Humeurs

5 choses que j'aurais aimé savoir avant de devenir rédactrice web freelance

12 décembre 2017 - 18 : 24
par Marie

Depuis un peu plus de 6 mois, j'ai laissé tomber mon emploi à temps plein pour pouvoir me consacrer pleinement à ma passion pour l'écriture.

J'ai bien sûr été tout de suite pleine d'enthousiaste... enfin, l'espace de quelques secondes. Et juste après, quand je me suis rendue compte en franchissant la porte du bureau que je n'y reviendrai pas le lendemain matin, je me suis mise à paniquer.

Aujourd'hui, j'ai plus de recul, et je me rends compte que, même si sur le moment je me suis sentie un peu perdue et que j'étais angoissée à l'idée de faire le grand saut, c'était la bonne chose à faire pour moi.

Devenir freelance et me mettre à mon compte a définitivement été la meilleure décision professionnelle que j'ai prise jusqu'à présent, et je pense en plus que c'était le bon moment pour moi.

Est-ce que ça a été facile ? Absolument pas, ça a même été particulièrement dur de lancer mon activité. Mais ça en valait la peine. Et autre chose : je me suis prouvée à moi-même que travailler en freelance, c'était possible.

Donc si vous rêvez vous aussi de vous mettre à votre compte et de vous lancer en freelance, j'ai envie de vous dire : allez-y !

Mais avant de sauter le pas, je vous propose de lire les 5 leçons que j'ai apprises en 6 mois de travail en tant que rédactrice web freelance... et que j'aurais bien aimé avoir en tête avant de me lancer !

Lire aussi : L'astuce dont vous avez besoin pour atteindre tous vos objectifs

1. Démarrer son activité demande un travail considérable

Quel que soit le secteur dans lequel vous exercez en tant que freelance, vous démarrez votre propre entreprise à partir du moment où vous vous mettez à votre compte. Et comme toute nouvelle entreprise, vous aurez besoin de faire du chiffre d'affaires pour survivre et grossir.

Donc comme vous êtes la seule employée de votre entreprise, vous devrez être prête à porter toutes les casquettes, et vous devrez être à la fois votre commercial, votre comptable, votre secrétaire, etc.

Si vous prévoyez de vous lancer en freelance, vous devez donc vous préparez à travailler beaucoup plus dur — et pendant bien plus longtemps — qu'un emploi classique avec un horaire de 9h à 17h.

Donc oui, vous raterez certains dîners entre amis, vous devriez faire des sacrifices et si votre expérience ressemble de près ou de loin à la mienne, vous travaillerez beaucoup plus pour gagner beaucoup moins (du moins, au début !).

Mais je vous encourage quand même à rester motivée et à vous secouer un peu, surtout au début, pour vous aider à tenir bon pendant la période de lancement de votre activité. Les jours meilleurs seront devant vous, il faut simplement travailler dur et en être convaincue ! (je sais, c'est hélas plus facile à dire qu'à faire...).

2. Le cadre et l'équilibre deviendront vos meilleurs amis

Bien sûr, l'un des principaux avantages de travailler en freelance et d'être à son compte est d'avoir une grande flexibilité. Quand vous travaillez en freelance, c'est vous qui décidez où vous travaillez, quand vous travaillez et sur quoi vous travaillez. Même si cette liberté semble vraiment idéale, ça peut devenir moins évident quand on veut avoir une meilleure productivité.

Parce que, comme je le disais juste avant, en tant que freelance, on doit travailler beaucoup puisqu'on est seul à bord. Et en même temps, on ne veut pas passer sa vie au travail non plus, car c'est également important de garder du temps pour sa famille, ses proches, ses loisirs, et de s'épanouir personnellement. La seule solution pour y arriver est donc d'améliorer sa productivité.

Pour cela, il est important de mettre en place une routine efficace et un planning précis qui vous permettra de n'oublier aucun rendez-vous professionnel et de tenir vos deadlines.

