amoureux

Page 1 à 3123

Je t’aime, moi non plus

Love Je taime, moi non plus

 

C’est l’histoire d’un Mec et d’une Nana qui se rencontrent en soirée. Tout se passait bien mais le mec, torturé, commence à sortir tout son baratin de perfection et la Nana perd pied.

 

Ne se retrouvant pas dans cette relation tronquée, elle fausse la donne et renvoie une image mirée…

 

Catharsis. Plus moyen de bouger, incapable d’être naturelle, ça ne sert à rien de persister. Well done. Stop it now. Good bye bébé.

 

Oh, oh ! So easy ! Les « Je tiens à toi Mais » font leur apparition… Oui, mais ils ne vont qu’un temps et… Continuer la lecture

Peur de toi

peurfrissons Peur de toi

 

J’allume une cigarette. Ma peur y prend feu, ma tête se jette dans l’oreiller. Je voudrais m’étouffer, et par mes cheveux, et par tant de goudron et par cette angoisse qui ronge petit à petit mon bas du ventre, et remonte, et remonte, comme une petite bête mesquine, bien trop fière de me faire vomir. Plus je cherche à fermer mes paupières, plus elles sursautent.

 

Je n’aurais pas dû le faire.

 

Je n’ai plus l’âge, plus l’habitude. Je n’ai pas connu de frissons amoureux depuis plusieurs mois. Qu’est-ce que je vais en faire, moi, s’ils surviennent ?… Continuer la lecture

Tu me plais, moi non plus !

Tunnel of Love1 Tu me plais, moi non plus !

 

Alors, le sujet du jour, si c’en est un, est de comprendre mon incapacité envers autrui à lui avouer que j’ai le cœur qui s’emballe à son égard.

 

Pour commencer, je dirais qu’avoir quelques kilos non assumés empêche de dire au type « Tu me plais ! Baisons ! ». Tu te caches derrière une apparence qui ne te ressemble pas, que tu ne souhaites pas. Tu te demandes même parfois comment ce boudin sur pattes pourrait plaire et séduire. Mais, JAMAIS, tu ne te dis que si tu ne te plais pas, il sera forcément difficile… Continuer la lecture

Knock knock knockin on your heart’s door

Pont Knock knock knockin on your heart’s door

 

C’était une de ces soirées verres à la main qui avait le visage de la banalité. Ils parlaient tous trop, vite, alignaient des mots de trop. Ils jouaient des coudes sans se toucher, jouaient à touché-coulé. Les femmes étaient, les hommes voulaient. Les unes toisaient, les uns bombardaient. C’était une interminable partie d’attrape-moi-si-tu-peux qui pesait une tonne et piétinait toute émotion véritable, celle qui en jette, comme une convulsion. Une tristesse hilarante n’épargnait pas cette fausseté asphyxiante. Et quand une conversation de surface décidait de faire un plongeon, ceux qui ne savaient pas faire dans le vrai étaient en… Continuer la lecture

La liste au Papa Noël pour un garçon « parfait pour moi »

GARCON PARFAIT BRONZINO La liste au Papa Noël pour un garçon « parfait pour moi »

 

Certes, l’homme idéal n’existe pas (ou alors il est déjà marié, enfermé dans un château, avec une garde armée qui veille sur le joyau) ! Mais rien ne nous empêche de rêvasser à la possibilité d’un clone de l’homme idéal.

Je ne parle pas physiquement (bien que si un facsimilé de Jude Law existe, merci d’écrire à la rédaction qui fera suivre… C’est dans leur intérêt aussi, d’ailleurs aux rédactrices !) mais surtout au niveau « environnement mental ».

 

Je vous épargne le couplet du « les contraires s’attirent » qui est… Continuer la lecture

La pauvre fille

Lapauvrefille La pauvre fille

 

J’avais monté tous les plans. La salle de bain, les voyages, ma période d’ovulation. Tout était prêt.

 

Je savais déjà ta façon de me dire bonne nuit le soir. Où tu placerais tes baisers sur mon front et la folie qu’on aurait de faire l’amour sur le tapis du salon.

 

Je devais organiser une fête surprise pour ton anniversaire. Faire péter le champagne et un peu de ma braguette. T’attraper le bras et t’emmener dans la chambre. T’agripper sauvagement, remercier le ciel et sourire sous l’approbation des regards de nos vieux posters au mur.

 

Ce n’est… Continuer la lecture

Son parfum #3 : leur peau

homme et femme qui sembrassent nus Son parfum #3 : leur peau

 

Ce dont il se souvient de leur relation, ce qui lui manque le plus aujourd’hui, c’est son odeur. Ou plutôt leurs odeurs mêlées. C’est le souvenir le plus exaltant qu’il lui reste d’eux, de ce qu’ils étaient. Leur union formait une harmonie des sens, des courbes délicates et précises, des mouvements fluides, une douceur sans pareille, des sons rythmés aux variations parfaites dont le souvenir revenait encore à lui par vagues d’une douce nostalgie.

