommes-nous cependant prêts à sacrifier notre routine et à nous imposer des concessions ? Encore faut-il le vouloir….

Croyez-moi (ou non), les applications de rencontres finiront tous par nous tuer. Elles éteindront la flamme de l’Amour qui sommeille en nous.

Ajouter les points
15
Points
Camille G
Curieuse, Grande Gueule, Warrior mais complètement Fleur Bleue. Au fait je t'ai pas dit ? Je suis une gluten et lactose free pour avoir une belle peau (j'ai même créé une rubrique à ce sujet sur le blog pour vous aider à vaincre l'acné) !