Cela vous permettra aussi de vous donner un cadre et d'avoir une vie équilibrée, ainsi que d'optimiser au mieux votre temps.

Et même si vous avez envie de travailler de longues heures pour avancer, rappelez-vous toujours que faire des pauses régulières améliore la productivité — c'est même l'un des principes fondamentaux de la méthode Pomodoro, réputée pour améliorer considérablement la productivité de ceux qui l'appliquent.

Lire aussi : Comment utiliser la méthode Pomodoro pour être plus efficace

3. La patience et la persévérance sont essentielles à votre réussite

Pour réussir en tant que freelance, vous aurez besoin de beaucoup de patience et de persévérance, surtout au début, car même si c'est votre rêve depuis toujours, cette nouvelle activité sera loin d'être parfaite.

Toutes vos tâches ne vous amuseront pas forcément, car vous devrez toucher à tout et même si vous êtes créative ou que vous aimez écrire, vous aurez beaucoup d'autres tâches totalement différentes à accomplir. Vous devrez parfois même sûrement relancer vos clients pour être payée, et faire de l'administratif, même si vous détestez ça (ce qui est mon cas !).

Malgré tous ces inconvénients, rester patient et persévérant chaque jour qui passe vous permettra de mieux gérer la frustration, le refus de certains clients et les doutes qui vous assailleront à un moment ou à un autre.

Lire aussi : 7 signes que vous êtes très productif

4. Vous n'êtes pas vraiment votre propre patron

Malgré ce que beaucoup pensent, même les freelances eux-mêmes, on n'est jamais réellement son propre patron quand on est à son compte.

Bien sûr, vous gérez vous-même votre planning, vos horaires et vos tâches quotidiennes, mais tant que vous travaillerez pour vos clients, vous devrez toujours répondre à leurs exigences, même (et surtout !) quand il s'agit de demandes urgentes de dernière minute. Et ces personnes — comme n'importe quel patron ! — attendent que vous fournissiez un travail de qualité, rapidement, et tout ça dans la bonne humeur.

Ca représente forcément un certain stress, peut-être même encore plus important que lorsqu'on est salarié d'une grande entreprise puisque là, au lieu d'avoir peur de se faire réprimander par son chef parce qu'on a fait une boulette dans un dossier ou qu'on ne l'a pas terminé à temps, on a carrément l'angoisse de ne pas se faire payer du tout ou de perdre son client si on se plante.

Donc dire qu'on est son propre patron quand on est freelance, c'est vrai pour certaines choses, mais pas pour d'autres !

5. Le mode de vie d'un freelance n'est pas glamour du tout

La vie de freelance ne permet pas de bénéficier d'une prime de participation et d'intéressement, des avantages réservés aux CE ou de congés payés. C'est un mode de vie bien à part que beaucoup de salariés ne comprennent pas du tout (et c'est normal, car c'est tellement éloigné du leur !).

Mais moi, je trouve que ça en vaut largement la peine. Travailler en freelance m'a permis de sortir de ma zone de confort, m'a aidée à évoluer et à me former personnellement et professionnellement car j'ai la chance de pouvoir travailler sur des projets qui m'inspirent beaucoup au quotidien.

En fait, travailler en freelance m'a permis de gagner ma vie tout en faisant ce que j'aimais. Et ça, malgré tous les inconvénients que comporte la vie de freelance (et qu'il ne faut bien sûr pas ignorer, surtout avant de se lancer !), je trouve que ça vaut tout l'or du monde.

C'est d'ailleurs pour cette raison que, malgré les doutes, les difficultés et les longues heures de boulot, je n'ai jamais eu envie de revenir en arrière...

Lire aussi : 5 choses à faire lorsqu'on travaille chez soi

data-matched-content-rows-num="3" data-matched-content-columns-num="3"
Ajouter les points
50
Points
Marie
Je suis Marie et je fais partie de la Rédac' de So Busy Girls. J'aime écrire et partager mes coups de coeur, et c'est pour ça que je suis ravie de pouvoir partager mes articles avec vous !