Famille

Faut-il coucher dès le premier soir ?

27 mars 2014 - 13 : 25

Je viens de passer un moment merveilleux avec une personne qui me plaît encore plus que je ne l'aurais imaginé. Nous avons dîné dans un petit restaurant romantique, l'endroit idéal pour un premier rendez-vous, qui laisse présager le meilleur pour la suite. J'invite cette personne à prendre un verre chez moi. Nous continuons à discuter puis, petit à petit, nos lèvres se mêlent en un baiser intense. C'est le genre de baiser qui nous fait oublier tout le reste... Rien d'autre n'existe, mis à part cette personne, ses lèvres, sa langue, sa main qui caresse délicatement ma joue et qui finit par descendre, descendre... En mon for intérieur, je me dis : "Oui ! Oui ! Continue ! Descends! C'est trop bon !!", quand soudain, ma voix, comme indépendante de ma volonté dit : "Non ! Pas encore, c'est trop tôt !"


Quoi ??? C'est moi qui ai dit ça ??


La personne en face me dit :" Tu as raison, cela ne serait pas raisonnable". Et dans un sourire, elle me dit : "Je dois y aller, je te rappelle très vite..."


Après avoir fermé la porte, je me suis dis : "Non mais quel con, c'est sûr, je n'aurai plus jamais de nouvelles !!"


Cela n'est pas dans mes habitudes de ne pas coucher quand j'en ai l'occasion. Je ne suis qu'un homme après tout et rien n'est plus agréable que de succomber aux plaisirs de la chair, mais là, j'ai préféré attendre. Ce rendez-vous a été tellement parfait que je ne voulais pas succomber à ses charmes trop vite. Je ne suis pas un homme facile ! (Oui j’avoue, je me demande qui pourrait encore croire ça...)


J'ai réalisé que je voulais que cette personne me connaisse mieux personnellement avant qu'elle ne me connaisse physiquement. Je ne veux pas d'un simple plan cul avec elle, je veux quelque chose d'autre, quelque chose de plus sérieux. De plus, coucher avec quelqu'un que je connais à peine, juste pour contenter mes pulsions sexuelles ne m'intéresse plus ! Il me semble préférable de la connaître mieux et le sexe sera en quelque sorte "la cerise sur le gâteau".


maxresdefault


Le lendemain, j'ai retrouvé quelques amis et j'ai posé la fameuse question que l'on pose tôt ou tard à ses potes : "Est-ce que j'ai bien fait ?"


"Il est évident que tu as bien fait", me répond une amie célibataire depuis deux semaines après que son copain l'ai larguée pour se mettre avec une blonde qui a autant de classe et de dignité que Miley Cyrus ! "Il ne faut pas que tu te brades, il est important de bien connaître la personne avant de t'engager à ce niveau-là. Il faut que tu te préserves, c'est une chose essentielle, j'ai lu ça dans COSMO. Regarde, je me suis engagée corps et âme, pensant avoir trouvé LA bonne personne, et finalement, le mec que je croyais idéal ne pensait en fait qu'à une seule chose : son PÉNIS. Une relation uniquement basée sur le sexe ne t'amène que dans un seul endroit : le lit et c'est tout..."


Elle marque un point...


"Ce n'est pas forcément vrai, répond mon meilleur ami qui aime papillonner de filles en filles. Pour moi, tu aurais dû coucher avec elle. Imagine : vous vous entendez super bien, vous parlez de tout, vous êtes sur la même longueur d'onde, et au lit, elle est nulle. Ce ne sont pas ses discours qui te feront prendre ton pied ! Avoir un mauvais partenaire sexuel ne fera que rendre la relation médiocre. En couchant dès le premier soir, tu es fixé.


C'est généralement pour cela que je ne rappelle jamais mes mauvais coups, à quoi ça sert de s'en encombrer, alors qu'il y a des super bon coups avec qui je pourrais m'entendre très bien ?"


C'est à ce moment qu'une autre amie est intervenue dans le débat, elle est catholique pratiquante, toujours vierge. Cette personne force mon admiration : elle parvient à tenir une ligne de conduite irréprochable alors que nous tous autour sombrons dans la débauche... "Vous mettez vraiment le sexe sur un piédestal, vous passez à côté de l'essentiel : l'esprit. Je suis restée deux ans avec un garçon, j'ai mis les choses au clair dès le début : pas de sexe avant le mariage. Il était d'accord, nous avons vécu une relation basée sur l'échange, le partage, les sentiments. Ce fut une histoire merveilleuse..."


"Alors pourquoi vous avez rompu ?", me suis-je risqué à lui demander.
"Il est entré dans les ordres".
C'est le risque à trop attendre, me suis-je dis...


Une fois rentré chez moi, j’ai repensé à tout ce qu'il s'est dit, à tout ce que je ressens... Toutes ces idées contradictoires, sans vraiment trop savoir quoi penser... Parfois, les amis vous aident à y voir plus clair... et parfois non, bien au contraire.


Mon téléphone se met à vibrer, c'est un texto, d'elle... "J'ai vraiment passé un bon moment avec toi. J'aimerais beaucoup que l'on se revoit. Tiens moi au courant, j'attends ta réponse..."


Peut-être est-ce un signe... Maintenant, la question à se poser, c'est : "Faut-il coucher le DEUXIÈME soir ?"


marie-antoinette-coppola



dorian-92px

Article rédigé par Dorian Baptiste
Lire d'autres articles Humeurs
Retrouver Dorian Baptiste sur son blog ou sa page Facebook


Ajouter les points
15
Points
La Rédac' SBG
Toute l'équipe de la rédac' travaille d'arrache-pied pour vous proposer des articles intéressants, tester les dernières nouveautés, dénicher des bons plans et vous proposer de beaux concours. Suivez le webzine sur les réseaux sociaux pour ne pas rater nos derniers articles !