 

Il se souvient de sa retenue quand il déposait de tendres baisers dans son cou, elle frissonnait timidement. Il se souvient de sa peau… Continuer la lecture

Et ça continue…

 Et ça continue…

 

Encore et encore, et ce n’est pas que le début ! Ouvrez grands les yeux ! Cupidon a ressorti la flèche, l’arc et peut-être même que cette fois-ci, il nous a sorti les lunettes de vue (à sa vue ?).

 

Ça fait déjà une semaine que tu surfes sur cette vague. Pas très sûre de toi, pas tellement en équilibre mais tu t’es complétement jetée à l’eau. L’année dernière, tu l’avais croisé à cette réunion. Réunion professionnelle. Vos regards se sont croisés et là… Tu as littéralement fondu. Lui avait cet air de… Continuer la lecture

Vibrations amoureuses

vibration amoureuse camilleg.fr  Vibrations amoureuses

 

Ces derniers temps dans ta pauvre de vie de célibataire endurcie (et encore le mot est faible) la seule chose qui vibrait était ton iPhone. Revirement de situation le week-end du premier mai, passé à Strasbourg.

 

« Tu es à Strasbourg ?! » Facebook Messenger vibre, il est 22h. Lui c’est un garçon, le beau gosse sur qui tu avais bavé à l’âge de 21 ans. Cinq années que vous prenez des nouvelles virtuellement. Vous aviez sympathisé à l’époque sur MySpace et n’aviez enclenché aucunement la stratégie drague. Il te plaisait c’est clair… Continuer la lecture

Quand on n’arrive pas à voir ce qu’on a sous le nez

lenore Quand on narrive pas à voir ce quon a sous le nez

 

A 18 ans, j’allais boire un verre à la pause et écrire mes partitions dans le même petit café, à vingt mètres de mon école, presque tous les lundis.  Premièrement parce que ce café était confortable, mais aussi parce que le serveur était très séduisant.

 

J’y sortais également le week-end, avant d’aller en boîte une rue plus haut. Boîte que le serveur séduisant fréquentait aussi, ce qui pouvait aisément me laisser penser qu’il appréciait le rock’n’roll et le métal. Je savais aussi que j’avais vu sa tête dans la petite ville d’où je viens, donc qu’on avait… Continuer la lecture

Le potentiel érotique de ma femme, de David Foenkinos

le potentiel érotique de ma femme david foenkinos Le potentiel érotique de ma femme, de David Foenkinos

 

J’avais déjà lu Les souvenirs et La délicatesse de David Foenkinos, j’étais donc déjà familiarisée avec le style de cet auteur. Ce livre m’avait été largement conseillé et j’ai découvert avec plaisir un livre drôle et original.

 

Lorsque l’on est petit, il nous arrive pour certains de se lancer dans des collections en tout genre : timbres, bouchons, pin’s et j’en passe. Pour beaucoup d’enfants, cela leur donne un but et une satisfaction personnelle qui leur permet de s’identifier parmi les autres. Mais certains gardent ces envies de collections et continuent à l’âge adulte. Certains se concentrent… Continuer la lecture

Mon prince presque charmant

Il est grand, il est beau, il est même mat de peau. Je pourrais presque dire qu’il sent bon le sable chaud vu qu’il vit à Lacanau (que de rimes !).

 

Forcément, quand on aime, on idéalise l’autre, on lui trouve toutes les qualités de la Terre, on l’admire jusqu’à applaudir chacun de ses actes. On va même jusqu’à penser qu’il est parfait, c’est dire. C’est la magie des débuts, le bonheur à l’état pur, les instants où l’on est insouciant et où tout prend une tournure romantique.

 

Bref, je suis dans la période où tout… Continuer la lecture

Digressions en tout genre #2

Nous en étions, depuis le banc de ma galerie commerciale, au weekend chez l’amoureux (si vous n’avez pas eu le début de l’histoire, il est ici). Peu après mon atterrissage et l’effusion des retrouvailles, j’ai reçu le texto d’un très bon ami qui m’annonçait ses fiançailles (et épousailles dès la fin de l’année).

 

Discutant de mariage, j’interroge mon homme, qui pense qu’il est « trop jeune ». Il a 22 ans et demi et est en bac + 6, dans 3 mois il a un stage de pré-embauche, donc dans 1 an, il bosse. … Continuer la lecture

Je suis un cliché ambulant #10 : « Moi, jalouse ? »

 

La jalousie, c’est comme la peur, ça n’évite pas le danger. C’est également irrationnel car on a beau avoir confiance en notre chéri d’amour, quand on est jalouse, on ne supporte pas qu’une autre fille lui tourne autour. Ce n’est pas une question de confiance, c’est une sorte de sens de la propriété très développé. Ahem…

Cette semaine, Mister Mamour et moi sommes en congés à la montagne dans un centre de vacances (et pourtant, je pense à écrire mon article pour les So Busy Girls entre le tire-fesses et le vin chaud :… Continuer la lecture

Page 1 à 3123
classement-ebuzzing
Inscris-toi à notre newsletter !
newsletter
Les derniers articles Mode
Les derniers articles Maman