Geek

7 raisons pour lesquelles les smartphones nous rendent paresseux

21 septembre 2017 - 06 : 14
par Clémence

Beaucoup de gens affirment que nous nous reposons trop sur nos smartphones et que nous réfléchissons moins lorsque nous les utilisons. Et bizarrement, je n'arrive pas à trouver des arguments pour les contredire !

Car quand je pense à toutes les personnes qui se reposent sur leur téléphone plutôt que sur leur cerveau, je ne suis pas étonnée.

La question que je me pose, c'est est-ce que les smartphones nous rendent vraiment paresseux et nous encouragent à ne plus réfléchir ?

Lire aussi  : Si vous faites ça avant d'aller au lit, vous risquez de très mal dormir

1. Notre mémoire se dégrade à cause des GPS

La neuro-scientifique Veronique Bohbot et son équipe ont prouvé dans une étude que l'usage des GPS réduisait l'hippocampe, cette partie du cerveau qui nous permet de nous souvenir.

Et ça semble logique, finalement, car si vous avez une machine qui vous dit où aller, vous avez peu de chance de développer votre sens de l'orientation et de vous concentrer pour repérer où vous devez aller, quel feu vous avez dépassé, quel virage vous avez pris et à quel endroit, devant quel paysage vous êtes passé, toutes ces infos cruciales pour se souvenir de son chemin.

Lire aussi : J'ai survécu une semaine sans téléphone

2. Nous n'arrivons plus à être multi-tâches

Un chercheur à l'Université de Stanford a réalisé une étude qui a montré des résultats surprenants : ceux qui ont l'habitude de faire plusieurs choses en même temps (comme les personnes qui regardent la télé, surfent sur internet et écoutent de la musique tout en discutant sur leur téléphone, tout ça en même temps) ont plus de mal que la moyenne des gens à se concentrer sur une seule tâche.

Lire aussi : 10 conseils pour optimiser sa batterie de téléphone

3. Nous ne sommes pas patients

Disons par exemple que vous fassiez accidentellement tomber votre smartphone dans les toilettes. Oups ! Vite, quelle est votre première réaction ? Le récupérer, bien sûr, le sécher comme vous pouvez. Mais ensuite ? Vous essayez de le rallumer pour vérifier s'il fonctionne ?

Eh bien vous avez tout faux ! Ca, ce n'est que de la paresse. Car la bonne chose à faire pour préserver votre smartphone dans ce cas, c'est de l'éteindre, puis d'attendre plusieurs heures en espérant que les composants sèchent.

Et ensuite, seulement, de réessayer de le rallumer ! Comme on le ferait avec n'importe quel appareil auquel nous ne sommes pas addict, finalement...

4. Les smartphones font beaucoup de choses pour nous

Nous avons inventé de nombreuses applications qui permettent de travailler pour nous. Certaines applications permettent par exemple de contrôler ses radiateurs à distance pour pouvoir gérer la température qu'il fait chez soi, ou de lancer son aspirateur robot iRobot pour qu'il puisse nettoyer son salon.

Une application appelée FastCustomer permet même de vous mettre en contact avec des gens qui attendront à votre place lorsque vous appelez un service client, et qui vous contactent lorsque le temps d'attente est écoulé.

Mais sérieusement, là, on peut vraiment parler de paresse ! Beaucoup d'applications sont vraiment pratiques et aident les gens.

En revanche, d'autres comme cette dernière encouragent vraiment les gens à en faire de moins en moins.

5. Trop de requêtes passées sur les moteurs de recherche

Une étude très sérieuse a montré que les personnes qui utilisent leurs smartphones de manière intensive obtiennent de bien moins bons scores à de nombreux tests de réflexion, de logique et de problèmes simples.

Il faut donc croire que passer son temps à chercher des infos sur Google ou les moteurs de recherche en général n'aide pas du tout à développer ses capacités cérébrales, bien au contraire !

