Geek

L’essor du podcast et ses apps, quel avenir pour ce secteur ?

06 novembre 2019 - 16 : 35
par Laura Depuis leur apparition, le podcast et ses applications ne cessent de croître en notoriété. Découvrons ensemble les perspectives d’avenir de ce secteur.

Dans un contexte fortement marqué par la mobilité et où des formats d’écoute innovants font leur entrée sur la scène sonore, le podcast est une tendance en plein développement. Compte tenu de cette effervescence, on s’en sert au maximum et de tous les côtés, en particulier de celui des annonceurs. Le moins qu’on puisse dire, c’est que le marché du podcast n’est pas prêt de chuter.

Le podcast, une tendance qui change la danse

Alors que le numérique s’est confortablement installé dans les habitudes, la radio change de veste. Adieu les traditions ; bienvenue la simplicité, la praticité et l’efficacité. Depuis son apparition, le podcast est partout, et une application de podcast est la chose à avoir absolument.

Que ce soit en mode native ou podcastée, en diffusion indépendante ou sur internet, l’audience du podcast s’est élargie, la tendance s’incrustant dans les habitudes du quotidien et les sites se multipliant à un rythme vertigineux.

Ainsi, l’éventail très vaste des thématiques abordées ne comprend plus seulement les technologies, la cinématographie, la culture et le gaming. De nouvelles thématiques telles que le sport, le numérique, la politique, la musique, la mode, l’éducation, etc. se sont agrégées à la liste. Pour les annonceurs, c’est l’extase en langage de chiffres.

juan-pablo-rodriguez-X6jtULYJQz8-unsplash

L’engouement des entreprises pour le podcasting

Avec la pluralité croissante des thématiques abordées, le média de niche qui ne s’enroulait qu’autour de thématiques spécifiques, se contentant d’une audience restreinte, n’est plus d’actualité.

Face à un tel essor évident dans le taux d’audience et la fréquence élevée d’écoute, les professionnels du secteur du marketing perçoivent en ce secteur un filon à exploiter absolument.

Alors, du côté des annonceurs, on se grouille pour maximiser l’opportunité. Le podcast s’est mué en un outil de choix dans les stratégies marketing des entreprises qui s’en servent pour la promotion de leurs produits et de leurs services.

Un aperçu sur le marché actuel du podcast

Il est vrai qu’en France, on note un démarrage plus ou moins timide sur le marché du podcasting. Toutefois, cela n’empêche pas de faire des prévisions et d’anticiper le comportement du marché dans les mois, ou peut-être dans les années à venir. Cette anticipation se fondera essentiellement sur les tendances que nous avons observées aux Etats-Unis.

À en croire les études de Triton Digital et d’Edison Research, environ 45% du marché américain est intéressé par les applications de podcast. En chiffres, ce pourcentage équivaut à plus de 130 millions de consommateurs potentiels.

Environ 41,7% des publicités sur podcast sont intégrées aux fichiers au cours de leur téléchargement. Côté plateformes, YouTube, Apple et Spotify se partagent le gâteau à raison de 53% pour le premier, 28,8% pour le deuxième et 28,3% pour le dernier.

PwC et l’Interactive Advertising Bureau ont également mené une étude sur la question. Il en est ressorti que les podcasts ont généré à eux seuls environ 479 millions de dollars revenus publicitaires en 2018 seulement.

Quel avenir pour le secteur du podcast ?

Lorsqu’on compare les revenus publicitaires générés par les applications de podcast en 2018 à ceux de 2015 qui n’étaient que de 105,7 millions de dollars, on peut bien se permettre de faire quelques projections : les podcasts pourraient générer 1 milliard de dollars en 2021. On pourrait aller bien plus loin et imaginer que les applications de podcast seront bientôt intégrées aux prochaines voitures connectées. Pourquoi pas ?

Toutefois, il faut reconnaître que le podcast a encore du chemin à faire. En effet, bien qu’il soit perçu comme une sorte d’eldorado publicitaire, certains investisseurs restent encore timides, compte tenu de l’absence de mesure précise de l’audience et de la difficulté relative à la mesure du ROI qu’il génère.

Quoi qu’il en soit, on est bien inquiet quant à l’avenir des agences de pub qui sont restées dans le classique, car le podcast ne donne visiblement pas l’impression de perdre de l’audience. Au contraire.

Ajouter les points
5
Points
Laura
Je suis gourmande, susceptible et râleuse (surtout quand on veut goûter mon dessert). Mais à part ça, je ne mords pas, je vous jure !