Humeurs

J’ai testé pour vous : chercher un appartement à louer à Paris

11 septembre 2017 - 16 : 30
par Laura

C’est tout simplement l’horreur, le vrai parcours du combattant.

D’abord, il y a tous les ploucs qui louent des appartements et n’enlèvent pas les annonces une fois que ceux-ci ne sont plus sur le marché. Tu appelles et on t’envoie presque balader. La moitié de ta sélection disparaît d’un coup, comme ça (petite astuce pour les propriétaires : enlevez votre annonce du site si vous ne voulez plus qu’on vous appelle).

Ensuite il y a les agences.
Celles qui te mettent à l’aise tout de suite, en te disant qu’avec un CDD c’est mort, tu ne trouveras jamais rien.
Et celles qui te disent qu’il y a déjà deux ou trois dossiers sur la location en question (donc ce n’est pas gagné, en langage codé).

Les sites de particuliers peuvent apparaître comme une solution. Sauf que les propriétaires deviennent très frileux et que même avec une caution parentale, ils s’en fichent totalement. Ce qu’ils veulent c’est ce fameux CDI, ce put*** de CDI.

Après, tu peux essayer la colocation. Si tu es seule avec un enfant, c’est déjà plus compliqué. C’est rare, en effet, que les gens sautent au plafond quand tu leur annonce le package. Mais les colocations de parents solos se développent à la vitesse grand V. Il suffit juste de trouver la bonne personne !

En désespoir de cause, tu reviens sur tes critères de base.

Et là, tu peux être sûre que tu en trouves des horreurs, des appartements avec les WC sur le palier (ça existe encore !), d’autres avec les murs peints en jaune pisse, ou encore des trous à rats où tu es certaine de te peler les miches au moins 8 mois dans l’année. Dans d’autres, le placard à balais fait office de douche et l’humidité fait des cloques au plafond.

Entre temps, tu peux toujours déposer un dossier pour une demande d’HLM, tout en sachant que le délai d’attente est de cinq ans environ et que ton salaire doit être au ras des pâquerettes pour que tu obtiennes le « yes ! » tant espéré. Si tu connais quelqu’un à la mairie, tu as des chances d’obtenir quelque chose beaucoup plus rapidement.

Bien sûr, il y a la méthode forte qui consiste à passer dans l’illégalité, en modifiant contrats de travail et bulletins de salaire sur Photoshop. Quand c’est ca ou un squat à Nanterre, on hésite beaucoup moins !

Ajouter les points
15
Points
Laura
Je suis gourmande, susceptible et râleuse (surtout quand on veut goûter mon dessert). Mais à part ça, je ne mords pas, je vous jure !