Et ce n'est pas si étonnant : car quand on passe une requête sur un moteur de recherche, on ne peut jamais être certain de la source (sauf pour quelques sites de confiance, tout de même) et beaucoup prennent donc pour argent comptant des informations qui ne sont pas correctes.

Et avec leur smartphone, ils agissent aussi beaucoup par paresse : au lieu de réfléchir à une question posée ou à un calcul, ils vont tout de suite chercher la réponse sur internet.

6. Les smartphones nuisent à notre instinct

Chercher et réfléchir, que ce soit à des questions précises ou pour trouver notre chemin, est instinctif. Hélas, les smartphones nous empêchent d'exprimer notre instinct et renforcent même notre addiction à ces appareils.

Nous ressentons ainsi le besoin de surveiller notre téléphone toutes les dix minutes. Même si nous n'avons ni nouveaux messages, ni emails, ni rien, nous continuons à le vérifier sur nos smartphones.

Si c'est aussi votre cas, il est peut-être temps pour vous d'apprendre à moins utiliser votre smartphone et à vous en défaire au moins quelques heures par jour pour apprendre à ne plus l'utiliser sans arrêt, et surtout ne plus dépendre de cet appareil qui peut s'avérer très utile en cas de besoin, ou être source d'une forte addiction dont il est ensuite difficile de se défaire.

7. Les enfants sont la proie des smartphones

Hélas, les enfants subissent eux aussi les inconvénients et les conséquences des smartphones. Il est très courant de voir des enfants en bas âge avec des smartphones dans la main.

Certains savent même mieux s'en servir que les adultes, et c'est bluffant (ou inquiétant, selon votre avis sur la question).

Mais vous allez me dire, quel est le mal ? Ca ne peut pas être mauvais pour eux, après tout, c'est de leur temps, non ? Pourquoi ne pas les faire commencer jeunes, justement, pour qu'ils sachent bien s'en servir quand ils seront adolescents et jeunes adultes, n'est-ce pas ?

Eh bien, non, pas du tout ! La preuve :

96% des jeunes enfants ont déjà utilisé un smartphone et d'après une étude américaine, les enfants entre 8 et 10 ans passent plus de sept heures sur les réseaux sociaux lorsqu'ils ne sont pas à l'école.

Cela retarderait leur développement émotionnel car passer du temps sur les réseaux sociaux limite les interactions sociales en face à face et ne stimulent pas notre cerveau.

Vous allez me dire "mais nous aussi, quand on était ados, on passait du temps sur les écrans, et ça s'est bien passé pour nous".

Oui, sauf que nous sortions aussi, nous passions du temps entre amis, nous faisions des activités à l'extérieur, du sport, des arts créatifs, nous avions de nombreuses stimulations en dehors des smartphones et des écrans.

Aujourd'hui, à cause des écrans, les enfants sont privés de cette expérience, s'ennuient dès qu'ils n'ont pas de smartphone ou de jeux vidéos entre les mains.

Sans rentrer dans le jeu du "c'était quand même mieux avant, nous on n'avait pas ça", on ne peut tout de même que reconnaître que les smartphones nous ont rendu mentalement paresseux, et nous poussons nos enfants, nos neveux, nos nièces à faire pareil en s'asseyant tout bêtement devant un écran et en laissant la technologie les éduquer.

Conclusion

Même si les smartphones sont bien pratiques et nous apportent une aide pratique au quotidien, ils comportent énormément d'inconvénients qu'il faut bien prendre en compte.

Parce que nous ne voulons pas perdre nos compétences cérébrales, n'est-ce pas ?

Alors mieux vaut limiter notre usage du smartphone au minimum, ou du moins, essayer de ne pas développer d'addiction au smartphone !

Ajouter les points
15
Points
Clémence
Je fais partie de la rédac' SBG, et j'aime écrire, sortir, m'amuser, manger (très important, ça aussi !) et partager. Je vous propose donc régulièrement de découvrir mes derniers coups de <3.