Humeurs

Vis ma vie de secrétaire médicale

06 janvier 2017 - 16 : 02
par lilou

Lundi, huit heures. Je suis dans les starting-blocks ! Je bascule la ligne des urgences vers celle du secrétariat. Et c'est parti !

- Maison médicale bonjour.
- Bonjour, je voudrais un rendez-vous en urgence avec le docteur M.
- Quelle est l'urgence madame ?
- J'ai mal à la gorge depuis une semaine.
- Avez-vous de la température ?
- 38.
- Je vous propose cet après-midi, dix-sept heures trente.
- Dix-sept heures trente ! Vous n'avez rien avant ?

Dans ma tête, je me dis que cette patiente a la gorge qui la grattouille depuis huit jours, et qu'avec les plannings archis blindés de ce lundi, je ne peux pas faire mieux. Je lui réponds aimablement :
- Non, je suis désolée, tout est complet avant.

La femme s'énerve et me rétorque :
- Si je comprends bien, je peux toujours crever !

Ce à quoi je lui dis posément, car il faut bien l'avouer, quand un patient vous agresse dès les premiers coups de fil pour un simple mal de gorge, il est indispensable de garder son calme :
- Je vous donne un rendez-vous, je ne refuse pas de vous recevoir. Soit vous acceptez celui-ci, soit vous essayez de trouver mieux dans un autre cabinet médical.

Comme par enchantement, elle s'incline.
- C'est bon, laissez dix-sept heures trente.
- Au revoir madame.

Pas d'au revoir, elle m'a raccroché au nez ! Ce genre de conversation a lieu des dizaines de fois par jour. Il faut être zen et surtout savoir déceler les vraies urgences, celles qui ne peuvent pas attendre.

secretaire-medicale
Durant des heures, le téléphone sonne. Il faut décrocher, raccrocher sans cesse.
Durant des heures, les patients défilent. Il faut les accueillir, mettre à jour leurs coordonnées personnelles, les renseigner.
Durant des heures, les papiers s'empilent sur mon bureau. Il faut les trier par médecin, les scanner, les archiver.
Durant des heures, les docteurs travaillent. Il faut répondre à leurs diverses demandes professionnelles et personnelles, comme « Appelez-moi le service du docteur K. », « Trouvez-moi le dossier de monsieur J. », « Avez-vous fait du café ? », « Pouvez-vous me prendre un rendez-vous chez le coiffeur ? », « Si mon épouse appelle, merci de me la passer », etc...

Bref, un métier prenant que j'exerce depuis sept ans, mais que j'adore. Je travaille pour cinq médecins au sein d'une maison médicale, les tâches ne manquent pas et sont très variées. Pour être une bonne secrétaire médicale, selon moi, il faut être organisée, patiente, à l'écoute des patients, vive d'esprit, agréable et souriante. Fini le cliché de la secrétaire en mini-jupe et talons aiguilles, passant des heures dans le bureau du patron, ou celui de la secrétaire assise le cul sur une chaise devant son ordinateur, mastiquant un chewing-gum tout en se limant les ongles ! Revalorisons ce métier ! Je n'ai pas cette impression de routine avec mon job. Je ne suis jamais allée bosser à reculons, jamais. Je considère mon lieu de travail comme ma seconde maison.

Secrétaire médicale parce que je le vaux bien !

A lire aussi :
Vous n’aimez pas votre travail ? Alors regardez vite comment ces 18 personnes gagnent leur vie !
 Une entreprise suédoise met en place des journées de 6h de travail - et le résultat est épatant !
LA chose que ceux qui réussissent au travail font tous les jours

Ajouter les points
15
Points