Lifestyle

La fin de l’été approche, la fatigue aussi

01 septembre 2017 - 16 : 36
par Laura

Le "blues de l'automne"

Comment ? Quoi ? La fin de l’été approche ? Ah oui, et la fatigue aussi... L’arrivée de l’automne signifie généralement une baisse de moral ainsi qu’une grosse fatigue. Phénomène décrit depuis l’Antiquité, il n'est pourtant reconnu comme étant une vraie maladie qu’en 1980, et porte aujourd’hui le nom de « Dépression saisonnière ». Considéré comme anodin pour la plupart des gens, il touche pourtant près de 10% de la population des pays nordiques et est plus fréquent chez les femmes (presque 4 fois plus que chez les hommes), souvent vécu pour la première fois dans la vingtaine.

Mais qu’est-ce qui explique ce phénomène et comment l’éviter ?

L’accumulation de toxines

L’été est souvent synonyme de chaleur, donc de transpiration. Même si un bon nombre de toxines est éliminé, cela ne suffit pas à enlever toute la toxémie de notre organisme. Pire, elle élimine par la même occasion énormément de sels minéraux et de substances nécessaires au bon fonctionnement de notre corps. Et plus la température monte, plus la quantité de ces substances perdues est grande, ce qui nous affaiblit grandement. Les fortes chaleurs compliquent l’élimination des toxines, en particulier celle des matières grasses, ce qui entrave la bonne circulation du sang et condamne celles-ci à stagner et à s’entasser, mais fatiguent aussi notre corps qui dépense de l’énergie à refroidir nos organes vitaux.

Et notre alimentation en vacances n’arrange rien : barbecues, restaurants, glaces, sodas,… une alimentation inadaptée a aussi un impact important sur notre corps. Riches en sucres, en graisses et en colorants, les produits qui nous semblent pourtant rafraîchissants sont un autre obstacle à l’élimination des toxines et saturent les organes dépuratifs. Pour vous donner une idée, vous trouverez sur cette page une liste d'aliments anti-déprime.

Le changement de saison rime avec l’arrivée du froid, le raccourcissement des jours, la baisse d’activité et de luminosité et provoque une désynchronisation de la sécrétion de mélatonine (hormone du sommeil) ainsi qu’une modification des concentrations cérébrales au niveau des neurotransmetteurs, dont la sérotonine qui régule l’humeur. Il n’est pas très fréquent que cette fatigue débouche sur une dépression dont les symptômes principaux sont une perte d’énergie, l’augmentation de l’appétit, prise de poids, état de tristesse régulier et un besoin de dormir plus, mais le risque existe. N’hésitez donc pas à consulter votre médecin si la fatigue persiste ! Ce phénomène est bien étudié aujourd’hui et est capable d’être pris en charge, et même prévenu.

Nos petits conseils

Si vous êtes encore en vacances, restez actives mais surtout sortez de chez vous le plus souvent possible pour bénéficier de la lumière du soleil, relativement faible en intérieur, en allant marcher ou faire du vélo par exemple. Conseil récurrent mais important, essayez de manger le plus équilibré possible et de ne surtout pas zapper le petit-déjeuner pour éviter le coup de barre de 11h. Dîner léger vous aidera à mieux dormir : la viande étant remplie de protéines, ce qui stimule votre cerveau et votre sommeil tarde à venir, il est donc préférable de manger du poisson par exemple.

Très en vogue en ce moment avec la vague du bio et du commerce équitable, l’utilisation des compléments alimentaires naturels, comme on peut en trouver sur le site de glucosamine.com, est aussi une solution. La star des compléments alimentaires antifatigue ? L’acérola. Cette petite cerise provenant des Caraïbes est extrêmement riche en vitamine C (plusieurs dizaines de fois plus qu’une orange), très importante pour notre corps puisqu’elle permet la production d’énergie ou encore le soutien général du système immunitaire. Grand classique en phytothérapie, le ginseng, racine originaire d’Asie, est utilisé depuis des millénaires en médecine traditionnelle chinoise. Excellent stimulant physique et intellectuel, il agit sur le système nerveux central pour doper l’énergie. Le guarana est quant à lui une plante cultivée en Amérique du Sud, riche en caféine (3 fois plus que le café) mais aussi en vitamines, en acides gras et en sels minéraux. Souvent conseillé pour favoriser la concentration et la mémorisation, notamment chez les étudiants.

Mais surtout détendez-vous ! Essayez-vous à la méditation ou à la sophrologie. Un peu de calme et de sérénité ne peut vous faire que du bien.

Ajouter les points
15
Points
Laura
Je suis gourmande, susceptible et râleuse (surtout quand on veut goûter mon dessert). Mais à part ça, je ne mords pas, je vous jure !